Une campagne contre la maltraitance visible seulement par les enfants

Une association espagnole luttant contre les violences faites aux enfants et adolescents a sorti une campagne qui se révèle uniquement aux yeux des plus jeunes.

ANAR est une association espagnole luttant contre la violence à l’encontre des enfants et des adolescents. Ses membres sont bien conscients de la difficulté à s’adresser aux jeunes victimes, souvent coupées du monde extérieur par leurs agresseurs. Ils ont donc conçu une publicité print qui révèle aux enfants un message leur étant spécifiquement adressé. Pour mieux comprendre, jetez un oeil à cette vidéo :

Une personne mesurant un mètre trente-cinq ou moins (donc, dans la majorité des cas, un enfant) verra le visage se couvrir de marques de coups, et surtout, elle verra apparaître un numéro de téléphone d’urgence accompagné de la phrase « Si quelqu’un te fait du mal, appelle-nous, on t’aidera ». L’idée est d’envoyer un message directement aux victimes sans que l’adulte les accompagnant – et donc, peut-être, le coupable des violences – ne s’en rende compte.

Que pensez-vous de cette initiative ? Imaginez-vous un autre contexte dans lequel des campagnes similaires pourraient être utilisées ?

Tous les articles Actu dans le Monde , Culture , Pubs
Les autres papiers parlant de Buzz , Enfant , Espagne , Publicité , Violence
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Ineffable
    Ineffable, Le jeudi 9 mai 2013 à 15h31

    aeanaa;4105181
    Et puis, si tous le monde est au courant, via des articles, l'intéret y est-il vraiment encore ?
    C'est exactement la question que je me pose... et la seconde c'est

    Si l'enfant ne "sait pas" que l'adulte ne peut pas le lire, est ce qu'il ne va pas "détourner le regard" et faire comme si ça ne l'interessait pas ?

    (Désolée je m'interroge)

    Sinon c'est quand même une sacré bonne idée :)

  • Sara Miller
    Sara Miller, Le jeudi 9 mai 2013 à 15h46

    Je risque de me faire taper sur les doigts mais tant pis.. je me lance.

    Avant toute critique, je trouve l'initiative super. C'est toujours très bien de défendre les plus faibles et la maltraitance, quelqu'elle soit, fait trop souvent des ravages.

    Comme ça a été dit, c'est utile pour les enfants de 6-10 ans. Avant cet âge, on ne sait pas lire, après, on est trop grand pour voir le message caché.

    Etant donné qu'en France ces numéros sont anonymes et gratuits (donc n'apparaissent pas sur la facture détaillée des appels), je me demande si c'est aussi le cas en Espagne et si ça l'est quel est l'intérêt de cacher le numéro.. Surtout que les adultes aussi peuvent être amenés à constater qu'un enfant a souvent des bleus, se fait crier dessus, etc. Dans ce cas là, l'adulte aidant se trouve exclus de la campagne.

    Là, c'est la minute parano-lemalestpartout. Ca m'inquiète un peu qu'on puisse dévoiler des messages publicitaires (parce qu'il s'agit d'un encart publicitaire et la méthode peut être reprise par Mattel, Coca ou Jardiland sans problème) uniquement aux enfants... Autant par leur nature influençable que leur capacité à orienter les choix parentaux. Il y a des risques de dérives, si on sort du thème de la campagne et le fait que la méthode soit rendue si accessible, l'idée devient d'autant plus simple à reprendre.

    Comme ça a été dit, quel est l'intérêt de cacher le message si il n'était adressé qu'aux enfants? Les adultes maltraitants ne vivent pas dans des igloos baricadés dans le fin fond de la Creuse avec horde de dragons et absence d'Internet pour être sûrs d'être coupés du monde.. Peut-être pour faire connaître l'association alors? Faire parler du problème de maltraitance de manière générale? La technique alors ne serait qu'un prétexte et même si c'est efficace, ce n'est pas totalement "transparent" comme démarche.

    /la râleuse

  • Berlin_Est
    Berlin_Est, Le jeudi 9 mai 2013 à 15h47

    Je comprends mal en quoi c'est pertinent en fait. En quoi le fait qu'un adulte voit un numéro va empêcher l'enfant de le mémoriser?
    Et si les victimes sont coupées du monde par leur agresseur, comment pourront-elles tomber sur ce genre de pub ( et encore une fois: en quoi le fait que le message soit invisible par les adulte va aider l'enfant?)

    Ceci dit une campagne de plus ne pourra pas faire de mal si elle permet d'aider des enfants, mais là cette "invention" est totalement gadget, je ne comprends pas en quoi elle aidera plus d'enfants.

  • Lonelytrain
    Lonelytrain, Le jeudi 9 mai 2013 à 15h51

    Je trouve que c'est une très bonne idée, mais le problème, comme dit auparavant, c'est qu'un enfant mesurant moins d'1m30 ne sait pas forcément lire. Et effectivement, c'est dommage que tout le monde soit au courant maintenant.
    Mais ça reste quand même une excellente idée !

