J’adore Anissa de Wejdene, et je dis aux rageux : « tu hors de ma vue »

Depuis quelques jours, Alix chante le titre Anissa de Wejdene à tue-tête, et ce malgré la faute de français qui hante le texte. Elle explique pourquoi.

J’adore Anissa de Wejdene, et je dis aux rageux : « tu hors de ma vue »

Depuis quelques jours, je ne cesse de fredonner à tout le monde de prendre leurs caleçons sales et de hors de ma vue.

Quand leur visage prend la forme d’un point d’interrogation, je leur confirme :

Oui, oui, tu hors de ma vue.

Alors il me répliquent tous comme des moutons :

Mais c’est pas français !

Non c’est pas du français. C’est du Wejdene.

Qui est Wejdene ?

Wejdene est une jeune artiste de R’n’B qui a fait le buzz sur Tiktok avec son challenge Anissa.

Anissa, c’est sa cousine, avec laquelle son ex l’a trompée. Pour se venger, elle lance un challenge qui totalise aujourd’hui plus de 3 millions de vues sur Tiktok.

@wejdene.bkHeyy mes amours, voici le fameux challenge Anissa 😻🥳💋🤍 A vous de jouez ! 🥰 ##challengeAnissa♬ son original – wejdene.bk

Il semble en effet que la strophe suivante ait parlé à une génération entière :

Apparemment tu n’m’aimes pas,

C’est une autre que t’aimes.

Tu parles avec une Anissa,

Mais moi j’m’appelle Wejdene.

Mais son succès ne s’arrête pas au confinement, puisque depuis le 27 mai, le clip d’Anissa compte déjà plus de 16 millions de vues sur YouTube.

Quelle douce revanche que de composer un tube sur sa rupture qui sera chanté à tue-tête par la France entière !

Dans son clip, elle s’amuse du vers qui a déchaîné les foules :

Tu prends tes caleçons sales, et tu hors de ma vue !

Ce n’est pas français « tu hors de ma vue » ? En vrai de vrai de vrai, Wejdene s’en balec.

Pourquoi j’aime écouter Anissa de Wejdene

Anissa, c’est mon nouveau Comportement, ma nouvelle Djadja.

C’est une chanson de copines, avec qui je peux hurler ses paroles, un verre de thé d’orge à la main, en insistant particulièrement sur sa faute de français désormais iconique.

Ça a le don d’insupporter les rageux, ceux qui ne souhaitent écouter que « de la bonne musique ».

En réalité, je pense qu’ils sont frustrés de devoir se retenir de bouger leur boule sur un son si entraînant, tout ça à cause d’une faute de français que Wejdene, et moi, prenons avec beaucoup d’humour.

J’ai toujours eu du mal avec le snobisme vis à vis des chansons dites commerciales, qu’il ne faudrait pas apprécier puisque de toute façon, « c’était mieux avant », et « c’est la porte ouverte à toutes les hérésies ».

Perso, je défendrai Aya Nakamura jusqu’à la fin, puisque cette génie a su mettre des mots sur des choses qui n’avaient pas encore de signifiants.

C’est pourquoi son expression « être dans son comportement » fait immédiatement sens, et qu’aujourd’hui, je n’imagine plus ma vie sans l’utiliser.

N’oublions pas qu’une langue qui n’évolue pas est une langue morte, et que les meilleurs néologismes naissent de la bouche des plus grands artistes.

Le plus célèbre est sans doute l’adjectif abracadabrantesque, inventé par Arthur Rimbaud en 1871 dans Le Cœur supplicié :

« Ô flots abracadabrantesques,
Prenez mon cœur, qu’il soit sauvé !
Ithyphalliques et pioupiesques,
Leurs insultes l’ont dépravé. »

C’est pour défendre la langue française que je défends Aya, finalement !

Alors, bon, je m’incline, Wejdene n’a rien inventé. Mais sérieusement, c’est dommage de refuser de se laisser aller sur une chanson aussi catchy à cause d’une faute de français, quand on est incapable d’utiliser correctement l’indicatif après « après que ». Oui, je vous vois.

J’espère que ma verve dénuée de mauvaise foi aura convaincu les rageux, et sinon, je les mets au défi de me faire danser comme le fait Wejdene.

Allez, tous ensemble, on prend ses caleçons sales et on enlève le balai de son cul !

À lire aussi : Paradoxes #16 – Je suis nulle en orthographe mais je fais le choix d’écrire

Alix Martino

Alix Martino

Alix Martino, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et Lidl.

Tous ses articles

Commentaires

Musaraigne

@Mullipa Pas merci pour la chanson dans la tête (que j’aime beaucoup soit dit en passant, mais une fois qu’elle y est elle n’en sort plus :cretin:).

En plus ancien, on peut aussi citer Véronique Samson (’’je fais ce que j’ai envie’’ au lieu de ’’je fais ce dont j’ai envie’’ ). Apparemment son père l’avait allumée là-dessus en entendant la chanson pour la première fois :lunette: Mais ça pourrait être pris comme un pied-de-nez (elle fait ce dont elle a envie, y compris des fautes de grammaire dans des chansons si elle veut :cretin:).
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!