Des cours de prostitution proposés en Espagne

Des cours pour apprendre les rudiments de la prostitution sont proposés en Espagne. Une idée qui fait débat.

Vous en connaissez beaucoup, des formations rapides qui vous garantissent de trouver du travail immédiatement après les avoir terminées ? C’est ce que propose une agence spécialisée dans la formation au métier de prostituées à travers des affiches promouvant une formation collées un peu partout dans Valence, en Espagne. Pour 100€ la semaine, à raison de 2h par jour, la formation donne des conseils théoriques mais fait également pratiquer les futures professionnelles du sexe pour mieux les entraîner.

Est-on alors face à du proxénétisme (qui est, contrairement à la prostitution, interdit en Espagne), une démarche éhontée de s’en mettre plein les fouilles en profitant du taux record de chômage, ou bien une démarche décomplexée envers un métier bien souvent appris sur le tas, ce qui amène on l’imagine à quelques erreurs de débutant-e-s ?

Selon le gouvernement de la Communauté Autonome de Valence, il n’y a pas de délit de proxénétisme mais des membres de partis régionaux souhaitent voir l’enquête réouverte pour faire interdire ce genre de formations.

Et toi, qu’en penses-tu ?

– Via Rue89

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Dreambreaker
    Dreambreaker, Le 27 septembre 2012 à 22h36

    Apaloosa;3595486
    Kiriothus : ne t'inquiète pas, je comprends très bien ce que tu veux dire, la sexualité est une facette très intime de la vie, et certains d'entre nous ne peuvent imaginer la sortir de la sphère privée. D'autres personnes peuvent "transgresser" cette tendance naturelle sans que ça leur pose problème, parallèlement à une sexualité privée classique qui renoue avec sa dimension émotionnelle.

    Je parle de transgression, parce que je pense que c'est là le nerf de la guerre, la transgression c'est toujours intéressant :). Ce qui fait que la prostitution marche, c'est bien sûr son côté sulfureux, le fait donner quelque chose d'intime et de spirituel contre une compensation matérielle. Mais sulfureux ne veut pas dire diabolique ni dégradant. Je vois l'acte sexuel tarifé comme un fétichisme parmi les autres en fait.

    Tout ça pour dire que je comprends très bien ton point de vue, mais il faut arriver à se faire à l'idée que tout le monde n'a pas une conception sacralisée de son corps. Oui, il y a des esclaves sexuelles aux mains de proxénètes et il faut tout faire pour que cela cesse, oui il y a des filles qui font cela par dépit comme tu le dis, mais cela arrive dans toutes les professions non qualifiées. Parallèllement, il faut aussi considérer que pour d'autres, c'est un plan de carrière valable. Et tant qu'elles sont ok avec elles-mêmes, il n'y a pas de raison de le dénier. C'est purement subjectif.

    En fait, c'est comme les gens qui n'aiment pas les bébés animaux, je pense très fort dans ma tête que ce sont des déviants, mais je leur dit pas (enfin j'essaye :happy:)
    Je suis contente que tu comprennes. Après, comme je le disais, je n'ai rien contre les femmes qui font ça, et quelque part, de ma position de fille un peu "coincée" là dessus, je respecte qu'elles osent le faire, parce que je sais qu'il y'a des gens qui voient ça d'un très mauvais oeile t qui ne sont pas du tout capables de comprendre. Du moment que personne n'est mis en souffrance, alors tout va bien.

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)