Il n’y aura bientôt plus de cacao

Les chercheurs de l'Alliance des pays producteurs ont annoncé que si des efforts n'étaient pas fait, il n'y aura plus de cacao dans 50 ou 100 ans.

Tenons-nous toutes par la main et pleurons doucement ensemble. Sous ce titre un brin racoleur se cache une réalité : le cacao pourrait être en voie de disparition.

Les chercheurs de l’Alliance des pays producteurs (Copal) réunis hier à Abidjan, en Côte d’Ivoire (premier pays producteur de cacao) ont annoncé une bien triste nouvelle : la culture du cacao est menacée par le changement climatique, les parasites, le manque de financement de la recherche à ce sujet et le vieillissement des vergers des cacaoyers, comme on peut le lire sur le site de 20 minutes.

Naga Coulibaly, secrétaire général du Copal, a déclaré à l’AFP que « s’il n’y a pas de réaction rigoureuse aux menaces, il va sans dire que […] dans cinquante ans ou dans un siècle, on ne pourra plus avoir de cacao« . Pour sauver les fèves de cacao, il plaide pour « une aide financière accrue » afin d’aider la recherche à trouver « de nouvelles variétés végétales résistantes aux parasites« . La disparition serait certes une tragédie pour nous, mais aussi et surtout pour les agriculteurs cultivant les fèves de cacao qui seraient privés de leur précieuse source de revenus, ces fèves étant produites à 95% par l’agriculture familiale en Afrique, en Asie ou en Amérique du Sud.

Manquerait plus qu’on m’annonce qu’il n’y aura bientôt plus de lait de chèvre ou que la production du raisin servant à faire le vin est en voie d’extinction et c’en sera fini de moi à jamais.

Cependant, pour ne pas créer de mouvement de panique, je tiens à vous rappeller que le Nutella n’est composé qu’à 7,4% de cacao maigre en poudre.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Aamu.
    Aamu., Le 10 juin 2012 à 21h36

    Ça ne m'étonne pas, au bout d'un moment, faut bien payer les pots cassés.

Lire l'intégralité des 26 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)