  • Psychadélique
    Psychadélique, Le jeudi 9 mai 2013 à 16h12

    J'étais super emballée à la lecture de l'article, mais les commentaires des mad'z m'ont un peu ramenés à la réalité.
    Effectivement, ce n'est pas encore la perfection, et ça ne va pas résoudre tous les problèmes, de tous les enfants, dans tout le monde, et pour toujours.
    Mais c'est un pas, que personnellement, je considère immense.
    Les associations ne cherchent plus un slogan accrocheur, maintenant elles cherchent à s'adresser directement à l'enfant.
    Et on sait que c'est difficile car entre 0 et 12/13 ans, l'adulte "filtre" relativement l'information de l'extérieur à l'enfant, surtout dans le cas de maltraitance, de famille déséquilibrée etc. On parle pas d'isolement en Alaska, mais vraiment du rôle que joue l'adulte dans la balance des informations à recevoir.
    En ce qui concerne la taille, c'était une des seules variables utilisables...  Et en ce qui concerne la lecture, c'est vrai que c'est très difficile aussi à manipuler pour les membres de l'association. Espérons que l'image du coup, le visage d'un enfant qui finalement "me ressemble et il est triste comme moi" peut intervenir dans la psychologie de l'enfant dans la mesure où il peut prendre conscience que ce qui lui arrive n'est pas normal.
    Et je ne pense pas que la nouvelle se soit tant ébruitée. Si j'étais un parent maltraitant mon enfant, je crois que je me le cacherais à moi même ("Il n'a pas été sage, il l'a mérité, ce n'est pas de la maltraitance") et donc je me sentirais peut-être pas forcément en danger.
    Moi j'trouve qu'on avance, et que c'est vraiment un bon point.

    Ah décidément... ils sont forts ces espagnols !

  • MissCoincoin
    MissCoincoin, Le jeudi 9 mai 2013 à 16h22

    Ca ne m'emballe pas ... se mettre à hauteur d'enfant n'implique pas seulement une hauteur physique...

    Un enfant maltraité relativisera toujours, il trouvera toujours "pire que lui", il se sentira toujours "plus coupable" qu'un autre. C'est ce qui permet de survivre...

    L'enjeu consiste à prendre ça en compte... Moi cette affiche je l'aurai mitraillée de couleurs, de dessins, d'image, de non personne n'a le droit de te faire ça, personne... non tu n'es pas frappé parce que tu es méchant, rien n'est de ta faute et tu as le droit d'appeller au secours...

    Il faut arrêter de prendre les enfants pour des minis adultes... Nous pouvont être interpellés par une image qui nous choque, et en tirer les conséquences. Eux sont capables d'absorber quantité d'informations si elle sont pertinentes, et qu'elles ont un sens pour eux. Ils pensent dans l'instant...

  • MarlitaBCN
    MarlitaBCN, Le jeudi 9 mai 2013 à 17h04

    Le concept est bon. Mais c'est con pour les enfants qui font plus d' 1m35...Et surtout, grâce à cette vidéo qui circule sur Internet, les parents qui maltraitent leurs enfants sont au courant... Pas tous, certes, mais il ne faut pas prendre les gens pour des jambons.

  • Stl44
    Stl44, Le jeudi 9 mai 2013 à 17h21

    L'idée est très intéressante, et vraiment maligne. Mais je ne peux m'empêcher d'émettre une certaine réserve.

    Prenons un enfant qui est victime depuis son plus jeune âge d'un parent maltraitant. L'enfant est élevé par la violence, c'est la seule éducation qu'il connait. Il finit par penser que les coups sont donnés soit car il le mérite, soit car c'est le seul moyen pour lui de recevoir de l'amour. A défaut de baisés et de tendresse, il ne reçoit, de ses parents, que des coups qu'il finit par considéré qu'ils sont le témoignage de leur amour. Et à ce titre, la dénonciation ne sera pas forcément une chose facile pour lui car il est tellement enfermé dans ses déclarations "d'amour" (encore une fois du point de vue de l'enfant) qu'il n'ira pas forcément les dénoncer tout simplement car il est "conditionné" à cette malsaine éducation.
    Je pense qu'il aurait été plus intéressant éventuellement, de faire un message pour l'entourage de la famille. Qu'un oncle, une grand mère, qui remarque un comportement étrange, en viennent à dénoncer les parents pour le bien être de l'enfant. Bien sûr au niveau de la méthode et du message ce n'est pas évident à mettre en place.
    Qu'importe les moyens, tous sont bon pour faire cesser la violence familiale. Cette campagne est donc une bonne initiative mais comme toutes les campagnes elle ne touchera pas tous les enfants maltraités.

  • Pommverte
    Pommverte, Le jeudi 9 mai 2013 à 20h22

    Comme d'autres, j'étais très enthousiaste en voyant le truc, puis je me suis rapidement dit que vu le buzz, c'était un peu raté... Ils auraient mieux fait de ne pas en parler en fait, ça aurait mieux marché.

    Après, je ne sais pas si ça va servir, mais je trouve l'initiative très positive.

    Après, question... Suis-je la seule à m'être dit que l'inverse serait utile pour protéger les enfants des pubs très sexualisée ? Du genre, vu à 1m35, la madame est habillée, et vu à 1m75 elle est quasi à oualpé. Non ?

  • ChessyChaf
    ChessyChaf, Le jeudi 9 mai 2013 à 23h10

    C'est vrai que ce n'est pas parfait comme système.
    Cependant c'est quand même une petite avancée à mon sens. Déjà ça peut permettre à certains enfants (bon pas beaucoup comme les autres madz ont dit, il faut qu'il sache lire etc.) de prendre en main les choses pour faire que ça aille mieux. C'est une campagne qui ne prends pas les enfants pour des imbéciles et leur permet de se sortir tout seul d'un pétrin. Bon j'exagère un peu, ce n'est peut-être pas un numéro de téléphone qui va leur sauver la vie, mais c'est un pas quand même.

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !