Une quinqua critiquée pour son « look d’ado » offre une réponse inspirante


Lonni Pike, quinquagénaire, porte fièrement tatouages, chaussures Hello Kitty et jeans troués. Elle invite tout le monde à faire de même, à s'exprimer à travers son style peu importe son âge !

Une quinqua critiquée pour son « look d’ado » offre une réponse inspirante

Qui a décidé qu’à partir d’un certain âge on ne pouvait plus porter telle ou telle pièce ?

La société semble s’être mise d’accord sur des règles de mode absurdes, dépréciatives (souvent pour les femmes) et qui nous disent que l’on devrait arrêter de porter des vêtements courts, moulants ou trop colorés après un certain âge — comme si on avait atteint une date de péremption.

Mais Lonni Pike, une quinquagénaire qui tient un compte TikTok, a choisi de se défaire de ces règles, et il est temps que la société se mette à la page elle aussi. Car le jeunisme, ce n’est pas tendance, ma chérie !

Lonni est parée de tatouages, elle porte des chaussures Hello Kitty et son style global ressemblerait à se qu’on pourrait qualifier de « look d’ado » ; du moins, c’est ce que lui reprochent certaines personnes sous ses vidéos…

Une femme de 50 ans au « look d’ado » font le buzz sur TikTok

Lonni Pike a 56 ans et vit en Californie. Elle tient le compte @grayhairandtattoos sur TikTok, où elle poste chaque jour sa tenue.

Récemment, elle est devenue virale grâce à une vidéo dans laquelle elle répond à ses détracteurs. Mais pourquoi a-t-elle des détracteurs ? Tout simplement à cause de son style.

Elle reçoit régulièrement des commentaires affirmant qu’il faut qu’elle « accepte son âge », et qu’elle arrête de « vouloir ressembler à une ado ». Elle a décidé de leur répondre, et ce faisant, Lonni devenue virale par sa vision inspirante et anti-âgiste de la mode. Sa vidéo a atteint les 2 millions de vues en 48 heures !

@grayhairandtattoosReply to @jilar6723 OOTD ##MyStyle ##outfit ##fit ##ootd ##readysetshop ##fyp ##foryoupage ##foryourpage ##grayhairandtattoos ##winterfit ##drmartens ##levi ##w♬ Steven Universe – L.Dre

Lonni Pike commence la vidéo en confiant qu’elle n’a pas pour habitude de répondre aux commentaires de ce type, en partie parce qu’elle s’en fiche bien de ce que pensent les autres. Mais cette fois-ci, elle a décidé de le faire, car elle sait que ce genre de remarque peut amener celles qui les reçoivent à se restreindre et à ne pas s’habiller comme elles le souhaitent.

« Ne laissez pas des gens comme ça vous arrêter.Portez ce que vous voulez. Exprimez-vous, même si les gens pensent que vous ressemblez à une adolescente. On s’en fout ! Je le prends comme un compliment.

[Ce genre de remarque] plantent une graine de doute dans votre esprit, du type “Oh mon dieu, les gens vont-ils me juger ?”. Alors, en l’honneur de ma tendance à “m’habiller comme une adolescente“, voici ma tenue pour la journée ! »

Et Lonni de montrer sa tenue du jour, comme de coutume sur son compte TikTok. Propre.

Le style n’a pas d’âge, tel est le message de Lonni Pike

Lonni tient un blog lui aussi intitulé Gray Hair and Tattoos ; elle y parle de son look mais aussi de son mode de vie, de ses expériences, de l’art de vieillir, et donne ses conseils pour avoir confiance en soi et oser s’exprimer.

Sur sa page d’accueil, on peut lire « I might be older, but don’t call me old » (« Je suis plus vieille, mais ne m’appelez pas la vieille »). On trouve aussi ce texte de présentation, dans lequel elle explique le message qu’elle souhaite faire passer sur Internet et autour d’elle :

« Bienvenue, bienvenue, bienvenue. Je m’appelle Lonni et je ne suis qu’une femme ordinaire d’âge moyen qui a arrêté de se teindre les cheveux et qui a commencé à se faire tatouer.

Je suis fermement convaincue que ce n’est pas parce que je n’ai pas la vingtaine ou la trentaine que je ne peux pas laisser ma marque dans le monde.

Cela a pris des décennies, mais bébé, je suis là. Ce que je cherche à faire avec mon blog, c’est ceci… Je veux partager mes expériences de vie avec panache, des couleurs et de l’humour. »

Les réactions positives d’internautes de tous âges à la vidéo de Lonni

La vidéo rafraîchissante de la quinquagénaire a été partagée sur Twitter, où elle a reçu de nombreuses réactions positives de la part des internautes — jeunes comme moins jeunes !

« Je l’adore. J’ai les cheveux longs et une femme (aux cheveux courts) m’a dit un jour que SON MARI pensait que les femmes de mon âge ne devraient pas avoir les cheveux longs. J’en ai rien à foutre. »

« Je suis complètement d’accord avec toi ! Ça me met du baume au cœur de voir que vieillir, ça n’a pas à être une perspective effrayante. »

« Je l’adore ! Nous avons fait venir une dame plus âgée à mon travail, qui je pense avait 60-65 ans, mais oh làlà, elle était en forme et portait une jolie tenue de tennis. Une de mes collègues m’a dit “elle est trop vieille pour s’habiller comme ça”… Je lui ai répondu que si j’avais sa silhouette à son âge, je m’habillerais comme je veux moi aussi. »

Il serait grand temps que l’on arrête de limiter des tenues à des tranches d’âges. Ce ne sont que des bouts de tissu et chacun devrait être libre de s’habiller comme il le souhaite, que ça soit au lycée ou à cinquante ans passés !

Il paraît de plus en plus ridicule de s’obstiner à délimiter certains vêtements à des âges ou à des genres spécifiques

À cinquante ans, la vie n’est pas finie ! Pourquoi devrait-on se ranger dans une case et ne porter plus que des vêtements couvrants à la coupe impeccable ? Il s’agirait de se débarrasser une fois pour toutes de ces idées reçues ridicules qui idéalisent la jeunesse et rangent les plus âgés au placard.

Cessons de nous demander si l’on « peut » porter telle ou telle pièce « à notre âge ». Demandons-nous plutôt si l’on a envie de la porter.

Et demandons-nous aussi à quel point l’on veut avoir dans notre vie les personnes qui nous critiquent sur notre façon de nous habiller ! A priori, les gens qui ne nous soutiennent pas (qui plus est dans des choses aussi anodines que notre tenue) ne veulent pas notre bonheur, et n’ont pas leur place dans notre vie.

À lire aussi : Comment le rose est devenu une « couleur de fille », puis une couleur féministe

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!