La cuisine du Portugal en deux livres

Les livres de cuisine, encore plus que les polars ou la BD (même les shojos) c’est ma drogue. J’en ai près d’une centaine, et je les lis, comme un bon roman, le soir, sous ma couette. Et puis quand j’ai faim, des fois, plutôt que de manger, je sélectionne 3-4 de mes livres préférés, je […]

Les livres de cuisine, encore plus que les polars ou la BD (même les shojos) c’est ma drogue. J’en ai près d’une centaine, et je les lis, comme un bon roman, le soir, sous ma couette. Et puis quand j’ai faim, des fois, plutôt que de manger, je sélectionne 3-4 de mes livres préférés, je me cale dans mon canapé, et je fais un tri drastique pour choisir des recettes « à faire un jour » (oui je sais, à ce niveau-là on peut peut-être parler de pathologie). En vrai je suis une sale feignasse donc je cuisine toujours pareil, et en général j’invente. Et même quand je suis une recette dans un bouquin, je ne pèse rien, je fais tout au feeling (et en modifiant la moitié des ingrédients). Il n’empêche que j’ai dans ma bibliothèque pas mal de petites pépites, et qu’aujourd’hui, j’ai envie de te parler de deux d’entre eux, très chers à mon cœur (oui ça me rend toute mièvre, aussi, les livres de cuisine).

La cuisine portugaise… Celles qui n’y ont jamais goûté songera sans doute « ça doit être à base de morue » (réflexion typique, à chaque fois que je parle de la gastronomie portugaise -oui quand je ne lis pas de bouquins de cuisine, je parle de nourriture à tout le monde). Alors oui, bien sûr, il est d’usage de dire qu’il y a 365 façons différentes de cuisiner la morue au Portugal (et sans doute bien plus que ça), et même qu’ils la cuisinent très bien. Mais pour celles qui ont déjà eu la chance d’y goûter, c’est bien plus que ça : c’est bien simple, je suis prête à parier que la plupart de celles qui ont déjà été au Portugal ont d’ors et déjà des étoiles pleins les yeux, en repensant aux merveilles qu’elles ont goûté là-bas.

La cuisine portugaise est une cuisine familiale et traditionnelle, assez proche, par certaines saveurs, de la cuisine française. C’est aussi, mais pas que, une cuisine de la mer, forcément. Elle est parfois inspirée par ses voisins, mais également par les voyages de ses navigateurs (les portugais ayant été un grand peuple de navigateurs) et on retrouve donc beaucoup d’épices et de saveurs inédites dans ses plats.

Dans un monde parfait, je vivrais six mois sur douze là-bas, et je pourrais enfin tester TOUTES leurs pâtisseries traditionnelles, mais cela fait plus de deux ans que je n’ai pas posé les pieds à Lisbonne, à mon grand malheur. Alors, à chaque fois que la nostalgie se fait sentir, notamment dans mon estomac, je sort ces deux merveilleux livre, et je voyage là-bas.

Portugal, la Cuisine de ma Mère

Mario de Castro est un journaliste, qui partage sa vie entre le Portugal, où il est né, et Paris. Dans ce livre, il est question de Maria do Amparo, la maman de Mario (d’où le titre).

Avec des photos pleines de tendresse, on plonge dans le quotidien de la famille de Mario, et dans l’effervescence des repas de famille. On découvre aussi quelques soupçons de la vie du quartier, grâce aux photos d’Eric Morin, qui s’est aventuré dans les rues de Porto (où vit Maria) pour saisir tout le charme du Portugal.

La sélection de recettes est délicieusement variée, simple et très familiale. Une cuisine du quotidien pleine de saveur, et d’éclats de rire. On y trouve des viandes, des poissons, des soupes (très populaires au Portugal), des accompagnements, mais aussi des desserts. Tout y est expliqué simplement, et la plupart des recettes sont accompagnées d’anecdotes (petit détail que j’apprécie particulièrement, c’est toujours agréable de déguster un plat qui a une vraie histoire…)

> Référence : Portugal : La cuisine de ma mère sur Amazon

Cuisine comme à Lisbonne

Tessa Kiros a découvert le Portugal à l’occasion d’un voyage en famille, et elle en est tombée amoureuse (symptôme très courant chez toutes les personnes qui y sont allées). Elle s’est intéressée à sa culture, notamment sa culture gastronomique.

Cuisine comme à Lisbonne est le recueil des recettes qu’elle a découvertes. Ici aussi, le choix est très varié et va de l’apéro au dessert.

Forcément, ici c’est ‘comme à Lisbonne’, les recettes sont donc plus cosmopolites, mais restent pleines de tradition et de saveurs. Un peu comme la cuisine qu’on trouverait dans une petite brasserie populaire (Lisbonne ressemble beaucoup au vieux Montmartre).

Ce qu’il y a de génial, c’est que Tessa est restée pleine d’humilité, n’impose pas ‘son goût à elle’, mais nous propose bien toute la saveur du vrai Portugal, qu’elle nous raconte avec gourmandise.

Les photos sont très jolies, gaies et colorés, et la mise en page entière est un hommage à la déco portugaise, avec beaucoup de clins d’oeils aux azulejos, ces faïences blanches traditionnellement peintes en bleues qui ornent les murs de plus d’une habitation.

> Référence : Cuisine comme à Lisbonne sur Amazon

Voilà de quoi, culinairement parlant, partir en voyage dans ce pays si beau, si chaleureux, et incroyablement gourmand…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • La_Guincheuse
    La_Guincheuse, Le 29 octobre 2010 à 20h26

    ah !! tout pareil.
    J'aime ce pays d'amour.
    Entre la nourriture et les boissons hmmmm.
    Je recommande à tout le monde d'y aller!
    Y'aurai tellement de chose à dire, il faudrait que je revienne pour poster quelques photos de plats que j'ai gouté.

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)