Live now
Live now
Masquer
femme de dos
Sexo

J’ai trompé mon copain pour une nuit de sexe torride, et je ne regrette pas

Cette lectrice a eu envie de raconter une de ses parties de sexe les plus incroyables… qui était aussi une aventure extraconjugale.

Le 25 février 2018

Je suis en couple depuis trois ans, et nous vivons ensemble. S’il est vrai qu’au début, sexuellement c’était vraiment le top avec des orgasmes à répétition, aujourd’hui, ce n’est plus pareil.

J’ai le sentiment que le quotidien nous enferme, et l’excitation n’est plus la même. Pourtant ma libido est toujours bien présente… et le manque se fait sentir. J’en veux toujours plus, et surtout différemment : si mon mec est très doux et attentionné,  j’ai envie d’un homme qui prenne les commandes et qui s’affirme au lit.

En bref : je veux du sauvage et de la surprise.

Pendant quelques temps, je garde ces envies dans mon esprit jusqu’au jour où… Je suis passée de l’autre côté : celui de l’infidélité. Je suis devenue la femme qui trompe son mec. Je pourrais culpabiliser, m’en vouloir, regretter… C’est peut-être ce que vous pensez. Mais comment pourrais-je regretter une nuit aussi intense ?

Je l’ai rencontré sur une appli

Tout commence par une simple appli de rencontres pour relations extra-conjugales. Je sais, ça fait glauque dit comme ça !  Mais cela réserve parfois de belles surprises.

Sur la plateforme, je discute avec plusieurs mecs, dont certains très directs. Ils sont là pour le sexe et ils l’assument. C’est aussi mon cas, mais je trouve qu’à trop parler sexe avec un inconnu, on enlève tout le charme de la rencontre.

Je parcours différents profils, demande à accéder aux photos de ceux qui me semblent potentiellement intéressants sans grande conviction… Puis une réponse m’interpelle.

Je ne peux pas dire que nos premiers échanges soient d’une grande originalité, mais la façon dont ce garçon s’exprime, avec un mélange de délicatesse et d’assurance, m’attire. Mon instinct me dit très vite qu’une alchimie est possible entre nous. Nous parlons de nos goûts, de nos vies, de nos envies et de nos aspirations.

Il est célibataire et n’est pas prêt à vivre une nouvelle relation sérieuse, et moi, j’ai soif de liberté et de découverte.

On se découvre plein d’atomes crochus et puis bien sûr on échange quelques photos, parfois osées sans jamais trop se dévoiler non plus. Séduite, je lui propose de venir chez lui pour la nuit, trois jours après.

Le jour de la rencontre

Ce soir-là, je devrais avoir peur et pourtant, lorsque je vais le rejoindre, c’est dans la plus grande insouciance, impatiente et l’esprit léger.

Une petite boule me noue l’estomac, lorsque je le vois : il m’attend dehors devant chez lui. Il est un peu plus petit que ce que je pensais. Je perçois une légère réserve de sa part, mais il m’a prévenue qu’il était plutôt du genre discret. Nous échangeons quelques mots, je le suis à l’intérieur. Il a eu la délicate attention d’acheter le vin dont nous avions parlé ensemble.

Nous discutons pendant près d’une heure sur le canapé, assis à une petite distance. Mais les regards que nous échangeons ne trompent pas.

Le charme opère, nous savons simplement que nous avons toute la nuit alors, pourquoi ne pas prendre le temps ?

Il me ressert du vin et se rapproche finalement de moi, en passant délicatement ses mains dans mes cheveux. Ce premier contact à l’effet d’une décharge. Mes doigts effleurent les siens et il m’embrasse, je lui rends son baiser et nous nous embrassons de longues minutes.

Il caresse mes cuisses, je passe mes mains sous son t-shirt. Au passage de mes doigts sur sa peau, je sens chacun de ses muscles se contracter… Il plante ses yeux dans les miens, me sourit et me dit « tu es à croquer ». Je me sens en confiance et rassurée.

Il me touche, il entrevoit mes formes et ça lui plait. Je suis assez pulpeuse alors oui j’ai une belle poitrine et de belles fesses, mais mon ventre n’est pas très plat et mes cuisses ne sont pas assez fines à mon gout. J’avais peur qu’il soit déçu, il ne l’est pas.

Je me sens en totale confiance et me laisse aller.

