Hommage au don d’organes, qui sauve 6000 vies par an

Le don d'organe est au cœur de ce court-métrage émouvant inspiré de faits réels en lice au Nikon Film Festival 2018.

Hommage au don d’organes, qui sauve 6000 vies par an

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

240 secondes, c’est peu pour provoquer l’émotion. Il faut agir vite. Alors lorsque celle-ci est présente dès la 60ème seconde, ça mérite d’être souligné.

Je suis ton souffle est un court-métrage en compétition au Nikon Film Festival 2018. Comme une ode à la vie, il raconte le cadeau qui a changé celle de Rui.

Je suis ton souffle, une ode à la vie

Réalisé par Nathalie Quérouil et Laurène Da Silva, avec l’aide de six autres étudiant·es de leur BTS audiovisuel, il est inspiré d’une histoire vraie.

Clique pour découvrir le court métrage Je suis ton souffle

Rui, jeune homme atteint de mucoviscidose, reçoit un jour un appel qui change sa vie : des poumons sont disponibles pour qu’il reçoive une greffe.

Je suis ton souffle traduit en image le cadeau immense qui est celui du don d’organe, à la fois pour la personne malade qui se met grâce à celui-ci sur la voie de la guérison, et pour ses proches.

Ce film m’a d’autant plus touchée qu’il est inspiré de la véritable histoire de Rui, pour qui l’équipe du film a d’ailleurs un mot de remerciement dans la description. En France, en 2016, près de 6000 personnes ont reçu une greffe d’organe.

Pour soutenir ce court-métrage, n’hésite pas à voter sur le site du Nikon Film Festival !

À lire aussi : En France, tout le monde est donneur d’organes par défaut

Aujourd’hui en France, ton consentement est présumé concernant le don d’organe, à moins que tu n’aies transmis ton refus à ta famille ou que tu te soies inscrit·e sur le registre des refus.

Mais si tu y es favorable, pour être certaine que ta famille respecte cette envie, il peut être pertinent d’avoir cette discussion à un moment, bien qu’elle puisse être sensible.

À lire aussi : Rame avec Alexandra, une belle traversée en aviron pour sensibiliser à la mucoviscidose

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!