Le pape François demande aux prêtres de pardonner l’avortement

L'Église catholique envisage exceptionnellement de pardonner aux personnes ayant eu recours à l’avortement ainsi qu'aux médecins qui les ont aidées. Une première.

Le pape François demande aux prêtres de pardonner l’avortement

Mise à jour du 1er septembre 2015 — Le pape François a publié aujourd’hui une lettre dans laquelle il demande aux prêtres de pardonner les personnes croyantes qui ont avorté, et celles ayant « provoqué » l’IVG, durant le « jubilé de la miséricorde ».

Ce message a été adressé à l’organisateur du jubilé, le prélat italien Rino Fischella. Durant cet évènement sacré pour les catholiques, qui débutera en décembre 2015, des prêtres iront à la rencontre de croyant•e•s du monde entier pour les absoudre de leurs péchés.

À lire aussi : La religion, l’enfant que j’étais… et l’adulte que je suis devenue

Le Vatican a toujours adopté une positon radicale concernant l’avortement, puni par une exclusion de la communauté chrétienne (sauf s’il a été réalisé sous contrainte). Alors qu’il y a quelques mois à peine, le pape François qualifiait l’IVG de « culture du déchet », il affirme aujourd’hui dans cette lettre :

« avoir décidé, nonobstant toute chose contraire, d’accorder à tous les prêtres, pour l’Année jubilaire, la faculté d’absoudre du péché d’avortement tous ceux qui l’ont provoqué, et, qui, le cœur repenti, en demandent pardon. »

Ce changement représente une véritable révolution dans la communauté catholique et une importante amélioration de la condition des femmes dans le monde !

À lire aussi : Un jour, j’ai voulu avorter…

Article publié initialement le 11 mai 2015 :

Les femmes croyantes ayant avorté pourront prochainement être absoutes par l’Église catholique lors du « jubilé de la miséricorde ».

L’avortement est considéré comme un péché grave par l’Église, puni par une excommunication (exclusion de la communauté chrétienne), à moins qu’il n’ait lieu sous la contrainte. C’est pour cette raison que le Pape tient à rappeler qu’il n’excuse en rien la pratique, qu’il nomme « culture du déchet » à plusieurs reprises selon l’AFP. L’Église catholique est souvent interrogée sur les questions de l’avortement et accusée d’être insensible face aux personnes enceintes des suites d’un viol, ou qui n’ont pas les moyens d’élever un éventuel enfant.

Lors de ce « jubilé de la miséricorde » qui se tiendra de décembre 2015 à novembre 2016, des milliers de prêtres iront à la rencontre des croyant•e•s partout dans le monde pour leur accorder la miséricorde et pardonner leurs péchés. Cité par l’AFP, l’archevêque et coordinateur du jubilé Rino Fisichella a déclaré que l’avortement fera partie des péchés que les prêtres pourront absoudre.

Les médecins pourront aussi être pardonnés d’avoir aidé des gens à avorter, acte considéré comme une « horreur » par le pape François — toujours selon l’AFP.

Avec cette permission exceptionnelle, l’Église cherche visiblement à montrer son ouverture aux questions des conditions de vie des femmes à travers le monde tout en restant prudente face à l’application des préceptes religieux. Afin d’écarter toute confusion, Mgs Valasion de Paolis, cardinal conservateur, déclarera au journal La Nazione, cité par l’AFP :

« L’avortement reste un péché, et le pape n’a pas décidé de l’abroger. […] Il est normal, à l’occasion d’un Jubilé, qui plus est sur la miséricorde, que l’Église […] lève tous les obstacles pour permettre l’absolution d’un péché très grave comme l’avortement. »

À lire aussi : Les « tutos avortement », une campagne choc pour le droit à l’IVG au Chili

Tu es croyante ? Ton avis nous intéresse ! Que penses-tu de cette décision religieuse ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 99 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Miquette
    Miquette, Le 2 septembre 2015 à 19h36

