Live now
Live now
Masquer
nathan-dumlao-unsplash-aide-sociale-enfance
Actu en France

Tiers de confiance, accompagnement des jeunes majeurs… que prévoit le projet de loi sur la protection de l’enfance ?

17 déc 2021
Le texte visant à améliorer la prise en charge des enfants qui passent par l’Aide sociale à l’enfance, a été adopté en première lecture cette semaine. Faisons le point.

Le projet de loi sur la protection de l’enfance a été adopté au Sénat mercredi 15 décembre dans la soirée. Un texte qui prévoit d’améliorer la prise en charge des enfants placés mais aussi celle des jeunes adultes.

En effet, passé 18 ans, les jeunes adultes issus de l’Aide sociale à l’enfance se retrouvent aujourd’hui complètement livrés à eux-mêmes et doivent acquérir seuls leur indépendance et leur autonomie. « Un passage à l’âge adulte en accéléré », souligne un rapport de l’Injep de 2020, qui n’est pas sans conséquences.

« Les recherches en sciences sociales constatent en effet qu’une grande partie de ces jeunes connaît un retard scolaire, un plus faible niveau de diplôme, de plus grandes probabilités de rencontrer des problèmes de santé mentale, de toxicomanie, de parentalité précoce, de délinquance et d’entrer rapidement sur le marché du travail dans des emplois précaires et peu rémunérés. »

Vers un accompagnement des jeunes adultes passés par l’Aide sociale à l’enfance

Ce que propose le projet de loi, c’est un accompagnement des jeunes de 18 à 21 ans pour « en terminer avec le couperet des 18 ans » a expliqué le secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles Adrien Taquet, lequel entend « mettre en place un projet pour l’autonomie qui va consister à ce que Etat et département proposent pour chaque enfant un accompagnement éducatif, social, un accompagnement lié à l’hébergement et un accompagnement à l’insertion professionnelle. »

Le texte prévoit aussi l’interdiction de l’accueil des mineurs dans des chambres d’hôtel, souvent utilisées comme moyen d’hébergement, ou encore un renforcement du contrôle des antécédents judiciaires des intervenants en protection de l’enfance.

Les assistants familiaux, qui accueillent les enfants placés, devraient aussi voir leur rémunération revalorisée — à l’heure actuelle, le salaire mensuel brut d’une assistante familiale (la profession est largement occupée par des femmes) est de 1 171 euros pour le premier enfant, détaille La Voix du Nord.

Améliorer l’accueil dans les familles

Le Monde met en lumière l’un des aspects du texte, celui du recours aux tiers de confiance pour les enfants concernés par la protection de l’enfance,

La loi examinée permettra d’« évaluer systématiquement » la possibilité de placer les enfants chez un proche. Autrement dit prioriser la possibilité d’un accueil des enfants par la famille, plutôt qu’un placement dans une structure de l’Aide sociale à l’Enfance.

« Un tiers des courriers que je reçois au ministère ce sont des grands-parents, des oncles, des tantes qui disent qu’ils ne comprennent pas le placement de leurs petits-enfants », justifie à Public Sénat Adrien Taquet.

Ce projet de loi constitue un bon début pour le militant Lyes Louffok, qui salue l’avancée mais en attend tout de même davantage :

Le texte doit encore passer en commission mixte paritaire début janvier 2022, avant une adoption définitive.

À lire aussi : Je grandis en famille d’accueil, et j’en ai assez des préjugés

Crédit photo : Nathan Dumlao via Unsplash


Vous aimez nos médias ? Dites-le nous dans cette enquête !

Les Commentaires
1

Avatar de hellopapimequepasa
26 décembre 2021 à 16h40
hellopapimequepasa
et pendant ce temps on ne parle pas du vrai problème qui est qu'en France on privilégie les lien du sang avant tout.L'histoire de Lyes le montre bien...
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Actu en France

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

Jobs et Études

Chimie, astrophysique et ingénierie : ces femmes scientifiques qui ont changé le monde

Humanoid Native
Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1
women-protesting-together-for-their-rights
Société

L’accès à l’IVG est loin d’être acquis dans les campagnes françaises

Élodie Potente

24 jan 2023

1
pexels-markus-spiske-3671136
Société

Le sexisme a encore de beaux jours devant lui en France, selon le HCE

01gpxmmnj1f9azbs2ayd
Sport

La footballeuse Sara Björk Gunnarsdóttir révèle comment l’OL a coupé son salaire durant sa grossesse

Juju Fitcats dénonce les photomontages pornos que subissent trop de créatrices de contenus
Actu en France

Juju Fitcats dénonce les photomontages pornos que subissent trop de créatrices de contenus

Anthony Vincent

10 jan 2023

1
Capture d’écran 2023-01-10 à 10.48.29
Société

« Il ne m’a jamais regardé comme un agent mais comme un bonbon à croquer » : Sonia Souid dénonce les comportements de Noël Le Graët

[Site web] Visuel horizontal Édito (19)
Actu en France

Florence Porcel se débat toujours dans l’affaire PPDA et signe un essai sur la honte

Camille Lamblaut

06 jan 2023

La société s'écrit au féminin