Les compliments, guide pratique : comment en donner sans gêner, comment les recevoir ?

Par  |  | 13 Commentaires

Avant, Sophie était mal à l'aise avec les compliments (en faire et en recevoir). Maintenant, ça va. À l'occasion de la journée mondiale du compliment, elle vous explique pourquoi elle trouve ça super.

Les compliments, guide pratique : comment en donner sans gêner, comment les recevoir ?

Aujourd’hui, on est le 1er mars et tu sais ce que ça veut dire ? Déjà que c’est bientôt le printemps, mais pas seulement. Le 1er mars, c’est la journée mondiale du compliment. Et les compliments, j’aime bien. Je trouve ça festif.

À lire aussi : La flatterie est-elle une stratégie efficace ?

Ça n’a pas toujours été le cas. Quand j’étais ado, je me touchais la tête ou du bois quand on me faisait un compliment parce que j’avais peur que ça me porte la poisse (j’étais pas un exemple d’équilibre, juge pas).

Le 1er mars, c’est la journée mondiale du compliment.

Pendant longtemps, et jusqu’à disons il y a un an et demi, en faire n’était pas un réflexe. Loin de là. Pas que je ne pensais pas du bien des gens, au contraire, mais j’avais tendance à me dire que ça ne servait à rien.

Que les gens, si je leur faisais des compliments, bah ils s’en fouteraient car qui suis-je pour leur donner mon avis ? Maintenant que je me suis réconciliée avec cette action, j’ai décidé de profiter de cette journée pour en parler.

bob-eponge
Quand on me dit que j’ai un beau tisheurte.

À lire aussi : Quel est le plus beau compliment que tu as reçu ? – La Question Reddit

Les compliments, pourquoi en faire ?

Les compliments, c’est magique. Quand on les reçoit, dans un contexte et sur un sujet approprié, ça peut faire plaisir, remonter le moral ou que sais-je.

Des émotions positives quoi (je rappelle : pas n’importe comment, pas n’importe où. Voici un article pour ne jamais confondre compliment et harcèlement de rue.)

J’aime bien qu’on me complimente : sur mon travail, sur ma tenue, sur une blague, sur mon physique (enfin pas n’importe qui, n’importe quand, SE RÉFÉRER AU-DESSUS). Mais j’aime tout autant en faire !

Bien sûr, je ne conseille pas de faire des compliments faux-cul comme tout : il faut rester sincère, sinon ça sert à rien. Sinon ça pue du cul et, puer du cul, c’est pas ce qu’on veut.

amelie-neten
Faut pas être hypocrite dans la vie. Sinon après tu te mets Amélie Neten et tous Les Anges de la Téléréalité à dos.

Mais naturellement faire des compliments c’est super et sympa. Et être gentil•le, c’est aussi un acte égoïste dans le sens où ça fait sécréter de l’endorphine, l’hormone du bonheur.

À lire aussi : Non, la gentillesse n’est pas un défaut !

Tu peux trouver ça égoïste si tu veux, et je le respecte, mais je vois ça comme un combo parfait. On fait du bien et en même temps, ça cajole notre cerveau. Plaisir de faire plaisir, t’as vu. Mieux encore : ça a changé ma façon de voir le monde.

On fait plaisir et en même temps, ça cajole notre cerveau.

Avant, je gardais les compliments que j’aurais pu faire pour moi parce que je ressentais une sorte de jalousie : « cette personne est mieux que moi, physiquement, professionnellement ou les deux », j’me disais. « Je vais pas EN PLUS lui dire que je trouve ce qu’elle est/fait super. »

En me mettant à extérioriser mes émotions positives à l’égard des autres, j’ai réalisé que ma place dans le monde n’était pas exactement celle que je lui donnais.

Non, je n’avais pas envie d’être une personne aigrie. Oui, je voulais être quelqu’un qui dit des trucs sympas. Et en respectant ouvertement les autres, j’ai commencé à me respecter moi-même, à arrêter de me voir constamment comme inférieure à eux.

Parce que je le suis pas, de toute façon.

devious-maids
Quand on me complimente pas sur mon nouveau tisheurte.

Comment se mettre aux compliments

Deux facteurs m’ont ralentie dans ma quête du compliment : je suis une grande timide ET j’ai tendance à me dévaloriser, et donc à penser que mes compliments n’auront aucun effet positif sur les gens — qui se demanderaient bien pour qui je me prends.

