Y a-t-il vraiment des wagons de RER réservés aux femmes ?


Si l'on en croit une vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, des wagons seraient réservés aux femmes dans le RER parisien pendant les grèves. Qu'en est-il vraiment ?

Y a-t-il vraiment des wagons de RER réservés aux femmes ?©Chau Cédric/Unsplash

Depuis le 5 décembre 2019, Paris, l’Île-de-France, et toute la France sont touchées par une grève nationale concernant notamment la SNCF et la RATP.

À Paris, monter dans un métro, un RER ou un bus est devenu quasiment impossible, le service étant très réduit, même aux heures de pointe.

Des wagons de RER réservés aux femmes ?

Depuis jeudi soir, une vidéo montrant des agents de sureté SNCF refusant l’accès d’une rame du RER B aux hommes à Gare du Nord tourne sur les réseaux sociaux.

On entend distinctement les agents demander aux « hommes seuls » d’aller « un peu plus loin » s’ils veulent rentrer dans le RER, tout en laissant rentrer une femme seule dans la rame.

Selon l’interprétation des internautes, la SNCF réserverait des wagons aux femmes et aux personnes à mobilité réduite. Est-ce vraiment le cas ?

La chaîne d’info en continu BFMTV a elle-même relayé la vidéo et interviewé Cécilia, qui explique :

« On a pu toutes rentrer et effectivement quand des hommes voulaient rentrer, les agents de sûreté faisaient barrière pour expliquer que non, ce wagon était réservé aux femmes.

Je me suis sentie en sécurité, et voir des femmes pouvoir rentrer avec des poussettes, ou ce monsieur mal-voyant rentrer et que tout le monde s’écarte pour lui laisser une place, c’était vraiment le wagon où on pouvait être en sachant que tout allait bien se passer. »

À la suite du relais de cette vidéo, la SNCF a fait un communiqué expliquant ne jamais avoir donné de telles consignes :

« Il n’y a pas de rame réservée aux femmes ni sur le RER B ni ailleurs à SNCF.

En revanche, nos personnels sur les quais et dans les trains prennent les décisions opérationnelles les plus adaptées afin de protéger le public.

Ainsi, nos agents de la Surveillance Générale SNCF, confrontés à des situations exceptionnelles de très forte affluence dans la première gare d’Europe et d’un nombre de trains malheureusement limité, prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger les personnes qui risqueraient d’être bousculées : personnes âgées, personnes avec enfants, qu’ils soient de sexe féminin ou masculin, femmes enceintes, personnes mal voyantes ou à mobilité réduite, etc.

Il s’agit d’un geste d’attention envers nos clients de la part de personnels SNCF dont la sécurité est la mission première. »

Des wagons de RER réservés aux femmes, une bonne idée ?

Des wagons réservés aux femmes dans les transports en commun, c’est loin d’être une idée nouvelle, puisque cela existe déjà dans plusieurs pays du monde.

Le harcèlement sexiste et sexuel dans les transports en commun est une réalité, en France et à Paris y compris. Il est d’ailleurs rentré dans la loi en 2016.

Les réactions des internautes français face à cette vidéo ont été partagées.

Certaines personnes étaient heureuses que les agents SNCF puissent prendre des mesures pour la sécurité des femmes dans les transports, qui sont la cible de nombreuses agressions quotidiennes.

D’autres étaient plutôt révoltées, criant à l’inégalité envers les hommes, ou déplorant qu’une telle mesure soit utile.

À titre personnel, en voyant les gros titres vendredi soir, ma première réaction a été de la colère.

Mon œil et mon cerveau ont traduit :

« Ce sont des wagons pour les victimes. »

Étant moi-même une femme qui prend beaucoup les transports en région parisienne, et qui a été la cible de nombreuses fois de harcèlement sexiste et sexuel, j’ai vu dans ces titres non pas une solution, mais une décision qui me maintient dans mon statut de victime potentielle…

À lire aussi : Que faire si vous êtes victime d’une agression dans les transports ?

Dire qu’une telle mesure est nécessaire rend réel le fait que oui, je suis une victime, et que tout le monde est d’accord là-dessus, mais que non, le comportement des agresseurs ne tend pas à changer.

Et toi ? Est-ce que, si une telle mesure était officiellement prise, tu t’en réjouirais ? Est-ce que tu te sentirais plus en sécurité dans les transports en commun s’il y avait des wagons réservés aux femmes ?

À lire aussi : Les voitures de métro réservées aux femmes, une idée anti-harcèlement pas si nouvelle

Océane Viala

Océane Viala

Océane est chargée des témoignages sur madmoiZelle ! Sa passion, c’est vos vies, surtout quand elles lui font réfléchir à la sienne. Elle aime aussi le froid, les arbres et les avocats.

Tous ses articles

Commentaires

JAK-STAT

@skippy01 bah ouais tu peux pas, tu peux pas demander aux gens de prouver leur genre parce que c'est impossible.
Si pour entrer dans le wagon femme il faut être AFAB ou être AMAB mais avoir une apparence dans un cliché féminin (maquillage, coiffure, vêtements "féminins"), ou inversement, non merci.
Et puis perso je trouve pourri de séparer les gens selon x critères, je pense qu'à terme ça entraine des problèmes même si temporairement ça peut soulager. Si tu présentes un groupe de personnes comme "les victimes" et l'autre comme "les prédateurs", ça va juste entrainer de la méfiance et de la haine parce que d'un côté ça va se dire "iels me veulent du mal" de l'autre "vu qu'iels pensent déjà que je suis mauvais.e parce que je suis dans ce groupe, j'ai pas de raison d'être poli"

edit: sauf quand c'est des groupes de parole ou des forums comme celui là (c'est bien de préciser)
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!