Le burger au camembert qui coule : la recette

Quoi de mieux qu'un hamburger au camembert pour affronter l'hiver, le froid, et combler les envies de nos estomacs. Vive le burger qui coule !

Le burger au camembert qui coule : la recette

Oh eh, t’as vu ? On se pèle un peu les miches ces derniers temps. Du coup, par solidarité, et puis par amour de la joie et de la vie, on a décidé d’étaler dans le temps quelques-unes des recettes de burgers préférés de la rédac. De les étaler, oui, comme on étale de la sauce tartare sur un bun qui sort du four. Cet hiver sera poétique, je te le dis.

Il y en aura pour tous les goûts : certains seront à la viande, d’autres au poisson, d’autres conviendront aux régimes végétariens ou végétaliens – parce que quand on dit qu’on aime manger, il faut entendre qu’on aime manger tout ce qui est bon.

Des recettes de burger, laisse-moi te dire que j’en ai testé des milliers. Je les ai toutes aimées mais je dois bien avouer que celle dont je m’apprête à te parler dépasse largement toutes les autres, qu’elle a plu à toutes les personnes à qui je l’ai fait goûter. C’est pas bien dur à comprendre : dedans, il n’y a que des bonnes choses. Soit, pour les gens qui aiment, trois des meilleures choses au monde quand on les réunit, et un des burgers les moins chers que j’ai jamais faits.

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 4 buns (je les achète tout faits parce qu’un jour, j’ai essayé d’en faire maison et, comment te dire. C’est un don que je n’ai pas. On aurait dit des scones, ce qui est une bonne chose parce qu’un jour, j’ai essayé de faire des scones, et on aurait dit des pastèques)
  • 600 grammes de viande hachée (il faut ce qu’il faut)
  • 1 jaune d’oeuf
  • 1 gros oignon, ou 2 petits (fantaisie)
  • 1 camembert
  • Un peu de sucre en poudre
  • Du ketchup ou de la sauce barbecue
  • Du poivre, et un peu de sel si t’as envie

Hamburger au camembert — Comment procéder ?

Rendons à qui de droit ce qui appartient à qui de droit : c’est une grande sage du nom de Marion Seclin m’a un jour conseillée de rajouter du jaune d’oeuf à toute la viande hachée et de mélanger le tout dans un saladier. Voilà donc ce que je te propose :

  • Mets la viande hachée dans un saladier, ajoute un jaune d’oeuf et mélange le tout (à la main, à la fourchette, à la cuillère, au couteau, au balai des toilettes… C’est comme tu préfères). Forme ensuite 4 boules que tu aplatis un peu sur le dessus avec la viande. Voilà tes steaks. On les fera cuire plus tard.
  • Avant toute chose, allume une bougie parfumée ou un diffuseur d’huiles essentielles, parce que laisse-moi te dire que ça va shmouter chez toi. Schmouter, soit « puer », sauf qu’en plus imagé : moi quand je lis « shmouter », c’est presque comme si j’avais déjà l’odeur qui pique dans le pif.

burger sauveur
Le diffuseur d’huiles qui sentent bon, meilleur ami de l’oignon.

  • Coupe tes oignons en rondelles pendant que tu fais chauffer du beurre ou de l’huile végétale dans ta poêle à feu moyen voire doux.
  • Une fois tes oignons coupés, jette-les dans la poêle et laisse les chauffer en remuant régulièrement.
  • Une fois qu’ils sont un peu mous et ont une jolie couleur jaune marronasse (ce qui n’est effectivement pas très joli, pour tout t’avouer), monte le feu et ajoute tout de suite un peu de sucre en poudre (pas trop. Je dirai que je mets l’équivalent d’une cuillère à café). Tu remues tu remues tu remues et en 30 secondes, c’est bon : tu peux retirer la poêle du feu et mettre tes oignons dans un plat.
  • Prends la même poêle (parce que la vaisselle, dis-moi, c’est bien bien nul), essuie-la avec de l’essuie-tout sans te brûler et remets-la sur le feu, très chaud, pour faire chauffer tes steaks en les aplatissant un peu avec le dos de ta cuillère en bois.
  • Pendant ce temps, mets tes buns au grille-pain (tu peux aussi faire ça au four. Il faudra juste penser à le faire préchauffer auparavant).
  • Dans le même temps, fais fondre ton camembert. Moi je mets un quart d’un camembert de 250 grammes par personne (c’est pour ça que j’ai des amis). Je fais ça aux micro-ondes, mais si t’as pas peur de te cramer les doigts tu peux aussi le chauffer au bain-marie en remuant régulièrement. Du coup, si tu choisis cette seconde option, il vaut mieux t’y prendre un peu plus tôt. Si je laisse la croûte ? Oui, je laisse la croûte. J’aime la croûte, et encore plus quand le fromage est fondu. J’ai une passion pour la croûte du fromage. J’admets allègrement à qui veut l’entendre que j’aime la croûte du fromage. Tellement allègrement que je t’en remets un petit coup : j’aime la croûte.
  • Une fois que tes steaks sont cuits, ton fromage fondu et tes buns tiédis, dépose le dessous des buns dans des assiettes, mets du ketchup ou de la sauce barbecue, puis le steak, puis le fromage, puis les oignons et, enfin, le dessus du bun.

ET VOILÀ ! C’est facile, c’est pas cher, c’est joyeux, c’est festif… Normalement, c’est beau, aussi. Mais pour ce point, malheureusement, mes talents de photographe restent encore à prouver.

burger resultatJe l’aime.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Princess_cass
    Princess_cass, Le 6 septembre 2015 à 12h50

    Je l'ai fait hier soir : mon copain a dit que c'était pornographique tellement c'était bon ! Merci pour la recette, on en refait ce soir (Le gras c'est la vie.) ! :fleur:

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)