« Nous avons tout notre temps »

Je suis assise sur le canapé, mes doigts filent sur sa peau pour lui retirer son t-shirt. Il se redresse pour l’enlever complètement.

Il se tient alors debout devant moi, mon visage à la hauteur de son sexe. Je passe ma main sur son jean, je le sens durcir instantanément.

Trop à l’étroit désormais, il retire son pantalon. Je caresse son sexe, le prends dans mes mains puis sans réfléchir le porte à ma bouche. Il durcit et gonfle encore davantage au contact de mes lèvres. Je sens sa surprise, j’ai peut-être été trop rapide, je l’ai pris de court ; c’était plus fort que moi j’adore ça. La fellation m’excite tellement. Je le suce doucement avec joie.

J’aime le goût de son sexe, je sens que ma chatte déjà mouillée est désormais trempée.

Je lâche son pénis, nos regards se croisent à nouveau, il m’allonge sur le canapé, m’embrasse et me murmure « tu fais ça pour me faire plaisir ou tu aimes ça ? ». Je souris et lui répond « les deux, j’aime ça et j’aime te faire plaisir. »

Je guide sa main jusqu’à ma chatte, il découvre que je suis trempée, me caresse et enfonce deux de ses doigts en moi. Je prends son sexe dans mes mains quelques secondes, puis je le sens qu’il se retire et il me murmure : « Nous avons tout notre temps. »

Alors je me cale sur son rythme et ralentis la cadence. Nous reprenons du vin, nous reprenons notre souffle, il me confie qu’il n’a pas eu de relation sexuelle depuis plusieurs mois et qu’il veut savourer chaque instant.

Il m’embrasse à nouveau, je le sens cette fois-ci beaucoup plus entreprenant. Il a réussi à dompter son désir et le voilà tout en assurance qui enlève ma robe. Il découvre ma lingerie choisie avec soin, et ma poitrine généreuse.

Il y fourre sa tête, sourit et nous rions ensemble. Je découvre ses épaules et son dos au contact de mes mains. Nous sommes tous deux un peu émerveillés de ce cadeau que nous offre cette rencontre.

J’apprivoise ce nouveau corps

Je réapprends le bonheur d’apprivoiser chaque centimètre du corps de l’autre. Il me couvre de caresses puis me lèche. Je sens sa langue jouer avec mon clitoris.

Habituellement il me faut de très longues minutes pour peut-être atteindre l’orgasme. Mais là, très vite, je sens les spasmes parcourir mon corps : j’ai totalement lâché prise.

Pendant le sexe, je suis souvent à me demander si ce que je fais est bien, si je suis désirable, si je ne devrais pas plutôt faire comme ça. Mais là rien, je m’abandonne, je frissonne… Mes cuisses et mon ventre se crispent de plaisir… Je jouis et je crie mon bonheur.

Il me regarde avec assurance, pose ses mains sur mon visage puis sur mes seins, il ne peut plus attendre et moi non plus. Il saisit mes cuisses et doucement me pénètre. Je sens son sexe s’enfoncer en moi, c’est doux, calme et très intense à la fois.

N’oubliez pas de vous protéger !

La personne qui témoigne n’a pas précisé si elle avait utilisé des préservatifs externes, internes, ou des digues dentaires lors de ces rapports sexuels. Mais parce qu’il est toujours important de le rappeler, n’oublions pas que ces derniers sont indispensables pour se protéger des MST en l’absence de test de dépistage de la part des personnes qui participent à vos parties de jambe en l’air — qu’elles impliquent des pénétrations ou non.

Il parcourt mon corps des yeux et je réalise alors à cet instant que toute les lumières de la pièce sont allumées, moi qui habituellement fait l’amour dans une quasi obscurité.

Je me montre aujourd’hui nue et en pleine lumière à un inconnu et je ne ressens aucune gêne, je suis bien. Après cette délicate entrée en matière, le moment se fait plus fougueux. Il accélère les va-et-vient, saisit mes poignets et utilise des mots crus qui m’excitent encore plus.

« Je vais te baiser comme ça toute la nuit ».

Il se redresse, place mes jambes sur ses épaules et me baise avec des grands coups de reins.

Je crie à nouveau, ses mains se resserrent sur mes chevilles, il jouit une première fois, lâche mes jambes et s’écroule à coté de moi.

Une pizza surgelée, et ça repart

Nous restons tous les deux allongés côte à côte en silence, j’écoute sa respiration qui doucement se calme. Son ventre gargouille, on éclate de rire.

