Clitorosity, le street art qui célèbre le clitoris dans toute sa splendeur

Un collectif utilise le street art pour attirer l'attention sur la structure complète de l'organe du plaisir.

Clitorosity, le street art qui célèbre le clitoris dans toute sa splendeur

Il faut que ça se sache : le clitoris ne se résume pas au petit bouton rose visible.

Le collectif Clitorosity compte bien répandre la nouvelle. Ses représentations géantes et colorées de la structure interne et externe du clito s’inscrivent à la craie partout dans le monde.

Plus d’une soixantaine de personnes participent à ce projet, qui vise à attirer l’attention sur la réalité de ce qu’est le clitoris, dans son entièreté.

Instagram @clitorosity

A quoi ressemble le clitoris, pour de vrai ?

Il aura fallu attendre la rentrée 2017 pour le voir correctement représenté dans un manuel scolaire.

Sur le Net et ailleurs, les initiatives fleurissent pour diffuser l’image de la structure complète de cet organe 100% dédié au plaisir.

Le collectif Clitorosity oeuvre dans 18 états des Etats-Unis et 5 autres pays dans le monde. L’objectif est d’éveiller la curiosité et d’engager la conversation autour de cet organe aussi incroyable que méconnu.

Des clitoris partout dans la ville

A l’origine de ce projet, il y a Laura, une américaine passionnée d’égalité des genres qui n’a aucun background artistique.

Sur le compte Instagram de Clitorosity, on retrouve toutes les réalisations du collectif, légendées par des extraits de conversations entendues aux abords des oeuvres.

Ça donne des dialogues, parfois cocasses, qui n’auraient pas eu lieu sans ces intrigants dessins dans l’espace public…

« Laissez-moi deviner », nous dit un mec qui attend avec un ami.

« Ça doit être un genre de fruit », déclare-t-il.

«Non… » Son ami intervient « Des ovaires ? Une pieuvre ? »

Nous leur expliquons que c’est un clitoris. Ils étaient surpris et excités à l’idée de tester le dernier membre de leur groupe qui étudiait la médecine.

A son arrivée, ses amis l’interrogent et il observe le dessin.

« Je suis pas certain.»

Et vous, vous l’auriez reconnu ?

À lire aussi : Le clitoris a son site pédagogique dédié, c’est pas trop tôt !

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Mathilde Trg
    Mathilde Trg, Le 22 février 2018 à 9h14

    CHAUD POUR LANCER LE PROJET EN FRANCE !!! Le rêve de ma vie en tant que graffeuse : mettre des clitoris partout. Partout. PAR-TOUT.
    (Merci Camille <3)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!