D’où viennent les impressions de déjà-vu ?

Par  |  | 6 Commentaires

Une impression de déjà-vu, c'est toujours un drôle de moment qui semble brouiller les frontières de la réalité. Pourquoi donc notre cerveau a-t-il ces instants de flottement ?

D’où viennent les impressions de déjà-vu ?

Avez-vous déjà vécu une impression de déjà-vu ?

Perso, cet effet un peu mystérieux de notre cerveau me ravit : l’espace de quelques secondes, je suis persuadée de voir l’avenir, d’être omnisciente et de découvrir un univers parallèle (oui, rien que ça).

Figurez-vous que les scientifiques étudient le phénomène depuis un petit bout de temps, et je dois bien le dire… ils ne semblent pas convaincus par l’hypothèse « super pouvoirs » mais penchent plutôt vers une explication cognitive !

L’impression de déjà-vu, un souvenir oublié ?

En mars dernier, deux scientifiques, Anne Cleary et Alexander Claxton, ont publié les résultats d’une expérience menée sur le sujet dans le journal Psychological Science.

Jusqu’ici, la plupart des chercheurs s’accordent à dire que l’impression de déjà-vu est un petit tour joué par notre mémoire.

Selon Anne Cleary, nous vivons une expérience similaire à un souvenir réel, mais nous ne nous souvenons pas consciemment de ce souvenir. Ce qui expliquerait cet étrange sentiment de familiarité.

Disons par exemple que, quand j’étais petite, je jouais souvent avec une poupée rouge, mais je ne me souviens pas vraiment de ce jouet.

Si je croise une poupée similaire dans les mains d’un autre enfant, je peux avoir une impression de déjà-vu !

Les jeux vidéo pour mieux comprendre l’impression de déjà-vu

Dans l’une de ses expériences, Anne Cleary a utilisé le monde virtuel des Sims pour observer les réactions des participant·es.

Ka chercheuse s’aperçoit que l’impression de déjà-vu peut être déclenchée lorsqu’une personne observe une scène « spatialement » similaire à un autre décor croisé précédemment.

Un article de Psychological Science sur les travaux de la chercheuse propose l’illustration suivante :

Face à ces scènes, nous ne reconnaîtrions pas consciemment le décor, mais nos cerveaux enregistreraient une familiarité !

Pour aller plus loin, Anne Claery et son équipe ont proposé à des volontaires de participer à un court jeu vidéo. À l’intérieur de celui-ci, les participant·es devaient avancer et passer par une série de virages.

Pour induire le déjà-vu, les scientifiques construisent des scènes organisées comme d’autres scènes précédemment utilisées par les participant·es.

Avant le dernier moment du parcours, l’équipe pose une question aux volontaires : à votre avis, le dernier virage tournera-t-il à droite, ou à gauche ?

À la fin de l’exercice, les sujets doivent indiquer s’ils ont eu une impression de déjà-vu, et s’ils avaient une sensation de « prémonition » (autrement dit, s’ils avaient la sensation de savoir dans quelle direction ce dernier virage allait).

Près de la moitié a indiqué ressentir un fort sentiment de prémonition au cours de leur « déjà-vu » (et se sentaient donc bien confiants par rapport à leur réponse).

Donnaient-ils pour autant plus de réponses justes que les autres (c’est-à-dire : pouvaient-ils indiquer correctement la direction du dernier virage) ? Eh non !

D’autres pistes pour comprendre l’impression de déjà-vu

L’hypothèse explicative de la chercheuse n’est pas la seule dans le domaine des sciences humaines.

Certain·es neurobiologistes suggèrent par exemple que la sensation de déjà-vu serait liée à une « panne cérébrale » (plus précisément, à l’inactivation temporaire du cortex rhinal, zone cérébrale censée voir les nouveautés).

Le chercheur Akira O’Connor, quant à lui, pointe le fonctionnement même du cerveau comme responsable du déjà-vu.

Un article de Sciences et Avenir explique : en vérifiant nos souvenirs, notre cerveau se trouverait face à un conflit, entre une « sensation subjective de familiarité et une sensation objective que cette familiarité ne peut pas être correcte ».

Pour Anne Cleary, le sujet est passionnant et mérite des recherches complémentaires… qu’elle engage d’ores et déjà !

L’impression de déjà-vu fascine, et n’a pas fini de faire parler d’elle. Au pire, on continuera à croire à l’hypothèse du bug dans la matrice !

À lire aussi : Comment gérer un cerveau qui va trop vite ?

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Polaire
    Polaire, Le 12 avril 2018 à 16h25

    Je n'ai pas d'impression de "prémonition" pendant ces impressions de déjà vu, plutôt l'impression d'avoir déjà rêvé de cette scène, où déjà vécue, mais sans en connaitre la suite. Donc plutôt d'avoir eu une prémonition des années auparavant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?