Vous êtes manager ? Cette étude confirme que 2020 n’a pas dû être simple pour vous


Avec le Covid et le passage au télétravail intensif, les managers ont dû se réinventer en 2020. Et ça n'a pas toujours été facile...

Vous êtes manager ? Cette étude confirme que 2020 n’a pas dû être simple pour vous

Avec la crise sanitaire et les confinements successifs, la mise en place du télétravail s’est accélérée dans les entreprises en 2020. Et si bosser depuis chez soi a pas mal d’avantages (comme celui de remettre au goût du jour le pyjama en flanelle), il y a aussi des inconvénients, en particulier pour les personnes qui encadrent des équipes.

Commençons par donner quelques chiffres pour montrer le passage à marche forcée au télétravail.

Avant le premier confinement, 38% des managers avaient au moins une personne de leur équipe en télétravail régulier. Six mois plus tard, les deux tiers d’entre eux étaient concernés par cette situation, selon une étude de l’Association Pour l’Emploi des Cadres (Apec) parue jeudi 17 décembre.

Comment maintenir la cohésion d’équipe en télétravail ?

En quelques jours, ces managers ont donc dû réinventer leur manière de travailler en ayant toute leur équipe à distance. Et l’étude de l’Apec montre qu’ils et elles ont pas mal galéré…

La première difficulté à laquelle les managers ont été confrontés et confrontées, c’est de savoir comment maintenir la cohésion d’équipe à distance (42% des personnes interrogées citent ce problème) ; vient ensuite la question du suivi de l’activité (cité par 40% des répondants). L’étude précise :

« À ces enjeux, propres au management à distance, se sont ajoutées des difficultés plus spécifiques, liées aux conditions du confinement et à la crise sanitaire : la prise en compte des contraintes personnelles de chacun (40%) ou la gestion des inquiétudes de certains collaborateurs (39%) »

Certaines personnes ayant répondu à l’enquête précisent également que leur charge de travail s’est alourdie pendant le premier confinement. Un tiers des managers sont dans ce cas, contre seulement un quart des non-managers.

Peut-être parce que leurs équipes avaient justement besoin de plus de soutien moral que d’habitude ? Ou bien parce qu’il a fallu réorganiser complètement les processus de travail en étant à distance ?

De fait, 63% des cadres ayant télétravaillé lors du confinement confirment à l’Apec avoir davantage échangé avec leur manager et 59% évoquent des points d’équipe plus réguliers.

Les managers ont moins envie de poursuivre le télétravail

Ces difficultés pointées du doigt par les managers expliquent sûrement pourquoi ils et elles sont moins partantes que les autres cadres pour généraliser le télétravail après la crise sanitaire.

En effet, selon l’étude de l’APEC, 86% des non-managers ont envie de poursuivre le télétravail contre seulement 77% des managers.

Toutes les personnes interrogées, qu’elles encadrent ou non des équipes, ont en tout cas une vision moins idyllique du télétravail qu’avant le premier confinement. Elles sont plus sensibilisées aux risques d’isolement, de surcharge de travail et de difficultés à déconnecter du boulot que pose le télétravail.

Logiquement, elles demandent donc à être formée et accompagnée pour mieux travailler à distance. L’étude ajoute :

« Signe que travailler à distance ne va pas nécessairement de soi et suppose une forme d’apprentissage, 62 % des cadres seraient aujourd’hui intéressés par une formation sur les bonnes pratiques et les retours d’expérience en matière de télétravail. Ce besoin d’accompagnement, logiquement plus fort parmi les cadres souhaitant télétravailler de façon régulière, est également prégnant parmi les cadres managers (68 %) et les professionnels des ressources humaines (74%) »

Comment bien manager des équipes à distance ?

Interrogés sur les facteurs clés de succès pour gérer une équipe en télétravail, les managers citent d’abord la nécessité de communiquer régulièrement avec leur équipe de manière formelle ou informelle puis le fait de baser la relation de travail sur la confiance.

Deux éléments qui reviennent avant le fait de fixer des règles du jeu claires ou d’organiser régulièrement des rencontres en présentiel.

Enfin, l’étude souligne un point intéressant : la généralisation du télétravail est en train de réinventer le rôle du manager dans les entreprises.

« En modifiant la nature du contrôle que les cadres managers peuvent exercer sur le travail de leur équipe, le télétravail renforce par la même occasion un des principaux dilemmes nés de l’évolution des attentes à leur égard : concilier le développement de l’autonomie des collaborateurs et le contrôle de leur activité. »

Si télétravail rime avec plus d’autonomie pour les salariés, les managers ont en effet toujours des comptes à rendre sur l’activité de leur équipe… Alors comment concilier les deux ? L’étude poursuit :

« En remettant en cause l’unité de lieu, de temps et d’action des équipes, le télétravail accentue par ailleurs la tension que ressentaient déjà les cadres managers entre la prise en compte des problématiques individuelles et le nécessaire maintien de la dynamique collective. »

Tiraillées entre toutes ces injonctions, certaines personnes encadrant des équipes ont carrément franchi la ligne rouge pendant le confinement, comme le raconte très bien cet article du magazine Capital sur le téléflicage des salariés en télétravail.

Si l’étude de l’Apec n’aborde pas du tout cet aspect du problème, elle note tout de même que 89% des managers ont conscience que leurs pratiques managériales doivent évoluer avec le télétravail. Alors, on s’y met ?

Clémence Boyer

Clémence Boyer


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!