Comment reconnaître les dragueurs « malsains » (et bien réagir) ?

La drague, c'est censé être cool. Le problème c'est que parfois ça vire au malsain. Comment reconnaître les méthodes de manipulation de base et, surtout, comment y réagir ?

Comment reconnaître les dragueurs « malsains » (et bien réagir) ?

Ça peut être très amusant la drague. C’est comme une flamme que l’on allume, que l’on protège, sur laquelle on souffle un peu. Ressentir des papillons dans le ventre est une sensation merveilleuse. Parfois c’est moindre, la séduction ne fait que sourire.

Parfois encore, elle fait pleurer.

Être heurté•e au milieu de ce processus n’est pas quelque chose à prendre à la légère.

Est-ce que l’autre ne veut simplement pas de nous ? Dans ce cas là, le plus simple est de lâcher l’affaire.

Est-ce que l’autre est paumé dans ses intentions ? Est-ce qu’il est consciemment malsain ? Comment reconnaître les dragueur•ses qui risquent de vous faire plus de mal que de bien ?

Voici une liste des comportements dont il faut se méfier. Ceux qui doivent réveiller chez vous de gros warning envoyant le message suivant : faites attention à vous.

big-cliches-penibles-seduction-attraction-1

Le principe du chaud/froid

Quand il fait vraiment froid, j’aime me positionner à côté d’un radiateur. J’y suis bien. Mon kiff ultime est d’ajouter un petit plaid sur mes épaules. À côté, il y a forcément ce moment où je dois mettre le nez dehors. Ça picote de partout, c’est désagréable. J’ai beau m’emmitoufler sous 72 couches de vêtements, j’attends avec hâte le moment de rentrer dans un intérieur bien chaud.

Le froid du dehors, c’est quand votre partenaire vous annonce 15 minutes après une déclaration que ça va trop vite entre vous.

Bon, maintenant, imaginez que votre cible en vue vous prend dans ses bras, vous dit qu’elle vous aime bien. Ça c’est un bon radiateur qui souffle dans votre dos un soir d’hiver. Le froid du dehors, c’est quand elle vous annonce 15 minutes après que ça va trop vite entre vous et qu’elle a besoin d’espace.

Voilà, vous vous êtes pris un bon coup de chaud/froid. Ayant connu le chaud, vous ne pouvez vous habituer au froid… Et pour de nombreuses personnes, cela rime à aller chercher à tout prix à se réchauffer de nouveau.

  • Comment réagir ?

Un seul mot : communication. Demandez à votre partenaire pourquoi il/elle agit ainsi et des précisions sur ses intentions. Si vous avez peur de devenir relou, pensez à votre propre bien. Car jusque-là, c’est lui/elle qui est relou avec vous : ce n’est pas normal de dire une chose puis son contraire juste après.

Le principe de ne souffler que du froid

La situation est la suivante. Une personne qui vous attire ne montre absolument aucun intérêt pour vous. Quand elle circule dans votre groupe, elle vous ignore ou peut-être qu’elle vous descend régulièrement.

Là, certain•es vont chercher à attirer au maximum l’attention de l’autre.

Là, il y a deux solutions. La première est de perdre toute aspiration pour cette personne. La seconde est de chercher au contraire à attirer au maximum son attention. Certaines personnes deviennent ainsi accro alors qu’il ne se passe rien. Et là, c’est le drame.

  • Comment réagir ?

Avec de la communication (encore et toujours) ! Peut-être effectivement que cette personne ne vous a pas remarqué. Peut-être qu’elle est mal à l’aise avec vos avances… Essayez d’éclaircir la situation. Demandez lui de prendre un verre, faites un premier pas clair.

Si la personne vous descend régulièrement, peut-être est-ce une tactique franchement maladroite pour attirer votre attention… Mais ça craint. Demandez lui pourquoi elle fait ça, si elle vous en veut. Il est dans votre bon droit de lui demander d’arrêter.