    BruteEpaisse
    Je suis partagée entre le rire et les larmes. J'espère au moins que ça peut ouvrir les yeux de certains croyants: comment est-il possible que Dieu pardonne un péché le lundi et voue le pécheur aux flammes le vendredi? Bah ça l'est pas. Preuve que l'Eglise Catholique, hypocrite parmi les hypocrites, n'est pas le représentant d'un quelconque Dieu sur Terre, mais bien une entreprise de pouvoir et d'argent, qui visiblement joui de ses jeux pervers avec la foi des fidèles. Ce n'est bien sûr pas la seule instance religieuse à faire montre de tant de défauts, mais comme c'est un pouvoir centralisé qui existe à Rome, et qu'il y a un chef officiel, le Pape, je ne vois pas comment les croyants catholiques peuvent échapper au non-sens de cette religion. Et dire que soi-même, personnellement, on pense différemment, différemment du Pape donc, l'actuel et TOUS les précédents, tout en étant quand même catholique, bah euh, comment dire... C'est de l'apostasie il me semble. Quand on est plus en accord avec une religion, il faut ouvrir les yeux, et partir. Rester, c'est justifier ces horribles agissements, là on parle de l'avortement, d'autres madz ont parlé du préservatif et de la position criminelle de l'Eglise sur le sujet. Je parle même pas, ou très peu allez, de tout le reste, les affaires de pédophilie couvertes par exemple. Et je ne sais pas s'il y a prescription sur toutes les actions commises depuis des siècles.
    Bref, lire que le Pape accorde généreusement le pardon aux femmes ayant avorté et ceux qui les y ont aidé c'est choquant d'une part, car ça ne peut être divin, ça reste politique, ou juste gerbant, ensuite c'est risible, parce que sérieusement, vous croyez que les femmes se faisant avorter ou ceux qui les ont aidé en ont quelque chose à foutre de l'avis changeant de ce vieux monsieur? Par définition ceux qui aident les femmes ne le feraient pas s'ils pensaient que c'est condamnable. Quand aux femmes se faisant avorter... bin je pense qu'elles aussi pensent que c'est le mieux à faire. Catholiques ou pas, elles ont déjà donné leur avis sur la question en le faisant. Et je trouve ça tellement triste que tant de femmes pensent devoir écouter, voire être reconnaissantes (!!!) envers le Pape, qui n'est rien d'autre qu'un être humain tout comme elles, et qui n'a pas plus parlé à Dieu qu'à Jinx, mon chat (j'ai vérifié).
    L'influence des religion sur les gens, et sur la vie intime des femmes bien souvent, me met hors de moi. Des mecs qui décident de la vie de gens qui ont confiance en eux en se basant sur un vieux bouquin et sur leurs propres préjugés, non mais sincèrement regardez un peu ces hommes, ces cardinaux, et même le Pape, aucun n'a la conscience tranquille, il n'y a pas de saints ici bas, il n'y en a jamais eu, Et c'est à eux que les croyants font confiance? Des mecs à la limite de la criminalité, et un livre issu d'une tradition orale déformée par les siècles, écrit puis réécrit, traduit puis retraduit? Un livre déformé par les différents Conciles? Qui n'était disponible qu'en latin jusqu'à très tard, de sorte que très peu de pratiquants savaient effectivement ce qu'il y avait dedans?
    J'ai juste un conseil pour les catholiques croyants qui sont ici: lisez donc la Bible, et donnez moi le passage condamnant l'avortement. Parce que moi, j'ai lu la Bible plusieurs fois, je l'ai même étudiée, et je n'ai toujours pas trouvé de passage autre que celui relatif à la loi du talion, qui n'évoque que le cas d'une fausse couche provoquée par un acte violent.
    (au passage, autre sujet mais même problème dans la catégorie "je t'invente des péchés pour te pourrir la vie", la masturbation qui n'est jamais condamnée explicitement dans la Bible.)

    Bon j'ai conscience que cette charge anti Eglise catholique peut paraître extrême à certain(e)s. Je pense la même chose de toutes les religions dictant leur moralité sexuelle et leur décisions importantes aux gens cela dit. Y'en a pas beaucoup qui trouve grâce à mes yeux. C'est simplement que ça me rend vraiment triste de penser que tant de gens sont tributaires des éructations de ces religieux tout sauf pieux.
    On vient de me signaler ton message. Tu as le droit de ne pas être d'accord avec des madz sur certains points, de penser que la religion n'a aucun sens et d'avoir des opinions bien tranchées. Toutefois, tâche de soigner la forme de tes messages afin d'être sûre de ne pas offenser certaines de nos lectrices (qui peuvent être croyantes). Va faire un tour sur la charte de respect ainsi que le guide culturel du forum pour mieux comprendre comment échanger au sein de notre communauté. Merci ! :fleur:

    (en attendant je file et verrouille ce topic jusqu'à demain).

Lire l'intégralité des 99 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)