Les 5 plaies du dîner de Noël, de l’apéro aux cadeaux

Kalindi, râleuse de son état, en a marre que tout le monde avale bruyamment des huîtres à Noël. Entre autres. Voici sa liste non-exhaustive (sinon on en a pour la nuit) des trucs qui l'emmerdent pendant le réveillon.

Les 5 plaies du dîner de Noël, de l’apéro aux cadeaux

Aaaaaah Noël ! Ses belles veillées, ses chœurs, ses délices et… son lot d’angoisses.

Eh oui, qui dit soirée en famille dit parfois dramas à tous les coins de table.

Anecdote : il y a quelques années, je me suis endormie dans mes Saint-Jacques après avoir bu (beaucoup) trop de champagne et j’ai vomi dans la chambre des mômes en regardant Robin des Bois quand tous les adultes parlaient du réchauffement climatique.

Bon bah c’est la honte, mais c‘est aussi ça Noël, de la gênance en veux-tu en voilà.

D’ailleurs, voici quelques uns des pires comportements qu’adoptent les humains quand arrive le soir du 24 décembre.

L’oubli des petits fours, l’abus de Noël

Ça arrive chaque année, en tout cas dans ma famille.

Le soir du réveillon, quand tout le monde a enlevé son manteau et retiré ses moon-boots, il y a toujours quelqu’un qui se rend compte qu’il a oublié d’acheter le seul machin dont il était en charge.

Et voilà qu’on se retrouve du coup sans amuse-gueules, ce qui n’a aucun sens puisque C’EST NOËL, le but c’est de s’en mettre plein la panse dès la première minute.

Il y a deux ans, je n’ai pas décroché un mot de tout l’apéritif car ma cousine avait oublié de ramener les petits fours.

J’ai vécu ça comme une injustice profonde, d’autant plus que j’avais jeûné toute la journée pour pouvoir me baffrer dès 19h et être sûre de ne pas louper ma traditionnelle crise de foie du 25 au matin.

Bon, l’année suivante, j’ai moins fait la maline quand c’est moi qui ai oublié le fromage…

Le slurp de l’huître, le fléau de Noël

Non mais STOP !

Je peux plus blairer les bruits ultra-forts de déglutition quand vient le moment de s’envoyer le plateau d’huîtres.

Perso, je ne peux pas y toucher puisque ces fruits de mer me rendent malade comme un chien.

Et c’est comme si du coup tout le monde voulait me rappeler, en slurpant avec exagération, que la vie m’a niquée en me rendant allergique à mon truc favori.

Je pense vraiment que tout le monde le fait exprès pour me foutre le seum.

Mais ma psy dit que je suis un peu parano.

La politesse du toast de foie gras, l’hypocrisie de Noël

Tu as déjà vécu cette situation inepte lors de laquelle toute ta famille se regarde en chien de faïence parce qu’il ne reste plus qu’un seul toast de foie gras sur l’assiette à paillettes ?

Ta cousine, ton tonton et ta daronne préfèrent sincèrement le laisser aux gros mangeurs mais ton père, ton cousin, ta grand-mère et toi faites des politesses à base de petits sourires qui signifient « non mais c’est bon, je te le laisse ».

Alors qu’en vrai : vous le voulez tous, ce toast.

Moi j’ai décidé de mettre fin à cette hypocrisie de table, et je mange tous les derniers toasts sans faire la moindre démonstration de politesse.

Meilleur style !

Les discussions politiques alcoolisées, l’enfer de Noël

Ah, là on touche vraiment au pire (et au plus drôle aussi) moment de tous les réveillons, que redoutent les enfants et qu’attendent les adultes : les discussions politiques après 12 bouteilles de champagne. 

Et que tonton Jacques reproche à son neveu dont il a oublié le nom d’avoir voté Mélenchon (remets-toi tonton, c’était il y a deux ans), et que Mémé Ginette déballe son amour pour Macron pendant que Laurine (la cousine de gauche) se lance dans une dissertation en 17 sous-partie sur les Gilets Jaunes.

Le tout sans que personne ne s’écoute bien sûr.

Les cadeaux pourris, l’horreur de Noël

J’adore ma famille. Pour de vrai. Chez moi, tout le monde est sympa, généreux et aimant.

Leur seul défaut ? Leur goût douteux en matière de cadeaux.

L’année dernière, j’ai eu droit à un somptueux t-shirt « Je ne râle pas,  je m’exprime » qui a beaucoup fait rire l’intégralité des participants au dîner, sauf moi, qui ai grommelé, vexée comme un poux.

Que celle qui n’a jamais reçu de truite murale qui chante en guise de cadeau me jette la première pierre !

Non mais est-ce que tous ces dérapages de Noël ne sont pas franchement insupportables ?

Bon allez, j’arrête ma mauvaise foi : en vrai Noël c’est la meilleur fête. Manger comme des petits marcassins en étant avec les gens qu’on aime, ça n’a pas d’équivalent, à part peut-être un mois de vacances aux Maldives.

Et toi, douce lectrice, c’est quoi le cadeau le plus pourri que tu aies jamais reçu ?

À lire aussi : La recette de foie gras vegan qui va mettre tout le monde d’accord

Commentaires

skippy01

Les discussions politiques à table, il vaut mieux éviter si tout le monde n'a pas un socle commun au niveau des idées. En général, les gens ne savent pas débattre, imposent leur point de vue comme si leur vie en dépendait et se permettent de juger de l'intelligence d'autrui sur base de leurs opinion. Et c'est encore pire si on a un verre dans le nez ou si ladite opinion politique implique de mal se comporter avec vous. Mieux vaut s'arranger pour les mettre tabou.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!