Bref, ne restez pas dans vos soupçons ou vos rêves et éclaircissez la situation.

Le principe de la disparition

Tout se passe bien entre vous quand soudain l’autre disparaît de la circulation.

Tout se passe bien entre vous quand soudain POUF. L’autre disparaît de la circulation. Comme ça. Peut-être que ce n’est que pour quelques heures ou quelques jours. Peut-être que ça deviendra régulier.

Alors peut-être que ça vous arrange. Le plus probable est que cela vous fasse vous poser mille questions, voire que ça fasse grandir encore la passion que vous développez pour l’autre

big-ghoster-definition

  • Comment réagir ?

Communication (en lettres d’or) !

Si c’est la première fois que l’autre disparaît, il est normal de s’inquiéter et de lui partager sa préoccupation. Le comprend-il/elle ? Comment réagit-il ou elle ? Vous rassure t’il/elle sur ses intentions ou, au contraire, vous fait-il/elle culpabiliser de ne pas le/la laisser tranquille ?

Si ces disparitions font partie d’un comportement presque routinier de cette personne, questionnez vous sur votre ressenti. Vous sentez-vous prêt•e à vivre dans l’incertitude ? Ne vaut-il mieux pas la fuir à votre tour plutôt que de passer l’éponge sur ce comportement qui vous fait du mal ?

Le principe du chantage (et de la pression)

Enfin, un bon classique de la manipulation en termes de drague consiste à faire chanter l’autre ou à le faire culpabiliser. Cela passe par des phrases qui mettent la pression là où il ne devrait pas en avoir. Par exemple :

« Si tu m’aimes vraiment, tu ne dois plus traîner avec ces gens. »

« Écoute, là je pars une semaine en vacances, si on ne fait pas l’amour tout de suite, on ne le fera pas avant longtemps. T’es certain•e que tu ne veux pas ? »

« Pourquoi tu ne suces pas ? Toutes les autres filles font ça pourtant ! »

À lire aussi : REPLAY — L’Émifion sur les pressions sexuelles

  • Comment réagir ?

Comme d’habitude, il va falloir parler. Il peut bien entendu arriver à tout le monde d’être maladroit dans ses propos. Mais il ne faut pas pour autant laisser passer ce genre de propos.

Dans une relation, le consentement est primordial.

Une relation n’est pas une excuse pour forcer quelqu’un à faire quelque chose. Le consentement est primordial. Alors expliquez clairement à cette personne ce qui gêne et réagissez en fonction de sa réponse.

Si elle comprend et ne recommence plus, pas de soucis. Si elle dit comprendre et pourtant recommence, expliquez de nouveau. Si elle ne change toujours pas, fuyez. Il ne sert à rien de se faire du mal.

En fait, pensez à votre ressenti !

Votre ressenti est finalement la seule chose qui importe : si vous vous sentez mal, ne vous cachez pas derrière une multitude d’excuses.

Cherchez à décortiquer ce qui vous fait souffrir et parlez en avec le/la principal•e interessé•e. Voyez comment la situation évolue. Privilégiez les actes aux promesses.

Prenez simplement soin de vous.

big-replay-podcast-yougogirl-seduction

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 27 novembre 2016 à 23h21

    J'ai trouvé que l'article donnait de bons conseils mais que le titre n'était pas vraiment raccord. Pour moi, un dragueur malsain c'est une manière disons plus correcte linguistiquement de dire "un relou". Pour le coup, ce titre colle bien avec l'article de @iableauco (d'ailleurs @Fab si ça lui va je trouve que ce serait bien de le publier sur madmoizelle parce qu'il est super utile). Là, c'est plutôt un article sur comment une personne qui nous attire peut nous manipuler et comment y résister. Alors que le problème avec les relous c'est que justement ils nous attirent ¨PAS et qu'ils veulent PAS le comprendre !

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)