Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Musique

Variéty (Les Rita Mitsouko)

Les Rita Mitsouko, c’est bien entendu Marcia Baila, C’est comme ça, Andy, Les Histoires d’A. A force, tout ça a un goût de salle « ambiance » des discothèques de village. Et pourtant, les Rita est un des rares groupes français qui ait tenu le cap et réussi à se renouveler depuis plus de vingt ans. C’est aussi l’unique groupe que mes parents allaient voir en concert dans les années 80, et qu’à mon tour, aujourd’hui, je peux applaudir en live.

On n’avait pas vu le tandem Ringer/Chichin depuis « La femme trombone » en 2002, un album au goût de joyeux bazar. « Variéty », dans un genre tout à fait différent, sonne plus juste. Tant au niveau de la musique que celui des paroles, l’album est fluide, facile d’accès. De simplicité, c’est ce dont les Rita avouent avoir manqué sur les derniers albums. C’est tout pardonné : « Variéty » – au sens de la diversité – est un bijou de simplicité et d’émotion. Il faut dire que la voix de Catherine Ringer, moins aventurière qu’autrefois, mais absolument poignante, aide à l’affaire.

Variéty, avec ou sans accent ?

L’album connaît deux versions, l’une en français et l’autre en anglais (« Variety », sans accent), pour l’international. La variante anglaise me touche moins, à l’exception de Terminal Beauty, en duo avec Serj Tankian, le chanteur du groupe System of a Down. Le titre évoque la maigreur effrayante des mannequins. La mélodie aurait sa place sur la bande son d’un film d’horreur et la voix intense de Ringer, couplée à la gravité de celle de Tankian, file des frissons. Reste une tripotée de mélodies et paroles entêtantes, comme Rendez-vous avec moi-même, hymne à l’auto-émulation. On retiendra aussi Berceuse qui, à la manière de Marcia Baila, traite du cancer de façon décalée, passant d’un air mélancolique à un son très rock’n’roll.
La preuve irréfutable que j’ai accrochée ? A la deuxième écoute, je fredonnais déjà.

Découvre « Variéty » sur le MySpace et le site du groupe !


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Musique

Jack Antonoff & Margaret Qualley dans le clip de Tiny Moves, issu du quatrième album du groupe Bleachers // Source : Capture d'écran YouTube
Musique

« Dieu est une femme » : rencontre avec Jack Antonoff, chanteur de Bleachers, et producteur de Taylor Swift, Lana Del Rey…

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
La pochette du nouveau single de Lizzo, Rumors
Culture

«J’arrête» : accusée de harcèlement, Lizzo va-t-elle quitter l’industrie musicale ?

La chanteuse Thérèse sort son nouvel album et nous raconte ses premières fois // Source : Madmoizelle
Musique

« Ma maladie m’a fait prendre conscience que la vie était courte »,  rencontre avec la chanteuse Thérèse

Raye a tout raflé aux Brit Awards 2024
Musique

Qui est Raye, la chanteuse qui a tout raflé aux Brit Awards avant de régner sur la pop mondiale ?

djadja-aya-nakamura-signification-paroles
Musique

Djadja pour les nuls : découvre la reprise en « français soutenu »

21
Taylor Swift // Source : capture d'écran youtube
Culture

Taylor Swift : son film The Eras Tour à 75 millions de dollars est dispo sur Disney+

Aya Nakamura nous donne envie de zouker avec son nouvel album, DNK
Musique

Aya Nakamura : après la polémique sur sa participation aux JO, le comité d’organisation réagit

54
Lollapalooza // Source : Mad
Culture

En raison des Jeux Olympiques, il n’y aura pas de festival Lollapalooza cette année

2
Source : Spice Girls - Getty Images
Musique

Coup de vieux : les Spice Girls fêtent leurs 30 ans (et partagent une chouette vidéo)

1
Aya Nakamura chantera pour la céréomine d'ouverture des JO 2024, et le mépris contre elle redouble déjà // Source : Capture d'écran instagram
Musique

Aya Nakamura chantera pour la cérémonie d’ouverture des JO 2024, et le mépris contre elle redouble déjà

133

La pop culture s'écrit au féminin