Ces personnages fictifs qui devraient être en couple #2

Pour la deuxième fois, essayons d’imaginer quels personnages fictifs que tout oppose pourraient former un couple parfait.

Ces personnages fictifs qui devraient être en couple #2

Il y a un mois, je m’improvisais employée d’une agence matrimoniale de luxe pour personnages de fiction en mal d’amour. Là encore, je reprends le même principe et c’est parti. À l’aide d’un algorithme qui prend en compte leur personnalité, leur façon de voir la vie et leur goût en matière de partenaire, je propose à nos protagonistes fictifs favoris de découvrir leur alter ego.

Adrian Monk (Monk) et Monica Geller (Friends)

Pour moi, la relation qui unit Monica à Chandler dans Friends n’a qu’un but : jouer du ressort romantico-comique sans pour autant y croire. Je sais que de nombreuses lectrices aiment le couple qu’ils formaient à l’écran mais je ne mange personnellement pas de ce pain-là (ni de la croûte, ni de la mie). Pour moi, Chandler et Monica ne sont pas plus crédible que Rachel et Joey. J’ai donc réfléchi, et je me suis demandé avec quel autre personnage fictifs Monica pourrait bien s’unir. Ce fut très simple.

Monica est maladivement maniaque. Monica est facilement stressée dans les situations relevant de la sociabilité. Elle ne supporte pas que ses meubles soient bougés, même de quelques millimètres (ce que je trouve complètement fou, soit dit en passant : si on changeait mon lit de pièce, je ne suis même pas sûre que je verrais la différence).

En ce sens, je lui proposerais Adrian Monk. Lui aussi est névrosé, lui aussi est maniaque, lui aussi montre quelques petites difficultés à être totalement à l’aise lorsqu’il se socialise. En étant face aux angoisses de l’autre, peut-être bien qu’ils se rendront compte à quel point ils sont pénibles, pour les autres mais aussi pour eux-mêmes. Personnellement, j’imagine que ça leur fera du bien. En attendant qu’ils aillent mieux, ils seraient constamment invités par leurs potes qui, totalement désintéressé-e-s, profiteraient là de longs mois de ménage de répit. C’est pas très très gentil, mais c’est quand même bien pratique alors on ne les jugera pas. Mais surtout, ils ont tous les deux un côté boulet. En se mettant en couple et en faisant fusionner leur deux personnalités aussi complexes qu’attachantes, leur potentiel de mignonnerie dépassera largement celui d’une vidéo montrant des petits chatons en train de dormir en bougeant les pattes. Et ça tombe plutôt bien, parce que j’en peux plus, des chatons.

Chandler Bing (Friends) & Sabrina Spellman (Sabrina l’apprentie sorcière)

Et là tu me diras que c’est dégueulasse, que je dissous un couple d’un claquement de doigt totalitaire, que j’en recase un et pas l’autre et que c’est peut-être fictif mais ils ont un coeur, ok ? Eh bien justement, j’ai prévu une roue de secours pour Chandler, l’époux de Monica. Si je lui déconseillerais formellement de retourner dans les bras de Janice – dont même la sueur frontale crie d’une voix nasillarde, pour sûr – je lui présenterais aisément Sabrina Spellman.

Tout deux grands enfants qui refusent de grandir, tout deux maladroits et gracieux comme deux couvercles de poubelles lancés dans une rue en pente, ils sauront rire des situations cocasses dans lesquelles ils se mettront et dédramatiseront ainsi les aléas de la vie. L’inconvénient, c’est qu’ils sont si peu doués au quotidien qu’il est possible qu’ils s’entretuent. Ce serait beaucoup moins drôle, j’en conviens.

Qui plus est, Chandler ressemble physiquement à Harvey en plus vieux. Je ne vois donc aucune barrière à leur amour. Si ce n’est qu’ils n’existent pas. En fait.

Ted Mosby (How I met your mother) & Tom Hansen ((500) jours ensemble)

Ted rêve de l’amour fou. Quand il rencontre Robin, c’est le coup de foudre : il est persuadé d’avoir trouvé la femme avec qui il finira sa vie. Il met alors un point d’honneur à la séduire et à le lui prouver en y mettant les formes. Beaucoup trop de formes. Si bien qu’il en devient creepy, du moins aux yeux de Robin qui a un peu trop les pieds sur Terre pour s’enflammer aussi vite. De son côté, Tom est persuadé que le véritable amour, celui qui te prend aux tripes tous les matins, existe réellement. Il croit l’avoir trouvé en la personne de Summer et il fait tout pour la convaincre qu’ils sont en effet faits l’un pour l’autre. Problème : elle est beaucoup plus cynique que lui, dont les yeux de poisson implorant illustreraient parfaitement la définition du mot romantique.

Alors voilà, moi je pense que deux personnes qui ont une notion aussi fraîche et sincère de l’amour ne peuvent passer l’une à côté de l’autre. Qu’être aussi naïf convaincu que nous avons tous une âme soeur quelque part et qu’il faut la trouver à tout prix, c’est rare. S’ils se mettaient ensemble, Ted et Tom mettront alors un terme à leur quête et sauront se retrouver l’un dans l’autre. Et ils cesseraient alors d’être effrayants quand ils essaient de séduire quelqu’un ou de garder la personne en question à leur côté. Parce que si ça continue, on finira par retrouver Summer baîllon,ée et attachée à une chaise avec du Michèle Torr dans les oreilles et Tom lui hurlant sporadiquement « AIME-MOI NOUS SOMMES FAITS L’UN POUR L’AUTRE REGARDE COMME JE SUIS RIGOLO QUAND JE DANSE ».

Réagis, Tom. Ton bonheur est ailleurs. Il est encore temps d’éviter de commettre l’irréparable.

Dory (Le Monde de Nemo) & Joel Barish (Eternal Sunshine of the Spotless Mind)

Wowowo calmons-nous tout de suite : je n’incite PERSONNE à la zoophilie. La zoophilie, c’est MAL. Mais imaginons que Dory ne soit pas un poisson et qu’elle soit un être humain ou bien que Joel Barish se transforme en poisson, eh bien ils pourraient former un bien joli couple. Pourquoi ? Dans Le Monde de Nemo, Dory souffre de « trouble de la mémoire immédiate ». Dans Eternal Sunshine, Joel veut effacer Clementine, son ex, de sa mémoire. Alors, dans un premier temps, Dory, qui rêverait d’avoir des souvenirs, pourrait expliquer à Joel combien ils sont importants, combien il est primordial de savoir d’où l’on vient pour pouvoir aller de l’avant. Joel gagnerait ainsi du temps et ne paierait pas 30 000 000 boules pour se faire raser le cervelet.

En outre, Joel retrouverait en Dory la fougue et l’énergie presque enfantine de Clementine, le côté déprimé-je-veux-jamais-mourir-j’ai-peur-Joel-J’AI-PEUR-T’ENTENDS-? de cette dernière en moins. Et même si Dory a peur, finalement, ça ne pourrait pas durer bien longtemps puisqu’elle oublierait dans la minute la cause de son angoisse et retrouverait son sourire aussi enjôleur que peut l’être celui d’un poisson chirurgien. Tous les deux seraient alors plus sereins qu’un canari repu ou qu’un candidat de télé-réalité sauvé par l’élimination.

Et toi ? Quels couples fictifs aimerais-tu former ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Furie Nocturne
    Furie Nocturne, Le 14 novembre 2012 à 0h01

    Dory & Joel et Ted Mosby & Tom... :dowant:
    Je dis OUI ! :yawn:

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)