Le discours piquant de Blanche Gardin, 1ère femme à remporter le Molière de l’Humour

Par  |  | 26 Commentaires

L'humoriste Blanche Gardin remporte le Molière de l'Humour parmi des nommés exclusivement masculins... et s'est remis elle-même son propre prix. Cette meuf est géniale !

blanche-gardin-molière-humour

Blanche Gardin est une personne merveilleuse et surtout hilarante. Tu l’as peut-être découverte sur madmoiZelle d’ailleurs !

Et bien sache que son humour et son talent ont été récompensés par le Molière de l’Humour pour son spectacle Je parle toute seule, dans la soirée du lundi 28 mai.

Elle devient la toute première femme à remporter cette distinction dans l’histoire des Molières, qui visent à saluer les artistes du théâtre et de la scène en France.

Blanche Gardin s’auto-salue aux Molières

Lors de cette 30e cérémonie, Blanche Gardin a reçu ce noble prix… de sa propre main en fait. Parce qu’elle le vaut bien !

L’humoriste a fait un discours complètement décalé devant le public gratiné de la salle Pleyel, avant d’ouvrir l’enveloppe pour y lire son nom.

« Putain je le savais, c’est moi », dit-elle, pas du tout modeste et faussement insupportable. Je te laisse regarder son discours et cette remise de prix vraiment très marrante.

Elle est si DRÔLE, bordel !

Blanche Gardin, première femme drôle des Molières

Blanche Gardin était la seule femme nommée dans la catégorie Humour, face à Manu Payet et Fabrice Éboué entre autres.

Elle se montre assez critique, toujours avec second degré, sur la décision du jury des Molières de la nommer lauréate.

« Est-ce qu’on a basculé dans le règne de la bienséance ? » a-t-elle balancé avec flegme en faisant référence au mouvement Me Too/Moi Aussi né de l’affaire Weinstein.

« J’ai l’impression d’être un rebeu du 93 qui a été accepté à SciencesPo », ajoute-elle sous les rires et applaudissements !

Si tu ne connais pas Blanche Gardin, c’est l’occasion de t’embarquer dans un univers grinçant mais tordant et franchement pas conventionnel.

Le spectacle de Blanche Gardin à ne pas rater

Le spectacle de Blanche Gardin, Je parle toute seule, est totalement hors-normes. Je te conseille de t’accrocher si tu veux aller la voir sur scène, mais je t’assure que ça vaut le coup.

Sans jamais choisir la voie facile, elle pousse le public dans ses propres retranchements. Elle aborde l’enfance, ses traumatismes, le sexe, les femmes…

Le tout à travers un personnage dépressif et désabusé.

C’est un style très original, sombre et pas toujours facile, mais qui fait souffler un vent de fraîcheur sur l’humour français que beaucoup trouvent un peu trop conventionnel.

Blanche Gardin est sur scène à L’Européen à Paris du 13 septembre au 24 novembre 2018 et part en tournée dans toute la France à partir de décembre 2018, jusqu’en février 2019.

Dépêche-toi de réserver tes places si tu souhaites la croiser à Paris, son spectacle actuellement à La Nouvelle Seine jusqu’au 26 juin est déjà complet !

Suis sa page Facebook pour ne rater aucune de ses actualités !

À lire aussi : Blanche Gardin tacle superbement Roman Polanski, avec son flegme habituel

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • -Jeanne-
    -Jeanne-, Le 2 juin 2018 à 14h08

    Je ne vois vraiment pas la différence entre sa première blague sur le fait de se sentir légitime en tant que femme et sa deuxième sur le fait de se sentir légitime en tant que "rebeu du 93".

    Enfin, moi j'interprète les deux sous forme de: "malgré mon mérite, mon talent, mon intelligence, beaucoup penseront forcément que j'ai été récompensé.e / admis.e dans telle école par discrimination positive et ma réussite n'aura alors, malheureusement, aucune valeur aux yeux de la société". C'est clairement ce qu'elle dénonce, non ? Ou alors j'entends ce que je veux entendre, je ne sais pas. Blanche Gardin a le mérite de proposer des textes un peu subtils qui amènent à se questionner donc évidemment j'ai pu me gourer dans ma réflexion mais pour moi c'est vraiment très net.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!