Les femmes conduisent enfin en Arabie Saoudite, même si tout n’est pas rose

Pour la première fois, des femmes ont le droit de conduire en Arabie Saoudite. Mais une vague de répression continue à s'abattre sur les militantes féministes saoudiennes.

Les femmes conduisent enfin en Arabie Saoudite, même si tout n’est pas rose

Mise à jour du 26 juin 2018

Ce 24 juin, l’Arabie Saoudite a officiellement levé l’interdiction de conduire pour les femmes.

Des photographies et des vidéos ont été diffusées sur Twitter, pour immortaliser ce jour historique.

On y voit entre autres la police offrir des fleurs aux conductrices pouvant à présent circuler en toute légalité.

Ce droit arrive toutefois alors que plusieurs femmes ayant milité pour sa défense sont toujours détenues par les autorités. Le site Hello Giggles indique qu’au moins trois des activistes arrêtées en mai seraient encore en prison…

Ce premier pas s’inscrit donc dans un contexte de répression plus global, démonstration que les femmes saoudiennes ont encore un long chemin à parcourir afin de gagner leur liberté.

Premiers permis de conduire pour les femmes saoudiennes… et arrestations

Mise à jour du 5 juin 2018

Ça y est : une dizaine de femmes se sont vu remettre des permis saoudiens ce lundi 4 juin 2018.

Une grande première dans ce pays, bien que l’interdiction officielle de conduire ne sera levée que le 24 juin. Elles ont échangé des permis de conduire obtenus à l’étranger contre des permis saoudiens.

Cependant, ce premier pas intervient alors que plusieurs militantes des droits des femmes, pionnières dans la lutte pour réclamer le droit de conduire, sont encore détenues après avoir été arrêtées au cours du mois de mai. 

L’ONG Human Rights Watch rapportait en effet qu’elles étaient accusées de menacer « la stabilité et la sécurité de l’État ».

Depuis les premières arrestations certaines auraient été relâchées mais d’autres restent en détention, sans que l’on puisse précisément dire quelles sont les charges retenues contre elles pour l’heure.

Ces arrestations ont lieu dans un contexte de répression plus global où les militantes des droits des femmes paraissaient pourtant jusqu’alors épargnées.

Une illustration du fait qu’il reste un grand nombre de libertés à conquérir pour les femmes dans ce pays extrêmement conservateur où malgré l’autorisation de conduire récemment conquise, les femmes sont toujours sous tutelle dès lors qu’elles souhaitent voyager, se marier ou obtenir un passeport par exemple.

Les femmes pourront bientôt conduire en Arabie Saoudite

— Mise à jour du 27 septembre 2017 par Anouk

Nous sommes en 2017, sur la planète Terre et oui, il y a toujours un pays où les femmes n’ont pas le droit de conduire : l’Arabie saoudite…

Heureusement, les choses sont en train de changer ! Le roi Salman d’Arabie saoudite a signé le mardi 26 septembre un décret autorisant les femmes à conduire, comme nous l’annonce Le Monde.

Si tout va bien, cette mesure entrera en vigueur en juin 2018, après le prochain ramadan.

Jusque là, des femmes avaient tenté de braver cette interdiction en Arabie saoudite mais avaient systématiquement été arrêtées.

No Woman, No Drive, une chanson reggae féministe saoudienne

Le 29 octobre 2013

Les femmes n’ont pas le droit de conduire en Arabie Saoudite. Aucune loi ne l’interdit, pourtant, mais c’est le poids des traditions dans ce pays qui entrave le droit des femmes à circuler librement.

L’Arabie Saoudite est le seul pays au monde à refuser aux femmes le droit de prendre le volant.

Hisham Fageeh a étudié aux États-Unis. Avec deux camarades également comédiens, Fahad Albutairi et Alaa Wardi, il a écrit et réalisé une parodie de la chanson de Bob Marley No Woman No Cry, intitulée No Woman No Drive.

Je parie que tu n’as jamais entendu de chanson reggae féministe saoudienne… C’est une expérience que je te recommande !

Clemence Bodoc

Salut toi <3

Je suis la rédactrice en chef de madmoiZelle.com, mais j'écris aussi des articles d'actu, société, politique, vie professionnelle & quelques témoignages parfois pour cette communauté fantastique que sont les lectrices de <3 madmoiZelle.com <3

Dans mes messages ici, je pratique les règles de proximité et de majorité dans les accords grammaticaux (parce que les règles actuelles sont encore sexistes, et que fuck patriarchy :rockon:

Exemples :
- 1 000 femmes et un homme sont allées voter (= majorité au féminin)
- Maxime, Victor et Joséphine sont allées voter (= proximité du féminin)

Je suis trop jeune pour être déjà blasée de la vie, mais trop vieille pour encore ignorer les conséquences de mes (in)actions. J'ai trop d'énergie à revendre pour n'être que spectactrice, mais j'en ai pas assez pour remplacer Atlas et porter le monde sur mes épaules.

Je voyage pour réfléchir, écrire, rencontrer, confronter, avancer, revenir. Je suis végane parce que je suis convaincue que ce choix est juste.

J'abuse des smileys :cretin::yawn: :taquin: & :troll: (mais avant c'était :unicorn::rainbow::paillettes: et :free: alors disons que c'est un progrès ! :top: )

Je réponds aux questions, mais jamais aux insultes, parce que j'aime le dialogue mais que je n'ai aucune patience pour le mépris. :v:8);)

N'hésite pas à me mentionner et/ou à m'envoyer un message privé ! :bouquet::banana::free:

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!