Live now
Live now
Masquer
supercheries-financieres-video
Argent

De grandes supercheries financières racontées en huit vidéos ludiques !

L’histoire du capitalisme est pavée d’arnaques légendaires. Huit de ces grandes supercheries financières sont illustrées et racontées en vidéo et en musique. Et c’est génial !

Connaissiez-vous l’histoire de l’avion renifleur ? Deux escrocs ont réussi à duper l’Elysée et les dirigeants d’Elf… L’affaire a d’abord été étouffée, avant d’être révélée par le Canard Enchaîné.

Avez-vous déjà entendu parler de « la pyramide de Ponzi » ? Bernard Madoff, l’escroc américain, n’a rien inventé : Ponzi, bien avant lui, avait déjà pensé à rémunérer ses anciens clients avec l’argent des nouveaux… (Si ces lignes vous sont obscures, filez regarder la deuxième vidéo !)

Ce sont ces histoires et d’autres escroqueries légendaires que racontent les supercheries financières, en une série de huit épisodes, dont voici la bande-annonce :

Huit supercheries financières expliquées

Ces huit vidéos, écrites par Joseph Beauregard et Pascal Mouneyres, racontent en moins de deux minutes une arnaque légendaire, comme la vente de la Tour Eiffel ou l’invention du Charity Business, par exemple. Et pas besoin d’avoir un diplôme d’économiste pour en comprendre les enjeux !

De Gatsby le Magnifique

à Jordan Belfort, nombreux sont les escrocs, réels ou fictifs, qui ont inspiré la littérature et le cinéma. Mais nul besoin de faire appel à l’imaginaire pour trouver l’inspiration, tant certaines histoires bien réelles se révèlent fascinantes…

1916 — Le carburant miracle de Louis Einricht

1919 — La pyramide de Ponzi

1925 — Victor Lustig vend la Tour Eiffel (sans blague !)

1928 — Harry Clapham invente le Charity Business

1950 — Des enchères nucléaires !

1960 — Coin de paradis, à vendre !

1975 — L’avion renifleur

2002 — « John Darwin ne se noiera plus jamais »

Vous avez aimé ? Vous aimerez sûrement la série précédente : huit supercheries littéraires !

Les séries Huit supercheries financières et Huit supercheries littéraires ont été réalisées par Joris Clerté, sur une idée de Joseph Beauregard, écrites par Joseph Beauregard et Pascal Mouneyres, coproduites par Doncvoilà productions, francetv nouvelles écritures et France 4.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

5
Avatar de Behind-Blue-Eyes
23 avril 2014 à 21h04
Behind-Blue-Eyes
Je suis à l'étranger et je peux pas voir les vidéos non plus  !
Si quelqu'un sait s'il y a possibilité de les visionner autre part ce serait super
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Argent

Source : Alena Ozerova
Règlement de comptes

Aria et son conjoint, 4 296 € par mois : « Nous avons fait le choix d’épargner un maximum »

2
Source : dragana991 / Getty Images
Règlement de comptes

Lucie, 4 363 € à deux par mois : « Gagnant plus que mon mari, ça me semble naturel de prendre en charge des frais supplémentaires »

9
Source : Daria Trofimova / Unsplash
Règlement de comptes

Nadège, ex-surendettée à 1 766 € par mois : « Je devais tout calculer au centime près »

4
Source : RossHelen / Canva
Règlement de comptes

Anaïs, frontalière, 4 567 € par mois : « Mes revenus ont triplé depuis que je travaille en Suisse »

15
Source : Abbat / Unsplash
Règlement de comptes

Elsa, 4 000 € par mois : « Je gagne deux à trois fois plus que mon copain »

15
argent-couple
Daronne

Pourquoi il faut impérativement parler d’argent avant de faire un enfant

22
pexels-kristina-paukshtite-701801
Daronne

Pourquoi donne-t-on toujours plus d’argent de poche à nos enfants malgré l’inflation ?

Source : nomadsoulphotos / Canva
Règlement de comptes

Noémie, 2 950 € par mois à deux : « Avec un métier passion, nous ne serons jamais riches »

Source : Artem Varnitsin / Canva
Règlement de comptes

Tania, étudiante et 2 038 € par mois : « Avoir peu de charges n’est pas une raison pour dépenser sans compter »

27
Source : Ivan - Pexels
Quand on aime, on compte

Virginie dépense 637 € pour ses 3 enfants : «J’assume complètement mon statut de mère au foyer »

9

La vie s'écrit au féminin