5 façons de transformer votre sang menstruel en oeuvres d’art

Pondu par Jack Parker le 29 mars 2012     

Il existe dans ce monde quelques artistes qui recyclent leur sang menstruel pour créer des oeuvres d’art. Ce serait con de passer à côté, alors on fait tourner.

Pour me détendre, j’aime bien aller faire des tours sur mes magazines en ligne préférés, j’apprends plein de trucs, et parfois ça m’donne des idées, ça m’inspire, c’est chouettos. Parmi ces sites se trouve Bitch Magazine, qui offre des articles toujours très intéressants – surtout si vous êtes branchée féminisme. Sauf qu’aujourd’hui, Bitch Magazine m’a fait très peur.

Tout est parti d’un article titré 5 Menstrual Blood Artists/Projects Worth Seeing qui offre un petit aperçu du travail de 5 artistes qui s’aident de sang menstruel pour créer. Vous avez bien lu, j’ai pas écrit « sang de ménestrel », mais bien « sang menstruel ». Du sang de règles. Oué. Qui aurait cru que nous expulsions chaque mois une substance si riche, pleine de potentiel artistique, grâce à laquelle on pourrait connaitre gloire et fortune ?

Alors évidemment, on rigole, on rigole, mais quand on cherche à en apprendre un peu plus sur le pourquoi du comment d’une telle pratique, on se rend compte que ça a – parfois – un sens un peu plus profond que « kikoo chui une artiste maudite j’fais tout ça juste pour énerver mes parents ».

5 façons de transformer votre sang menstruel en oeuvres dart dissectiondetampon

Par exemple, Zanele Muholi cherche à dénoncer par son art la pratique du « viol correctif » en Afrique, destiné à remettre les femmes homosexuelles dans le « droit chemin ». Ce qui revient à dire « T’aimes pas les épinards ? Bah on va te faire manger que ça de force jusqu’à ce que tu kiffes » – j’suis sûre que ça marche super bien.

Et de l’autre côté, on a des artistes comme Ingrid Berthon-Moine qui fait poser des femmes avec du sang menstruel sur les lèvres (…de la bouche, hein). Ou encore Mai Ling Su qui a passé deux ans à documenter ses périodes de règles à l’aide de photos et de vidéos. Sur son site, on peut retrouver une vidéo dans laquelle on la voit étaler son sang sur son corps, et là, j’avouerais être vachement plus fermée au message transmis. Le but serait d’allier menstrues et sexualité – un concept qui reste, pour beaucoup, un tantinet gênant.

Mais en même temps, est-ce qu’on peut vraiment en vouloir à ces femmes de tenter de lever le tabou qui pèse depuis toujours sur les règles ? Bon alors certes, y a sûrement des façons un peu plus subtiles de le faire, ça mérite réflexion, mais eh, c’est l’intention qui compte.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire en détails l’article de Bitch Magazine qui regorge de liens et d’explications (et pour le coup, elles ne sont pas de trop).

Ça vous a plu ? Partagez !

100 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Jack Parker - Tous ses articles

Jack Parker est rédactrice multifonction pour madmoiZelle depuis janvier 2009. Elle aime tout ce qui se rapporte à la pop culture américaine, aux animaux, aux trucs bizarres qu'on trouve dans le monde et se nourrit essentiellement de films d'horreur et de nouilles instantanées.

Plus de Jack Parker sur le web :

Tous les articles Arts & Expos
Les autres papiers parlant de , , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. sucredelunesucredelune

    Le 30 mars 2012 à 08:56

    Posted by Dodocinelle
    D'après ce que j'ai pu lire et entendre, le sang menstruel ne sent pas plus mauvais que le sang "normal". Apparemment les produits utilisés sur les serviettes hygiéniques et autres tampons sont la cause des mauvaises odeurs éventuelles.
    C'est d'ailleurs un des avantages de la moon cup, pas de saloperies dedans donc pas d'odeur :)

    (Après j'utilise pas de moon cup, mais c'est ce que mes amies m'ont dit :shifty:)


    Ah oui j'avais lu un article sur Madmoizelle là-dessus!

    Sinon je vais quand même donner mon avis : après le gars qui peint avec son pénis, le gars qui peint avec son caca, le gars qui peint avec son sang (oui il se coupait tout exprès), ben ça reste la fille qui peint avec ses règles! En art, plus rien ne me choque. Et je saurai quoi faire le jour où je n'aurai plus de rouge en aquarelle!
  2. CileceCilece

    Le 30 mars 2012 à 09:13

    J'ai la foufoune entre deux chaises. Autant je trouve les concepts et les idées des artistes toutes assez louables, autant j'arrive pas du tout à prendre du recul sur l'utilisation du sang de ménestrel, parce que je l'associe au mien

    Disons que vous m'avez ouvert une moitié d'esprit. Je ne suis pas encore SuperTampon, mais PetitProtègeSlip de l'art, c'est déjà bien, non?
  3. Certes.Certes.

