Contraception : et si on inversait les rôles?

Assez des rendez-vous chez la gynéco, des ordonnances périmées pour la pilule, de la pose des stérilets...? Et si c'était votre partenaire qui devait subir tout ça?

Nous les filles, nous savons bien quelle galère c’est, de trouver la bonne contraception, celle qui ne met pas la pression ou ne rend pas malade. Certains garçons ont de l’empathie pour cela, certains comprennent… et d’autres s’en moquent et estiment que la contraception est une affaire de femme.

Pourtant le monde évolue, et comme Slate ou le Huffington Post nous l’annoncent, l’ère de la pilule féminine recule : bientôt sortiront les contraceptions masculines !

En attendant le jour béni où la contraception ne sera plus contraignante (on s’en rapproche avec le DIU et l’implant ?), certains n’hésitent pas à sensibiliser les hommes aux contraintes de la contraception.

Dans ce spot humoristique, les rôles sont inversés et c’est au jeune homme de faire tout le chemin de la consultation… aux sept jours de pause. Bien qu’un peu exagérée, cette petite histoire rappellera aux hommes les efforts que l’on fait parfois sans qu’ils ne s’en rendent compte.

– Papa ? Est-ce que je peux prendre rendez-vous avec ton gynéco ?

Si acheter des capotes était comme acheter un moyen de contraception.

– Est-ce que tout va bien?

– Oui oui,…

– Tu ne t’inquiètes pas à cause de tes testicules qui ne sont pas de la même taille, dis moi?

– Non ! Je veux juste être sûr que tout va bien et me protéger. … Alison et moi on voudrait…

– « Alison et moi »…. Gina! On dîne quand?

 

Dans la salle d’attente :

– Igor ?

– Tu veux que je viennes avec toi ?

– Non.

– Okay… Je prends juste soin de ma famille…

 

Dans le cabinet :

– Alors Igor, quoi de neuf aujourd’hui ?

– Et bien ma copine et moi on voudrait…

– Allonge-toi sur la table. Es-tu là pour des préservatifs ?

– Oui. S’il vous plait.

– Écarte les jambes. Est-ce que tu as des relations sexuelles en ce moment ?

– Définissez « relations » ?

– As-tu déjà éjaculé ?

– Non pas encore.

– Ok, je vais vérifier votre poitrine pour le cancer. … Ok, maintenant je vais te faire un examen physique invasif. Ca va faire mal.

 

Plus tard, en cours :

– J’ai besoin d’une ordonnance. Pour des préservatifs.

– Quoi ?

– Pour des préservatifs !

– Il va falloir revoir avec le docteur, s’il vous plait, rappelez-la.

– Oh vraiment ?!

 

À la pharmacie :

Vous avez une mutuelle ?

– Non.

– Donc ça sera 150 dollars. J’espère que ça les vaut…

 

Le soir, avec sa copine :

– Tu veux qu’on fasse l’amour?

– Bien sûr ! […]  Oh merde, j’ai oublié de refaire faire mon ordonnance.

– Va juste en racheter.

– Ce n’est pas comme ça que ça marche. Je dois attendre sept jours.

– Tu devrais vraiment être plus responsable avec la contraception.

– Eh bien… peut-être que tu pourrais être responsable de la contraception…

– Oh chéri, ça ne serait pas aussi bien…

 

Hors champ, puis avec son père:

– Qu’est-ce que tu viens de dire? Ca devient sérieux? lalalalala.

– Papa je…

– lalalala…

– Mais elle veut que je….

– et si les gens de la paroisse l’apprennent ? hein ? je ne peux plus être bénévole maintenant, voilà  !

Pour en lire plus:

 

À lire aussi : Posez vos questions sur la contraception !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rin`
    Rin`, Le 15 octobre 2014 à 13h55

    Faut peut-être rendre ça un peu potache… Le mien prenait sciemment un concombre, une carotte, un livre sur l'équitation, etc. avec les préservatifs, juste pour le regard du caissier/de la caissière.
    Il était presque déçu quand je lui ai dit qu'on était ok pour abandonner les préservatifs.

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)