5 méthodes radicales pour arrêter de fumer

À l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, après les 24h sans clope de SPP, Alfrédette vous donne ses astuces infaillibles pour vous désintoxiquer !

5 méthodes radicales pour arrêter de fumer

Bonjour mes petites cailles en sucre d’orge,

En ce jeudi 31 mai de l’an de grâce 2012, se déroule la Journée mondiale de l’arrêt du tabac. Ne comptez pas sur moi pour vous faire un récapitulatif des mauvaisetés de la clopinette : papa TF1 et maman Europe 1 s’en chargent suffisament bien comme cela. Ce nonobstant, comme je tiens à votre santé, et qu’il me déplairait que vous creviez toutes d’une syphillis féroce à cause de M. Malboro, voici cinq (plus ou moins) bons conseils pour vous défaire de la damnée habitude qui jaunit vos quenottes et grève votre porte-sousous.

1) Se couper un bras

Connaissez-vous le célèbre adage « Pas de bras, pas de chocolat » ? Apprenez désormais que « Sans bras, foin de tabac ». À moins d’être particulièrement agile de vos orteils, ou de vous servir de votre narine comme porte-cigarette, l’hypothèse que vous puissiez fumer sans bras est relativement restreinte. Les plus peureuses d’entre vous penseront peut-être qu’après tout, dans la vie, avoir deux bras peut être utile. Détrompez-vous : depuis l’avènement de la mode des bracelets-aux-chevilles, vous pourrez même porter vos bijoux préférés tout en préservant votre santé.

2) Mettre une photo de Carla Bruni dans son portefeuille

Hein, quoué ? Quel rapport, me direz-vous ? C’est bien simple : avez-vous déjà entendu Carla Bruni (essayer de) chanter ? La pauvrette a le débit sonore d’une souris asthmatique (et le talent musical d’un pétoncle sourd). Donc, si vous ne voulez pas que votre voix se réduise à un mince filet d’air inaudible pour le genre humain, cessez de suite la clopinette : pour ce faire, mettez donc une photo de l’ex-première dame de France dans votre portefeuille, et songez au triste sort qui vous guette à chaque fois que vous sacrifiez un billet de 5 sur l’autel de l’industrie du tabac. Ainsi, si vous cessez votre vice, vous pourrez chanter aussi bien que Michel Fau.

Chargement du lecteur...

3) Adhérer à la secte de Mickael Vendetta

Ah, Mickael, ce beau gosse au sourire si doux. Comment résister au charme délicat de cet éphèbe cultureux, talentuard et tellement raffiné ? Sitôt que je l’ai vu, lui et son sourire ultra brite, ses muscles photoshoppés et sa syntaxe aproximative, mon coeur de midinette a fondu. Mais Mickael Vendetta n’est pas seulement le niais pédant qu’il semble être : il est également un grand penseur et théoricien. Ainsi, amies madmoiZelliennes qui passez bientôt le bac philo, vous pourrez inscrire sur votre copie que « Selon le grand philosophe du XXIème siècle, Mickael Vendetta : ne fume pas, ne bois pas, fais du sport et tu seras alors un réel bogosse« . 20 assuré. Plus sérieusement : quelle meilleure motivation pour arrêter de fumer que d’adhérer à un vaste et rassembleur mouvement philosophique ? On se l’demande.

4) Vivre sous l’eau, comme Ariel la petite sirène

Avez-vous déjà tenté d’allumer une cigarette au fond de votre piscine/marécage/océan portatif ? Si oui, vous êtes un cas désespéré et je ne puis rien pour vous. Si non, j’ai l’honneur de vous apprendre que l’eau, ça mouille, et que tout ce qui mouille éteint le feu. Donc, impossible de fumer dans l’eau. Par conséquent, faites-vous adopter par un troupeau de sirènes/tortues géantes des Galapagos/raies manta, et demandez au Créateur de vous filer une paire de branchies. S’il refuse, votre survie n’est pas assurée, mais sur votre pierre tombale, l’on pourra écrire quelque chose comme « Ci-gît Gudulette, certifiée 100% sans tabac« . Et dans 4000 ans, des touristes japonnais en goguette s’extasieront de votre prouesse.

5) S’occuper la bouche, toujours s’occuper la bouche.

Avez-vous déjà essayé de savourer une sucette en crapotant sur une Camel ? Gageons que non (si oui, envoyez vos meilleures techniques à la rédaction). Bref, amies fumeuses invétérées, adoptez dès aujourd’hui la « mouthfull attitude« , et occupez votre bouche avec tous les objets contondants qui tomberont sous vos menottes. Certes, vous passerez peut-être pour une folle. Certes, vous recevrez peut-être des propositions peu catholiques. Mais vous aurez préservé votre santé, en éloignant de vos yeux et de vos muqueuses cet obscur objet du désir.

Alors, heureuses ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)