Courtney Love sur VH1 ou comment ce 25 juin sera la meilleure journée de 2010

Ceux qui me connaissent un peu savent deux choses à mon sujet :  je ne dis jamais non à une partie de belote, et je voue un culte à Courtney Love. Sorte d’anti-pom-pom girl, Courtney Love a été une des personnalités du mouvement riot grrrl né sur la côte pacifique ouest il y a vingt […]

Courtney Love sur VH1 ou comment ce 25 juin sera la meilleure journée de 2010

Ceux qui me connaissent un peu savent deux choses à mon sujet :  je ne dis jamais non à une partie de belote, et je voue un culte à Courtney Love. Sorte d’anti-pom-pom girl, Courtney Love a été une des personnalités du mouvement riot grrrl né sur la côte pacifique ouest il y a vingt printemps de ça. Sa voix éraillée par la nicotine et les vociférations a bercé mes nuits adolescentes. En 1998, le très attendu Kurt & Courtney, documentaire semi-nul signé Nick Broomfield, fit fichtrement parler de lui lors de sa diffusion sur la BBC. Broomsfield avait enquêté sur la mort de Cobain – leader de Nirvana – et sur l’implication possible de sa veuve éplorée. La plupart des intervenants étaient sous acide depuis les années 70, et la fin était digne d’un mauvais Michael Moore. Si on voulait en apprendre un peu plus sur Courtney, mieux valait lire sa fantastique biographie par Poppy Z. Brite.

Une poignée de micro-documentaires & d’interviews, comme The Return of Courtney Love, ont vu le jour, et en 2006, tandis que la chanteuse de Hole se remet à peine de ses déboires avec la justice, la clope et les anti-dépresseurs, elle sort un livre regroupant extraits de journaux intimes, brouillons de chansons et photos jaunies. Depuis quatre ans donc, pas grand chose à se mettre sous la dent mis-à-part quelques coupures de presse et des clichés de ses nouveaux tatouages sur facebook.

Ce matin, en voyant que le programme Behind The Music de VH1 consacré à Courtney était enfin en ligne, j’ai alors tout arrêté pour m’enfiler ces cent-vingt minutes comme s’il s’agissait d’un gros cookie. Et je ne vois aucune bonne raison pour que vous ne partagiez pas ça avec moi. Poignant, instructif et peuplé d’archives vidéo d’anthologie, ce docu est génial si vous n’avez pas connu cette époque, si vous l’avez connue à travers MTV et la radio, ou si vous voulez découvrir quelque chose de géant.

Vive le grunge, le rouge-à-lèvres qui déborde, et les girls bands :

Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...

Si vous voulez en savoir plus sur Frances Bean, la période post-grunge et pourquoi mieux vaut rester loin de l’héroïne, vous pouvez retrouver le reste de l’émission sur YouTube.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Maia Mazaurette
    Maia Mazaurette, Le 26 juin 2010 à 14h10

    Wow, je commence à regarder, c'est cool !

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)