Le sandwich « Elvis » banane-beurre de cacahuète : la recette

Elvis avait une passion dans la vie : le sandwich aux bananes et au beurre de cacahuète. C'est peut-être même son amour pour ce Banana Butter Sandwich qui l'a mené à sa fin tragique. Ève, pleine d'émotion, lui rend hommage.

Le sandwich « Elvis » banane-beurre de cacahuète : la recette

L’autre jour, j’ai regardé le concert come-back d’Elvis en 1968. C’était ma façon de rattraper une journée qui avait fort mal commencé, un de mes enfants m’ayant, de bon matin, collé un ourson à la guimauve dans les cheveux en signe d’affection.

Et pendant que je regardais Elvis frétiller de la jambe et faire pleurer des filles à brushing, moulé dans un ensemble en cuir qui ferait même rougir ma grand-mère (et Dieu sait que rien ne la fait rougir ou presque), mon coeur de midinette s’est mis à battre très fort et je n’ai pas pu m’empêcher, une fois de plus, de repenser à mon obsession numéro 128 : la mort d’Elvis (celle qui se situe juste entre mon obsession pour le secret de la mousse de lait des Kinder Pingui et celle pour les épisodes de la Quatrième Dimension).

R.I.P., mec.

Le fait que cet Apollon à rouflaquettes a pu finir obèse, les dents déchaussées, mourant dans la plus incongrue des situations, voilà une chose qui est bien pénible à accepter. Aussi, en imaginant cette triste nuit de 1977 lors de laquelle Ginger a entendu Elvis lui dire « Je vais lire aux toilettes » avant de finir par le retrouver mort, le pantalon sur les chevilles, plié en deux dans ses WC, j’ai eu un nouveau pincement au coeur. Et croyez-moi, si je ne lis jamais aux toilettes, c’est peut-être bien parce que j’ai été traumatisée par la triste fin du King.

Toujours est-il qu’en repensant à la mort tragique d’Elvis (qui décéda l’année où naquit le punk rock, ce ne peut être un hasard) et en revoyant ces images du King mangeant des burgers ou des oeufs au bacon, je me suis mise à me demander ce qu’il aurait bien pu déguster, pour se réconcilier un peu avec l’existence, si un sale gosse lui avait, à lui aussi, collé de la guimauve dans les cheveux de bon matin.

La réponse semblait toute trouvée : Elvis se serait consolé avec son plat préféré, le fameux « Banana butter sandwich » car oui, celui qui a rendu célèbre la banane capillaire n’en aimait pas moins les sandwiches à la banane, ce qui est assez foufou quand on y pense.

source

Aussi ai-je décidé de me prendre pour Maïté le temps d’un interlude culinaire garanti sans poisson assommé au rouleau à pâtisserie, pour tester la recette du mythique sandwich à la banane et au beurre de cacahuète du vénéré Elvis Presley.

Le banana butter sandwich : recette

Pour réaliser le sandwich préféré d’Elvis dans les meilleures conditions qui soient, il vous faudra :

  • 2 ou 3 bananes (et vous faire une banane)
  • 6 tranches de pain (Elvis optait pour l’Hawaiian bread dont on trouve la recette ici mais des tranches de pain blanc ou de pain de mie feront l’affaire)
  • 100 g de beurre
  • 150 g de beurre de cacahuètes
  • Pas d’assistante prénommée Micheline

On commence par écraser les bananes à la fourchette (ou au mixer). Pour ceux du fond de la classe qui ne font jamais attention à ce que je raconte, je précise qu’on les épluche, les bananes, avant de les écraser, hein.

On mélange ensuite la purée de banane avec le beurre de cacahuète, ce qui nous donne une mixture très très légère et absolument pas grasse. Et pas du tout encline à entretenir nos capitons, non, du tout.

On fait ensuite légèrement griller les tranches de pain au grille-pain (ou au four) et on étale le mélange banane-cacahuète-qui-colle sur une tranche de pain avant de la recouvrir d’une seconde tranche pour obtenir un sandwich.

On finit par faire fondre le beurre dans une poêle, parce qu’on n’a pas peur des calories, ni du mauvais cholestérol. Et on fait légèrement rôtir les sandwiches dans le beurre chaud, en les retournant de temps en temps, jusqu’à ce que le pain soit bien doré des deux côtés.

Et voilà, ainsi obtient-on le mythique plat préféré d’Elvis Presley. Un plat que, raisonnablement, on évitera tout de même de consommer trop régulièrement, même en guise de rituel de dévotion à la gloire du King.

Parce qu’avec ses quelques millions de calories, on comprend bien qu’Elvis ait fini par ne plus pouvoir porter son joli petit pantalon en cuir de 1968. Et parce que nous non plus, on n’a pas envie de mourir sur des latrines pendant qu’on fait popo.

Un sandwich et un bon bouquin (ou un bon film)

Quelques suggestions de lecture pour accompagner vos sandwich Banana Peanut Butter façon Elvis :

  • Last train to Memphis suivi de Careless love : au royaume de Graceland, de Peter Guralnick. Une biograhie très complète et très chouette. Il faut la lire, c’est tout.
  • Elvis and Gladys d’Elaine Dundy. Un livre qui parle de la relation d’Elvis avec sa môman. Car derrière chaque rocker, il y a une maman qui fait des tartines.

Et si vous n’êtes pas fans d’Elvis (je ne peux le croire) ou du moins pas au point de vous farcir une biographie de 350 pages :

  • Rockabilly Zombie Superstar de Lou et Nikopek. Les aventures en BD d’un sosie d’Elvis soudainement transformé en zombie.

Et si vous n’aimez pas lire :

  • Bubba Ho Tep, un film vieux mais culte (mais vieux) (mais culte) avec Bruce Campbell dans le rôle d’un retraité se prenant pour le véritable Elvis Presley , et tentant de venir à bout d’une momie meurtrière avec l’aide d’un retraité afro-américain persuadé, quant à lui, d’être Kennedy. NORMAL quoi.
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ladydaenerys
    Ladydaenerys, Le 14 septembre 2013 à 15h08

    Avec ça quoi de mieux que de boire un Milk SHREK ?!
    Recette ! (sans doses car je le fais a l'oeil x) )
    -1/2 banane
    -une cuillère a soupe de beurre de cacahuete
    -deux boules de vanille
    - et du lait !!!


    Et c'est délicieux, j'ai bu ça tout l'été ! :d

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)