    Le 30 mars 2012 à 11:31

    En fait, la seule création que j'ai du mal à regarder c'est celle où le sang menstruel fait office de rouge à lèvres. Je trouve le concept intelligent et les oeuvres sympas mais il y a un bastion qui ne cède pas c'est celui du rouge à lèvres. C'est épidermique, j'en ai le haut-le-coeur.
  4. RuthRuth

    Le 30 mars 2012 à 12:07

    Moi j'avoue, c'est pas tant le sang des règles qui me gène (et pas me choque, je trouve ça un peu trop quand même, de trouver ça choquant), mais j'avoue c'est juste de peindre avec du sang (quelque soit sa provenance) qui me perturbe. MAis bon, je sais bien que ça c'est déjà fait hein, mais j'ai du mal avec les peintures faites avec du sang, j'avoue.
  5. SallyVonHolleSallyVonHolle

    Le 30 mars 2012 à 13:39

    Certes ça fait pas super envie, mais je trouve bien qu'on se pose des questions sur ce tabou de polichinelle (allez salut, je suis trop fifolle, j'invente une nouvelle expression). Quand on voit les pubs pour des serviettes où à aucun moment les termes "règles", "menstruations" ou même "périodes" ne sont évoqués (même avec humour genre "les anglais débarquent", "les mickeys" etc), c'est quand même inquiétant.
    Après c'est sûr que c'est pas super hygiénique, mais bon, se foutre du rouge à lèvres du même bâton à chaque fois, alors qu'on a pu le prêter à une pote, le laisser traîner au fond de son sac, s'en mettre alors qu'on avait un truc contagieux…c'est pas mieux hein ! :D
    NON CE N'EST PAS SALE hahahaha

    Spoiler!
  6. SkjoldmøSkjoldmø

    Le 30 mars 2012 à 14:50

    Posted by SallyVonHolle
    NON CE N'EST PAS SALE hahahaha

    Spoiler!


    j'ai TROP pensé à ça!!
  7. Le 30 mars 2012 à 16:27

    Comme certaines mmz, je suis aussi ravie de voir ces travaux.

    Symboliquement, les menstrues ont quelque chose d'assez mystique, car commun à des millénaires de femmes, de tous continents et toutes civilisations. C'est aussi l'oeuf infécondé, la possibilité annulée. Le cycle, le repère, le marqueur. C'est aussi une étape, qui marque l'entrée dans l'éventualité d'être mère, et qui en marque aussi la fin. Ça n'a donc rien d'étonnant que l'on s'en serve comme un matériau/support d'art !

    La vision hygiéniste qui tend à nous faire avoir honte d'être réglées me déplaît et me questionne beaucoup.

    Sinon, la musicienne-artiste Cosey Fanni Tutti (de Throbbing Gristle, Chris & Cosey) avait fait une performance similaire avec le collectif COUM Transmissions en 1976 !

    Spoiler!
  8. FloFlo

    Le 30 mars 2012 à 16:40

    Personne n'a mentionné Pipilotti Rist ? C'est une artiste suisse que j'ai étudié en terminale, en option de spé arts plastiques. Voir la nana en vidéo s'étaler ses mentrues partout sur elle, je vous avoue qu'à l'époque ça avait laissé la classe dubitative ahah !

    Si vous voulez voir son travail (mal vieilli par contre, il date de 1993), ça s'appelle Blutclip et ça se trouve sur Dailymotion me semble-t-il.
  9. Lucrèce NemrodLucrèce Nemrod

    Le 01 avril 2012 à 18:55

    Je me souviens d'une oeuvre exposée au musée des Beaux-Arts de Lyon pendant l'exposition ainsi soit-il… c'était une photo représentant une goutte de sang menstruel se diluant dans de l'eau… on aurait dit de l'encre et c'était très joli et poétique :shifty: (si une mad se rappelait le nom de l'artiste ce serait chouette)
    J'ai même trouvé que c'était fait avec respect, contrairement à l'oeuvre exposée sur le mur d'en face qui était faite, elle, de projections violentes de sang de boeuf sur une toile…
    Bref, je pense que oui, on peut utiliser le sang menstruel dan l'art, mais il y a certaines limites… le coup du rouge à lèvres par exemple ca me plait pas trop. Mais aujourd'hui l'art est de plus en plus difficile à renouveller, on repousse les limites chaque jour, et cela rend la démarche de ces artistes légitime.
  10. e.g.e.g.

    Le 02 mai 2012 à 04:31

    Apres tout, c'est suppose' etre de l'art … et la beaute' est un concept propre a' chacun.
    On est libre d'aimer ou non … (ce qui n'est pas mon cas)
    Je ne suis pas fan du tout du travail de"May Ling Su" … bah c'est beurk quoi . On s'en fout un peu de voir sa foune (de si pres …) … ici on peut feuilleter quelques pages de son livre http://fr.blurb.com/books/1730378
    Je trouve que son intention est plutot a' caractere sexuel (pornographique ?) …
    Bref, son blog en dit long aussi …
    May Ling Su*|*International Muse:confused: (WTF??!)
    Moi ca me derange, il y a d'autres facons de pouvoir parler des regles …
    Apres le travail de Zanele Muholi est tres bien fait. et je trouve sa cause juste et fondee…
    Pour ce qui est du travail de Ingrid Berthon-Moine , je trouve quand meme sale de se mettre du sang de regles sur les levres (y a que moi qui pense ca ou quoi ?).:sick2:
    Ca reste toujours mon propre avis, et chacun est libre de penser ce qu'il veut et je suis pas la' pour juger ;)

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !