5 terrasses à Paris pour avoir l’impression de ne pas être à Paris

Émilie Laystary vous a concocté une liste de 5 terrasses à Paris qui vont vous dépayser sans vous ruiner. — Article publié le 5 juillet 2012 Vous comptez les jours qu’il vous reste avant de quitter la capitale par le premier Easy Jet ou, pire, êtes contraints de rester « à la ville » pour boucler […]

5 terrasses à Paris pour avoir l’impression de ne pas être à Paris

Émilie Laystary vous a concocté une liste de 5 terrasses à Paris qui vont vous dépayser sans vous ruiner.

— Article publié le 5 juillet 2012

Vous comptez les jours qu’il vous reste avant de quitter la capitale par le premier Easy Jet ou, pire, êtes contraints de rester « à la ville » pour boucler un stage au service « rangement de dossiers d’avant-guerre » d’une des archives le plus miteuses de notre administration ?

Relevez la tête, arrêtez de souffler et cessez tout de suite de taper des pieds en bougonnant. Voici une sélection de super terrasses parisiennes qui vont presque vous faire oublier que vous êtes à Paris.

1. Pour prendre le thé comme dans un roman de Marcel Proust

— Allez chez Un thé dans le jardin

Au fond du jardin du Musée de la Vie Romantique, vous trouverez une serre qui se transforme en café une fois les beaux jours venus. À l’ombre des arbres, prenez place sur une de ces petites tables en fer forgé. À part le bruit des cuillères contre les tasses en porcelaine et les discussions du petit groupe attablé près des lilas, aucun bruit autre que celui de vos pensées bucoliques ne viendra chahuter cette étrange bulle de silence. À découvrir en fin d’après-midi après un tour au musée, ou le matin avec ce bouquin que vous vous êtes juré de terminer l’hiver dernier.

— Un Thé au Jardin, Musée de la vie romantique, 16, rue Chaptal, IXe. Tél. : 01 55 31 95 67. Tous les jours sauf lundi et jours fériés, de 12 heures à 17 h 30. Pour déjeuner : formules à 11 et 16 €.

2. Pour prendre le soleil sur une petite place marseillaise (ou presque)

La rue Sainte Marthe est probablement une des voies les plus surprenantes du dixième arrondissement. Coincée entre l’hôpital Saint-Louis et le boulevard de la Villette, elle renferme un charme bohème et une atmosphère « de bric et de broc » bien à elle. Et pour cause : elle est remplie de troquets, façades colorées mais défraîchies, espace étroit, magasins et ateliers d’artistes qui semblent avoir été figés dans le temps.

Au bout de cette rue se trouve une place du même nom. Courez-y, en chantant gaiement, une robe en coton et un panier rempli de la presse quotidienne nationale à la main. Installez vous sur une des chaises bariolées de La Sardine et buvez un diabolo cerise à ma santé. Avec un peu d’imagination, vous pourrez presque avoir l’impression d’être dans dans le quartier du Panier à Marseille.

Si vous passez à l’heure du déjeuner, testez les plats à 12 euros. Vous avez le choix entre les travers de porc marinés, la salade sicilienne (poivrons marinés, olives, penne, tomates, Semoro), la salade antillaise (boudin antillais et mesclun) ou le délicieux poulet tandoori.

La Sardine, 32 rue Sainte-Marthe, 10e arrondissement Paris, 01 42 49 19 46

3. Pour déjeuner au milieu d’un marché

Inscrit à l’inventaire de Monuments historiques depuis 1982, le marché des Enfants Rouges est le plus vieux marché de Paris.

En plus des étals du poissonnier, du boucher, du charcutier et du primeur, vous trouverez  également des petits stands où commander à manger. Installez-vous sur les tables semées par ci par là dans le hall, et déjeunez dans une ambiance très familiale et conviviale.

À tester : le stand de la rôtisserie et les salades de légumes bio.

— Marché des Enfants Rouges, 39 rue de Bretagne, 3e arrondissement de Paris, 01 40 11 20 40

4. Pour profiter d’un havre de silence aux portes de l’Orient

De style hispano-mauresque, la Grande Mosquée de Paris peut se vanter, en plus de posséder un minaret de 33 mètres, d’avoir un superbe patio.

Bien que les salles de sermons des imams et de prières soient (évidemment) réservées aux pratiquants, la Grande Mosquée est ouverte au grand public. Elle intègre un restaurant traditionnel, Aux Portes de l’Orient. Les tajines y sont excellents.

Mon petit conseil ? Commandez-vous un thé à la menthe et quelques pâtisseries arabes, et allez vous installer dehors.

 Grande Mosquée de Paris, 2 Place du Puits de l’Ermite, 5e arrondissement de Paris, 01 45 35 97 33

5. Pour chiller à la berlinoise

En haut du parc des Buttes Chaumont, le Rosa Bonheur est une petite ginguette avec une terrasse à la vue panoramique. Le cadre y est très bucolique, comme vous pouvez aisément l’imaginer.

Le mieux, c’est le soir. Pour peu qu’il y ait les lampions, une petite brise d’été et les tables en bois sorties, vous aurez presque l’impression de vous retrouver dans un Biergarten de Berlin (à part que la pinte est à 5 euros alors qu’elle serait évidemment 2 fois moins cher outre-Rhin).

Rosa Bonheur, 2 avenue de la Cascade, Parc des Buttes Chaumont, métro Botzaris

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 21 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Polly Maggoo
    Polly Maggoo, Le 1 août 2013 à 18h29

    @DestyNova  Oui à Invalides et ça s'appelle "En attendant Rosa" ;)

Lire l'intégralité des 21 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)