Blogueuses, comment vous faire connaître sans le concours ELLE

Pas facile d’être une institution comme ELLE, surtout à l’heure du deux point zéro. Là où, au temps du sacro-saint papier, la rédaction pouvait tranquillement s’asseoir sur le courrier potentiellement énervé des lectrices, il est devenu difficile, voire impossible de négliger les commentaires négatifs sur le web. Retour sur un mauvais ramdam (ou bad buzz comme […]

Blogueuses, comment vous faire connaître sans le concours ELLE

Pas facile d’être une institution comme ELLE, surtout à l’heure du deux point zéro. Là où, au temps du sacro-saint papier, la rédaction pouvait tranquillement s’asseoir sur le courrier potentiellement énervé des lectrices, il est devenu difficile, voire impossible de négliger les commentaires négatifs sur le web. Retour sur un mauvais ramdam (ou bad buzz comme y disent).

Le mois dernier, une grosse partie de la blogosphère « féminine » s’excitait pour la réédition du concours de blogs organisé par le magazine sur son site web. Le principe classique : « invitez vos lectrices (et lecteurs) à venir voter sur notre site, celle qui récoltera le plus de votes VAINCRA ».

Entre posts excités, relances quotidiennes sur Facebook (et sur le blog lui-même pour les plus motivées), nul doute que ce concours a généré une audience non négligeable vers le site… Et pourtant, pas sûr que l’opé soit bénéfique au final. Retour sur la petite polémique du week-end.

Souci n°1 : des soupçons de tricherie et de manipulation des votes, dont Caroline de Pensées de Ronde parlera mieux que moi et souci n°2 : la gagnante du blog beauté serait pigiste chez ELLE, allant à l’encontre du règlement du jeu-concours. Poc est apparemment la première à en avoir causé sur son blog Sweet November, vendredi midi. L’info se répand vite, de RT en RT sur Twitter et de Share en Share sur Facebook, ce qui amène ELLE à se fendre d’un mea culpa sur sa page Facebook (et pas sur le site ?). Le tout un vendredi à 18h30, à l’heure où tout le monde part apparemment en week-end chez ELLE.fr : la preuve, il n’y a toujours aucune réponse à la tripotée de commentaires suscités par ce post. Etrange.

Bref. Tout ceci ne servirait à rien si on n’en tirait pas quelques leçons pour l’avenir. Voici donc…

Six trucs pour se faire connaître sans avoir à compter sur le concours de blogs de ELLE

  1. Fais du contenu qui nique tout. C’est la base. Arrête de pomper sur tes congénères, ça n’a aucun intérêt. Innove, sors du cadre, choisis des angles originaux, étonnants.
  2. Une fois que tu as trouvé une ligne édito originale, écris, écris, écris, écris. Tous les jours si t’es on fire, ou régulièrement si t’as moins de temps. Si tu n’écris pas tous les jours, n’hésite pas à instaurer des rendez-vous, afin que ton lectorat puisse se dire « tiens c’est mercredi, y’a bidule qui a posté ! »
  3. Compte sur la magie de l’internet, du bouche-à-oreille et la joie de chaque internaute de partager du bon contenu qui nique tout…
  4. Créé une fanpage Facebook pour ton blog, insère une Like Box pour que chaque lectrice puisse te « liker » en un clic et colle sous chacun de tes posts un Like Button pour que chaque internaute puisse « l’aimer ». Tout le monde est sur Facebook, même ma mère, donc tes futures lectrices y sont forcément et ne demandent qu’une chose : tomber par hasard sur un de tes posts via le mur d’une de ses potes.
  5. Continue à écrire. Encore et toujours, en gardant la même qualité de contenu.
  6. Sois persévérante, patiente, passionnée par ton sujet et le traffic viendra à toi. Si tu te démerdes bien, il est même probable que ce soit ELLE qui te courra après pour écrire un papier sur toi. Believe me.
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Forgotten90
    Forgotten90, Le 12 décembre 2010 à 23h04

    "Tout le monde est sur Facebook, même ma mère"
    Une chose à dire: je n'ai pas facebook.

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)