Live now
Live now
Masquer
Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

« Une insulte aux victimes de violences » : à Sciences Po, le retour de Mathias Vicherat ne passe pas

Alors que le directeur de Sciences Po Paris a repris ses fonctions lundi 29 janvier après sa mise en retrait, de nombreux campus à travers la France ont été bloqués afin de protester contre son retour.

Il ne s’attendait pas à un tel comité d’accueil. Ce lundi 29 janvier, le directeur de Sciences Po Mathias Vicherat a repris ses fonctions après un mois et demi mise en retrait, alors que lui et son ex-compagne s’accusaient mutuellement de violences conjugales

Pour son retour sur le campus de Sciences Po Paris, plusieurs étudiants ont bloqué l’entrée de l’école, tandis que d’autres ont mené des mobilisations dans plusieurs campus de France afin de protester contre sa réintégration.

À lire aussi : Violences sexuelles dans le sport : un nouveau rapport épingle l’inertie de l’État et l’omerta du milieu sportif

« Vicherat démission »

Au total, « deux sites de Sciences Po Paris sont bloqués par une cinquantaine d’élèves, sur un total de 9 000 élèves », a déclaré la direction de l’école auprès de l’Agence France Presse. Le blocus ayant été mis en place grâce à des poubelles, barrières, vélos et palettes entassés par une trentaine d’étudiants présents. Les campus de Reims, Nancy, Poitiers et Le Havre ont également été bloqués.

Sur les murs du bâtiment situé dans le 7e arrondissement de Paris, des affiches sur lesquelles étaient inscrites « Vicherat démission » ont été colléescomme on peut le voir ci-dessous.

Une confiance « entamée, distendue » selon Mathias Vicherat

Mathias Vicherat s’était mis en retrait volontaire le 11 décembre dernier, après que la presse a révélé que son ex-compagne et lui s’accusaient mutuellement de violences conjugales. Ils avaient tous deux été placés en garde à vue le 3 décembre avant d’être remis en liberté le lendemain.

Mais, bien qu’une enquête préliminaire soit toujours en cours, la commission de déontologie de Sciences Po a estimé qu’il n’était pas possible de « conclure à un manquement aux principes déontologiques de la charte », a pu lire Libération dans un avis consultatif rendu mi-janvier.

De son côté, Vicherat a adressé un message aux étudiants, salariés et enseignants, lundi midi. Il dit mesurer « avec gravité, que la confiance a pu être entamée, distendue ». « Je sais aussi que celle-ci ne se décrète pas mais qu’elle se bâtit dans la durée et à chaque instant à travers le souci permanent de l’efficacité, du collectif et de l’humilité », a-t-il poursuivi. Il invite « tous les acteurs et actrices de Sciences Po qui le souhaiteront » à le rencontrer, et souhaite s’« inscrire résolument et durablement avec tous et toutes dans cette démarche d’écoute et de dialogue ».

À lire aussi : En France, un quart des filles victimes de violences sexistes ou sexuelles à l’école

De nombreux élèves, eux, réclament sa démission, et estiment que « ce retour est une insulte aux victimes de violences sexistes et sexuelles, au personnel de Sciences Po et à sa communauté étudiante », comme l’a déclaré l’une d’entre elles anonymement, auprès de l’Agence France Presse.

Violences conjugales : les ressources

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de violences conjugales, ou si vous voulez tout simplement vous informer davantage sur le sujet :


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualités France

Source : Capture vidéo
Actualités France

#MeToo cinéma : que retenir de la prise de parole de Judith Godrèche au Sénat ?

Un visuel de l'étude menée par Dove & Linkedin sur les discriminations capillaires, en faveur de l'adoption du CROWN Act aux États-Unis.jpg // Source : Dove x LinkedIn
Actualités France

Les discriminations capillaires seront-elles bientôt interdites en France ?

1
Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

L’artiste Olivia Ruiz révèle avoir été victime de soumission chimique

1
Léonore Moncond’huy // Source : France 3 Régions
Actualités France

Vers une loi en faveur d’une indemnisation du congé maternité pour les élues ?

Source : Capture d'écran
Actualités France

Après avoir placé l’avortement en première cause de mortalité dans le monde, CNews présente ses excuses

6
Un enfant victime de harcèlement scolaire, qui pleure assis par terre dans ses genoux // Source : Pexels / Mikhail Nilov
Actualités France

Harcèlement scolaire d’Évaëlle : un procès requis après le suicide de la collégienne

5
Jonathan Daval dans une série documentaire de BFM TV // Source : Capture d'écran YouTube
Société

Condamné pour meurtre, Jonathann Daval porte plainte en diffamation contre son ex-belle famille

4
Pancarte de manifestation "pas ton corps, pas tes choix"
Actualités France

IVG : le Sénat « pas défavorable » à son inscription dans la Constitution

1
La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants » // Source : Capture d'écran twitter
Actualités France

La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants »

Une vendeuse en train de vendre un haut blanc en dentelle à une cliente dans une boutique de vêtements // Source : filadendron de Getty Images Signature
Actualité mode

« Les vendeuses dans l’habillement sont déshumanisées » : interview d’une syndicaliste sur l’effondrement de la mode milieu de gamme

3

La société s'écrit au féminin