Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Féminisme

La vidéo sur le harcèlement de rue à New York décryptée par Slate.fr

« Le problème de cette vidéo de harcèlement de rue, c’est que les Blancs ont été coupés au montage ». Elle a fait plus de quinze millions de vues, mais ce n’est pas une bonne vidéo. Slate pointe le problème.

Le site Hollaback! s’est associé à l’agence Rob Bliss Creative pour réaliser cette vidéo en caméra cachée, visant à dénoncer le harcèlement de rue.

10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Publiée mardi soir, la vidéo totalise plus de quinze millions de vues sur YouTube, et a été reprise par de nombreux médias. Problème ? Elle montre surtout des Noirs et des Hispaniques, et quasiment aucun Blanc.

Le réalisateur s’est défendu de tout racisme :

Nous avons beaucoup eu d’hommes blancs, mais pour telle ou telle raison, beaucoup de choses qu’ils ont dites en passant ne sont pas sur l’enregistrement, ou parce qu’une « sirène gâchait la scène ».

Une explication peu convaincante, qui témoigne au mieux, d’un manque de rigueur problématique, au pire, d’un racisme latent.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que cette agence de communication ignore le racisme en réalisant une campagne, ce que rappelle Vincent Manilève sur Slate, traduisant les propos de Hannah Rosin :

Si l’agence a dû « enlever toutes les scènes avec des hommes blancs », il fallait peut-être refaire des prises.

L’intégralité du très pertinent décryptage de Vincent Manilève est à lire sur Slate :

« Le problème de cette vidéo de harcèlement de rue, c’est que les Blancs ont été coupés au montage »

Et Slate de rappeler qu’une vidéo sur le harcèlement de rue à New York a déjà été réalisée, par Jessica Williams (l’une des comédiennes américaines à découvrir d’urgence !), pour le Daily Show. Elle démontre que ces agissements ne sont pas le fait d’une communauté en particulier, ne sont pas cantonnés à certaines zones géographiques, mais relèvent bel et bien d’un problème universel.

Et elle le fait avec humour :

À lire aussi : Harcèlement de rue, cette épuisante banalité

Les Commentaires
9

Avatar de Donoma
31 octobre 2014 à 11h15
Donoma
Oui c'est très gentil les "bonjour, bonne journée !" "Merci vous aussi!" suivi d'un sourire et basta. Ca fait super plaisir quand ça arrive, et qu'en plus c'est de la part de quelqu'un qui n'a pas l'air mort de faim ou ultra-glauque.

Mais dans les faits, ça reste rare. Quand on répond juste merci (même pas besoin du sourire et du vous aussi), ces hommes vont à 90% du temps prendre ça pour une ouverture et te demander ton nom, ton numéro de téléphone, ou t'habite, ou carrément te faire une remarque super déplacée, voir vulgaire, voir humiliante.

J'aimerais vivre dans un monde de bisounours aussi Mais dans la vie réelle force est de constater que si tu ne veux pas péter un câble ou rentrer chez toi épuisée et énervée le soir il vaut mieux tracer sa route sans rien dire, et avec des écouteurs, l'allié le plus fidèle et efficace dans cette situation ! Ce qui est d'une triste incommensurable, j'en conviens...
2
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Féminisme

disabled_people_for_future
Société

« Il faut que les valides sachent remettre en question leurs privilèges »

Aïda Djoupa

03 déc 2022

6
Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Humanoid Native
assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

Carla-Bruni-sur-la-chaîne-Youtube-de-Vogue
Actualité mode

Le « Weinstein de la mode » va-t-il tomber ? Carla Bruni et d’autres mannequins se mobilisent

Anthony Vincent

17 oct 2022

5
« High Low with EmRata » : Emily Ratajkowski sort un podcast anglé sur les vertus de la colère féministe
Culture Web

Emily Ratajkowski sort un podcast avec la colère féministe en fil rouge

Anthony Vincent

14 oct 2022

eloise bouton
Féminisme

Exhibition sexuelle ou acte politique ? La CEDH tranche en faveur de l’ex-Femen Éloïse Bouton

Maëlle Le Corre

14 oct 2022

2
Lizzo_&_Angela_Yee_@_SXSW_2022 – wikimedia commons
Féminisme

Lizzo a des choses à dire sur l’avortement et sur l’état actuel de l’Amérique

Maëlle Le Corre

12 oct 2022

La société s'écrit au féminin