Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Actu en France

Vote de valeur : un nouveau système électoral est-il possible ?

Qu’est-ce que le vote de valeur ? Pourrait-il être notre futur système électoral ? Comment ça marche ? Une expérience gratuite en ligne permet de se poser ces questions et de remettre en cause le scrutin majoritaire à deux tours.

Depuis quelques temps, des questions reviennent fréquemment lorsqu’il s’agit de la Présidentielle : une nouvelle façon de voter est-elle possible ? Notre système électoral est-il archaïque ?

Dans cet article mis en ligne l’année dernière par Le Monde et écrit par Michel Balinski, Rida Laraki et le think tank politique Terra Nova, on nous rappelle que les dysfonctionnements de notre scrutin majoritaire à deux tours sont particulièrement bien illustrés par ce qui s’est passé le 22 avril 2002, quand Jean-Marie Le Pen a accédé au second tour alors que le grand favori était écarté de l’élection (et a fini par renoncer à la politique). Comme le notent les auteurs, le gros problème de ce système électoral prend racine au premier tour : le grand favori peut être éliminé au profit d’un, voire deux outsiders. En cause, la fragmentation proportionnelle au nombre de candidats. Cela soulève alors un autre problème : le vote utile. Pour éviter de connaître un deuxième 22 avril 2002, des électeurs de gauche peuvent par exemple décider de ne pas voter pour le parti qui partage leurs valeurs et porter leur choix sur le candidat progressiste le plus populaire afin d’être sûr qu’il accède au second tour, dimanche. Ainsi, quelqu’un qui se reconnaît totalement dans le programme du Front de Gauche, d’EELV ou autres, peut décider de glisser le nom de François Hollande dans l’urne dans le seul but de ne pas avoir à subir un second tour opposant Nicolas Sarkozy à Marine Le Pen. Ce qui fausse les résultats puisque les attentes des Français ne sont dans ces cas-là pas correctement représentées.

Le vote de valeur, dit aussi jugement majoritaire, fait partie de la famille des votes pondérés et est une alternative à ce scrutin majoritaire à deux tours. Imaginé par deux chercheurs au CNRS à l’École Polytechnique, Michel Balinski et Rida Laraki, il ne se déroulerait que sur un seul tour et permettrait d’évaluer tous les candidats selon un système graduel basé sur une échelle. L’argument principal des défenseurs de ce système, c’est qu’au lieu de se contraindre parfois à voter utile plutôt que par conviction, les électeurs ne dépendraient plus des sondages, et les idées et les valeurs prônées par les petits partis pourraient être ainsi davantage prises en compte, puisque l’engouement des Français pour elles seraient donc visibles. Le vote est ainsi nuancé. On ne voterait plus pour éliminer les autres candidats : on les prendrait tous en compte et on pourrait ainsi graduer notre envie de les voir à la tête du pays et la façon dont on se reconnaît dans certaines de leurs idées.

Dans le topic des infos à suggérer, Ineffable nous a envoyé le lien d’une expérience de vote de valeur gratuite et rapide (merci à elle !). Tu peux ainsi tester le principe et donner tes impressions sur ce mode de scrutin. Après avoir participé à l’expérience, tu recevras un compte-rendu dimanche à l’issue des résultats du premier tour de notre élection présidentielle. Pour y participer, c’est ici. Et pour t’aider à comprendre ce système aussi simple d’utilisation que difficile à expliquer en quelques mots, voici une capture d’écran de l’expérience qui simule ce mode électoral :

jugement majoritaire

Et toi, que penses-tu de ce système électoral ?

Les Commentaires
19

Avatar de lalejand
8 mai 2012 à 20h44
lalejand
Oui, nous sommes en train de finaliser un pré-rapport avec les premières analyses (très instructives). D'ici quelques jours vous aurez le mail (vérifiez que celui-ci ne part pas dans le spam). Vous pourrez aussi aller sur le site www.votedevaleur.org pour obtenir le pré-rapport.

Par ailleurs, le classement final, sans aucune analyse, est sur notre page facebook.
0
Voir les 19 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Pop culture
Interview d’Elsa Miské, co-créatrice du jeu Moi c’est Madame

Lutter contre le sexisme dès l’adolescence, c’est la promesse du jeu de cartes Moi c’est Madame

Anthony Vincent

25 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu en France
livres unplash

Fin de la quasi-gratuité des frais de livraison de livres : mauvaise nouvelle pour le marché du livre ?

Maya Boukella

23 sep 2022

22
Actu en France
Affaire PPDA, des plaintes s’ajoutent, mais l’impunité continue

Affaire PPDA  : les plaintes pour violences sexuelles s’accumulent, mais l’impunité persiste

Anthony Vincent

21 sep 2022

Actu en France
Corinne Masiero s’exprime sur l’inceste, au micro de France Inter

Corinne Masiero sur l’inceste : « C’est sous couvert d’amour qu’on t’agresse »

Anthony Vincent

20 sep 2022

1
Actu en France
Capture d'écran de « L'Œil du 20h » France 2.

Vous souffrez d’un cancer ? « Arrêtez votre chimio », rétorque la naturopathe controversée Irène Grosjean

Anthony Vincent

14 sep 2022

13
Actu en France
adrien quatennens

Le député LFI Adrien Quatennens visé par une main courante pour violences contre son épouse

Daronne
education-sexuelle-ecole

Parler de sexualité à l’école, c’est une obligation, n’en déplaise à Eric Zemmour

Chloé Genovesi

13 sep 2022

2
Cinéma
Jean-Luc Godard contre une grosse caméra

Jean-Luc Godard s’est éteint à 91 ans et son cinéma questionne encore les féministes

Anthony Vincent

13 sep 2022

1
Actu en France
Nicolas_Hulot_Generations_climat

MeToo : l’enquête qui visait Nicolas Hulot pour viol et agression sexuelle classée sans suite

Maëlle Le Corre

12 sep 2022

4
Daronne
contraception-masculine

La contraception masculine, grande oubliée des institutions ?

Chloé Genovesi

02 sep 2022

4

La société s'écrit au féminin