C&A connecte ses vêtements à Facebook

Par  |  | 2 Commentaires

C&A s'est prêté à une drôle d'expérience dans un de ses magasins au Brésil : relier ses vêtements - ou plutôt leur cintres - au système de "Like" de Facebook. Un test pour guider les indécises mais surtout pour booster les ventes.

Comment relier le marketing virtuel au marketing physique ? Comment se servir de cette incroyable masse de « fans » sur Facebook pour les transformer en potentiels clients de la marque ?

Ce sont les questions auxquelles a répondu C&A Brésil en incorporant le système de « Like » de Facebook à un de ses magasins physiques pour une petite expérience de marketing.

Les cintres de l’opération Fashion Like du magasin C&A de Sao Paulo ont été équipés d’un mini-écran digital qui permet aux clientes de voir en direct combien de « Like » le vêtement a reçu sur Facebook. Ce qui suppose évidemment de ne pas se gourer de cintre après essayage – pensons un instant aux vendeuses pour qui le truc doit ressembler à un vrai bordel sans nom.

Toute la collection C&A Fashion Like est ainsi affichée sur la page Facebook de C&A Brésil et tous les fans sont invités à voter pour les vêtements qu’ils préfèrent (pas encore la possibilité de « Liker » en magasins sur le cintre par contre).

Le but de toute cette manoeuvre pour C&A ? Aider les indécises. Par exemple, si une cliente hésite entre deux robes, elle penchera certainement pour celle qui a reçu le plus de votes sur Internet. C’est comme être conseillée par des milliers d’ami(e)s, mais ne risque-t-on pas l’uniformisation des goûts ? L’expérience peut être amusante, mais imaginons : « Je craque sur ce t-shirt mais, oh !, drame intersidéral, il n’a reçu que très peu de « Like » sur Facebook. Je ne le prends pas sinon c’est la teuhon assurée« . Voilà, en caricaturant un peu, le revers du stratagème : se laisser guider non plus par ses propres choix mais par ceux du troupeau virtuel.

Alors évidemment, nous ne sommes pas tous d’aussi gros moutons de Panurge : lorsqu’un vêtement nous plaît vraiment, on se l’offre, quoi qu’en pensent les autres. Le côté « contre-courant » peut même être un facteur de décision. N’empêche qu’il y aura quand même dorénavant cette petite voix narquoise au fond de vous qui vous rappellera sans cesse : le peuple n’aime pas ce que tu portes. Chiant, non ?

Même si aujourd’hui C&A Brésil se félicite du succès de l’opération (clientes satisfaites, augmentation des ventes, du nombre de fans) je serais quand même curieuse de savoir si l’entreprise a passé un partenariat avec Facebook, de moins en moins enclin à délivrer ses services aux marques gratuitement. Et justement, si les vêtements qui ont reçu très peu de « Like » se vendent.

Et toi, aimerais-tu voir débarquer une telle expérience en France ?

via Fashionmag.com

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Lisoren
    Lisoren, Le 31 mai 2012 à 14h42

    Je n'aime pas cette technique. C'est un argument de vente. Les vêtements ayant reçus beaucoup de "like" seront plus facilement vendus. Une sorte de publicité à laquelle participent les consommateurs. On ne devrait pas être influencé positivement ou négativement par ces chiffres (j'achète parce que j'aime ce vêtement et non pour suivre ou aller à l'encontre de l'avis des autres).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?