Un homme ne s’est pas fait (volontairement) avaler par un anaconda

Paul Rosolie, c'est le nom d'un homme qui comptait se faire avaler par un anaconda de son plein gré pour une émission diffusée sur Discovery. Mais il n'avait pas trop réfléchi...

Mise à jour, le 9 décembre 2014 :

Eh bien non, l’exploit n’est pas eu lieu. Paul Rosolie ne s’est pas fait avaler par un anaconda. Pourquoi ? Parce que ce serpent étouffe et broie souvent sa proie avant de l’avaler (je fais pareil avec mes frites, mais ça reste entre nous).

nicki
Mon anaconda ne – mon anaconda ne – mon anaconda ne mange pas ses proies tant qu’il ne les a pas étouffées.

Du coup, Paul s’est retrouvé tout immobilisé dans sa combinaison, au point qu’il ne sentait plus ses bras. En revanche, un truc qu’il sentait, c’était ses os en train de se plier… Pris de panique, il a appelé ses collègues pour qu’ils viennent le sauver, comme nous le raconte le Huffington Post.

Fort heureusement, l’animal a été relâché, indemne. Tout ça pour ça.

Le 5 novembre 2014 :

L’autre jour, j’ai eu un petit coup de stress quand j’ai traversé alors que le petit bonhomme était rouge et qu’un scooter que je n’avais pas vu est passé à dix mètres de moi. L’adrénaline créée par ce petit évènement bousculant ma journée jusqu’alors plutôt tranquille m’a filé des frissons qui piquent. C’est ça, l’aventure de la vie.

Pour d’autres, bon, manquer se faire renverser de très, très loin par un scooter lancé à vitesse nulle, ça suffit pas. Ces gens-là rajoutent un peu trop de Tabasco dans leurs plats, ou mangent un bout de fromage juste après s’être brossé les dents, partent en randonnée dans les Vosges, se font avaler par un anaconda, font un saut en parachute ou se mouchent sans mouchoir, c’est selo…

Oui ? Oh, c’est « se font avaler par un anaconda » qui te chiffonne ? Je peux comprendre. Ça paraît totalement improbable.

Ça paraît totalement improbable et, pourtant, POURTANT, P-O-U-R-T-A-N-T, c’est totalement un truc qui va arriver, et qui va même passer à la télé, le 7 décembre, sur Discovery Channel. L’homme qui va volontairement servir de casse-croûte au gros serpent s’appelle Paul Rosolie. Il ressemble à Kheiron, mais il est surtout naturaliste, explorateur tout à fait badass et réalisateur de documentaires sur le milieu sauvage (il a par ailleurs écrit Mother of God, un livre dans lequel il retrace ses aventures dans la forêt amazonienne). Pour survivre, il enfilera une combinaison de protection fabriquée sur mesure qui lui permettra de survivre au fait d’être digéré par un serpent. 

« Survivre au fait d’être digéré par un serpent ». PAR UN SERPENT. DIGÉRÉ. SURVIVRE. Je te le dis sans détour, en buvant mon café ce matin, je m’attendais pas à écrire une phrase impliquant ces mots-là dans la journée.

Comment peut-il être sûr qu’il va survivre ? Je n’en ai aucune espèce d’idée. Est-ce que ça mettra l’animal en danger ? Il a affirmé sur Twitter qu’il ne ferait jamais de mal à un être vivant :

paul rosolie explications

C’est tellement dingue que j’arrive pas totalement à croire que ça va vraiment se passer. Le trailer du show a été rendu privé, mais la page de l’émission sur le site de Discovery est toujours en ligne. En attendant, Paul Rosolie a tweeté il y a quatre heures, ce qui prouve qu’il est pour l’instant totalement sain et sauf.

Réponses le 7 décembre dans Eaten Alive, donc.

En attendant, ma grosse épreuve de la journée, ce sera d’oublier ceci que cette nouvelle m’a mis dans la tête pour les quatre prochaines décennies :

À lire aussi : Nicki Minaj et son bouli rebondi: pourquoi tant de haine ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 34 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kyubey
    Kyubey, Le 9 décembre 2014 à 18h05

    @Hana-Lys Recommencer ? Mais la connerie humaine n'a donc pas de limite ?

Lire l'intégralité des 34 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)