Si tu es comme moi, commence derrière ton écran. Internet c’est merveilleux. C’est un endroit où il y a plein de trucs qu’on veut et qu’on peut complimenter sans avoir peur d’être lourd•e ou de rougir en public.

Si tu es comme moi, commence derrière ton écran. Internet c’est merveilleux.

Mettre un commentaire positif sous une vidéo YouTube ou Facebook (ou Vimeo car pourquoi pas), féliciter quelqu’un pour un truc sur Instagram, dire « alors ça c’est super » sous une recette de choucroute, ou dire à quelqu’un qui poste la photo de son bébé fraîchement sorti du four* qu’il a l’air sacrément vif… Le choix est multiple.

*la chatte

Moi, c’est comme ça que j’ai commencé. Pas forcément anonymement, parce que j’ai mis mon vrai nom partout, mais pas en face non plus. Ça m’a petit à petit décoincée et j’ai osé complimenter les gens sur des petits trucs, en vrai, les yeux dans les yeux. Maintenant c’est naturel.

C’est pas un truc dingue. Je mérite pas un prix pour ça (éventuellement une réduc sur le brocoli, un truc humble quoi). Je pense pas être une meilleure personne qu’une autre.

Mais si, avec un compliment, j’ai permis à quelqu’un de se sentir un peu moins minable alors qu’il passait une journée pourrie au minimum, bah franchement ça aura valu le coup. J’trouve.

lady-gaga-beyonce
Quand je complimente ma copilote pour son joli chapeau (j’avoue, Beyoncé c’était moi depuis le début)

Comment recevoir des compliments ?

Autre point délicat des compliments : les recevoir, ça met pas toujours à l’aise. Prenons un exemple : quelqu’un te dit « tu fais du très bon fromage » (qui sait ?). Si tu…

  • ne réagis pas, ptet’ tu vas passer pour un goujat,
  • rougis, tu pourrais être gêné•e,
  • ne peux pas t’empêcher de te dévaloriser, du genre « oh tu sais, c’est un jeu d’enfant, un germe pourrait le faire ! » ou « tu trouves ? Moi je pense que Jean-Croûte en fait des meilleurs que moi », ça risque d’être soit vexant soit gênant pour le complimenteur,
  • te sens obligé•e de faire un compliment à la personne qui vient de te complimenter (« Merci ! Toi je trouve que ton haleine sent la violette ! »). Ça n’aura pas l’air très sincère,
  • réponds « bah j’sais pis ta gueule », c’est un peu excessif.

Maintenant, moi, je me contente d’un sincère « merci ! », parce que ça fait vachement plaisir — pas le coup de complimenter mon fromage, parce que ça m’est jamais arrivé (faut dire aussi que j’en ai jamais fait). Pis c’est tout. Ça ne demande rien de plus que ça, en vrai. Un merci, un sourire et banco.

Maintenant, moi, je me contente d’un sincère « merci ! », parce que ça fait vachement plaisir.

Les compliments ne vont pas changer le monde mais c’est quand même vachement bien. Je pense qu’on devrait tou•tes s’y mettre. N’hésite pas, pour bien montrer que tu as retenu la leçon, à mettre en commentaire sous cet article « Sophie, tu as la plume comme une caresse ».

(Ou pas forcément, hein.)

À lire aussi : Quel est le plus beau compliment que tu as reçu ? – La Question Reddit

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Sophie Riche

Sophie Riche est membre de la rédac depuis 2011, époque à laquelle elle officiait sous le pseudonyme Sophie-Pierre Pernaut. Elle aime manger du fromage et l'humour un peu gras.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (13) Facebook ()
  • Leoch
    Leoch, Le 5 mars 2017 à 14h39

    Merci pour cet article feel good.
    Il a adoucit mon début de dimanche difficile et il fait échos à beaucoup choses en moi en ce moment alors je vais essayer de suivre ton conseil, car j'ai l'impression que tu es toujours d'excellent conseil !
    Sans vouloir que ça fasse bidon, j'en profite pour te dire que j'adore te lire, je trouve que tu écris bien et que c'est drôle et j'aime aussi beaucoup quand tu fais des vidéos, et même des vlogs alors que c'est pas trop ma came en générale.
    :cupidon:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!