Je veux comprendre les élections législatives 2017

Par  |  | 10 Commentaires

Les élections législatives approchent : comment ça marche, que font les député•es ? Venez poser toutes vos questions !

Je veux comprendre les élections législatives 2017

— Initialement publié le 21 mai 2017

2017 est une année politique, et alors qu’on sort à peine de l’élection présidentielle, l’actualité est déjà inondée de sujets relatifs aux élections législatives. Mais au fait, c’est quoi ? Comment ça marche ? Qui quoi quand comment où ?

Les élections législatives, c’est quoi ?

Les élections législatives servent à désigner les député•es qui siègent à l’Assemblée Nationale, l’une des deux « chambres » qui composent le Parlement (avec le Sénat). On les y élit pour un mandat de 5 ans.

C’est donc l’incarnation du pouvoir législatif : entre autres missions, les député•es ont celles d’élaborer les lois, de débattre du contenu de celles-ci, et de les voter.

Les lois peuvent être présentées sous la forme d’un projet de loi, lorsque c’est le gouvernement qui en est à l’initiative, ou d’une proposition de loi, lorsque ce sont les parlementaires qui font la démarche.

Quand ont lieu les élections législatives ?

Cette année, les législatives auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. Question simple, réponse simple.

Comment faire une procuration ?

La démarche est exactement la même que pour l’élection présidentielle. Les étapes sont extrêmement simples, comme vous pourrez le constater par vous-même dans cet article :


ProTip pour la prochaine année électorale : n’oublie pas que tu peux donner procuration en une fois pour toutes les élections de l’année. Très pratique quand on vit loin de son bureau de vote ! Et si finalement tu peux aller voter toi-même le jour venu, aucun souci, aucune démarche spécifique n’est nécessaire.

Quel est le mode de scrutin des législatives ?

Selon le site du Service Public, le mode de scrutin pour les législatives est le suivant :

« Les députés sont élus au scrutin direct universel majoritaire uninominal à deux tours par circonscription. »

À tes souhaits !

Bon, pour rendre tout ça intelligible, je reprends point par point en détaillant ce que cela signifie dans le contexte des élections législatives :

  • Scrutin

C’est l’ensemble des opérations relatives au vote, en gros c’est l’autre mot pour dire « élection ».

  • Direct

Cela signifie que ce sont les citoyens eux-mêmes qui votent, et non pas des représentants des citoyens comme c’est par exemple le cas pour les élections sénatoriales.

Pour résumer, c’est bien toi qui mets ton bulletin dans l’urne, et pas quelqu’un que tu auras précédemment élu (comme par exemple ton maire, qui le fait au nom de ses électeurs pour les élections du Sénat).

  • Universel

TOUT. LE. MONDE. VOTE. C’est le sens littéral : toutes les personnes qui jouissent de leurs droits civiques votent ¡

C’est-à-dire les citoyen•nes âgé•es de 18 ans ou plus qui n’ont pas été privé•es de leurs droits, et qui sont inscrit•es sur les listes électorales. Si tu ne sais plus comment ça marche, c’est par ici. Mais c’est trop tard pour cette année.)

  • Majoritaire

C’est le principe selon lequel celui ou celle qui a obtenu le plus de voix remporte le scrutin.

  • Uninominal

On vote pour une personne. Plus précisément dans le cas des législatives, on vote pour un•e candidat•e et un•e suppléant•e.

C’est donc un seul bulletin sur lequel sont inscrits deux noms, mais seul le premier exerce la fonction tant qu’il ou elle est en capacité de le faire.

L’autre personne entre en jeu au cas où la première décéderait, serait nommée au Conseil Constitutionnel, en tant que Défenseur des Droits, ou au Gouvernement.

  • À deux tours

C’est-à-dire que l’élection se produit en deux temps. Si lors du premier tour, l’un•e des candidat•es atteint la majorité absolue (la moitié des voix plus une), ainsi qu’un nombre de voix au moins égal au quart des électeurs inscrits, il ou elle est directement élu•e.

Sinon, tou•tes les candidat•es atteignant 12,5% des inscrit•es ont la possibilité de se maintenir au second tour, et c’est celui ou celle qui obtient alors la majorité relative qui est élu•e – même sans atteindre les 50%.

  • Par circonscription

On choisit un•e député•e (et un•e suppléant•e donc) par circonscription.

Les circonscription sont délimitées sur le territoire français sur des bases démographiques. C’est-à-dire qu’elles doivent représenter un nombre similaire d’habitants.

Donc, si je résume : on vote nous-même pour un•e député•e et un•e suppléant•e pour notre circonscription, qui sont élu•es soit en atteignant plus de 50% au premier tour, soit en arrivant en tête au second tour pour lequel on se qualifie en atteignant minimum 12,5% des inscrit•es au premier.

Cela peut donner lieu à ce qu’on appelle une triangulaire par exemple, où 3 candidat•es sont toujours en lice au second tour.

D’autres questions ? D’autres réponses sur le site de Vie Publique !

Tu as encore des questions ?

Viens les poser, on va essayer d’y répondre ! Cet article est conçu comme une FAQ, qui vise à être complétée selon tes interrogations, chères lectrices et lecteurs de madmoiZelle.com.

Quel est l’impact des législatives sur la composition du gouvernement, qu’est-ce qu’une cohabitation, comment s’applique le cumul des mandats, quelles sont les règles sur la parité…

S’il y a la moindre chose qui te semble encore obscure, pose tes questions dans les commentaires (forum ou Facebook), ou même par mail sous l’objet « Législatives 2017 », à l’adresse jaifaitca[at]madmoizelle.com, et on se fera une joie de compléter cet article en fonction de vos réponses !

Rappel essentiel : il n’y a pas de questions bêtes ! Sentez-vous libre de poser n’importe laquelle !

À lire aussi : Emmanuel Macron est le nouveau Président de la République Française


Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Padawan en relations internationales, son passe-temps favori consiste à scruter l'actualité, une tasse de thé rooibos à la main.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Nyxi
    Nyxi, Le 25 mai 2017 à 18h41

    Juliiie_T
    Qui sont les personnes privées de droit de vote ? Les personnes incarcérées en prison conserve leur droit de vote ?
    Je crois que seul un jugement peut retirer le droit de vote à un citoyen français (qu'il le soit de naissance ou par naturalisation plus tardive) qui l'avait.
    Théoriquement, sauf décision du juge donc, les détenus conservent leur droit de vote. Dans les faits, quasiment rien n'est fait pour faire en sorte qu'ils puissent l'exercer. Organiser des élections au sein même des bâtiments de détention ça se fait mais c'est tellement lourd administrativement que c'est quasi jamais fait (à moins d'avoir une direction dont c'est le cheval de bataille). Les détenus bénéficiant de permission peuvent en demander une les jours d'élection, faut qu'elle soit acceptée ce qui n'est pas évident (les élections se font le dimanche, jour où le personnel pénitentiaire est restreint donc moins de monde/temps pour faire le retour de perm) ou alors profiter d'une permission pour faire une procuration.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!