Il est 23h30 et nous n’avons pas mangé. Il se lève et m’avoue timidement qu’il n’a qu’une pizza surgelée. Franchement, il pourrait me proposer n’importe quoi, tout ce que je souhaite c’est que cette nuit se prolonge encore et encore.

Il met la pizza à cuire dans le poêle et ouvre une nouvelle bouteille de vin. Nous trinquons, dégustons, nous nous embrassons et c’est reparti.

Je pensais qu’il faudrait attendre un peu plus longtemps mais je vois que mon partenaire n’a aucun problème à enchainer. Il me lèche avec fougue et me doigte en même temps, je n’ai plus aucune retenue, je gémis et crie mon bonheur. Je saisis son sexe pour le branler, doucement puis plus vivement.

J’ai envie qu’il me prenne encore. Je lui glisse à l’oreille « baise moi, s’il te plait ». Il me pénètre à nouveau, toujours en douceur et avec prévenance.

Je lui fais comprendre du regard que tout va bien. Il accélère devient même brutal. Il me retourne, attrape mes fesses, me met plusieurs fessées.

Je n’aurai jamais pensé que cet homme doux et discret se révèlerait aussi bestial, ça me plaît d’autant plus. Il me prend en levrette. J’adore ça. Il attrape mes cheveux, je sens son excitation monter encore d’un cran.

« Je vais t’en mettre partout » me murmure-t-il avant de retirer son sexe et d’éjaculer sur mon cul. Je sens son sperme couler dans mon dos, il l’étale en me caressant. Je me retourne il sourit et s’écroule à nouveau à côté de moi.

Je nous resserre du vin quand on sent une odeur de brûlé. On a complètement oublié la pizza ! Il se précipite et manque de se brûler en sortant une pizza trop cuite.

« Heureusement que tu n’es pas venue pour bien manger » me lance-t-il. Nous rions et goûtons quand même à cette pizza.

Je file prendre une douche et le rejoins sous les draps. J’ai l’impression qu’il s’est endormi. Je pose ma tête sur son torse et lui glisse « surtout si tu veux que je te laisse dormir, dis-le moi ».

Il ne répond rien me prend dans ses bras, m’embrasse, me caresse. Je le caresse à mon tour.

nuit_torride_trompe_mon_mec
Daria Shevtsova / Pexe;s

Nous ne nous arrêtons pas

J’ai l’impression qu’on ne s’arrêtera jamais. Je descends dans le lit pour le sucer. J’adore sentir ses réactions au passage de ma langue ou de mes lèvres, je fais durer ce plaisir partagé.

Je me rallonge contre lui. Il m’embrasse fougueusement, me dit qu’il adore ma bouche, je lui demande alors si l’idée de jouir dans ma bouche lui plairait. Il n’a pas besoin de me répondre, je comprends tout de suite qu’il en a très envie. Il revient derrière moi pour me pénétrer à nouveau, ses gestes sont à la fois directifs et appliqués.

Il me caresse, me baise, fait tout pour que je prenne mon pied et c’est plutôt très réussi. Le plaisir est intense et la situation m’excite tellement que je jouis à nouveau.

Il n’en faut pas plus pour que l’excitation l’emporte, il se retire et m’appelle. Je le prends dans ma bouche délicatement, je commence à peine à le sucer que déjà je sens son sperme dans ma bouche. J’avale et embrasse son sexe avant qu’il m’embrasse à son tour.

Nous finissons la bouteille de vin mais bizarrement je ne sens pas tellement les effets de l’alcool. Il est 4 heures du matin, nous nous endormons l’un contre l’autre. Au matin, je me lève me rhabille. On s’enlace et s’embrasse tendrement, puis je le quitte. Je ne sais pas s’il y aura une suite ou si cette nuit restera unique.

Ce que dont je suis sûre, c’est qu’avec lui, j’ai vraiment pu être moi-même et qu’est-ce que c’était bon !

Ce témoignage est le récit d’une nuit, dans la vie d’une lectrice. Il ne reflète pas une réalité absolue, car les expériences sexuelles sont loin d’être universelles ! Pour aller plus loin, vous pouvez aussi consulter les ressources suivantes :

À lire aussi : Elle l’a trompé, il est resté, ils racontent l’infidélité : « C’était quitte ou double »

Crédit photo : Clara Ngo / Pexels

Les Commentaires
263

Avatar de alextine1703
25 mars 2022 à 10h07
alextine1703
Surtout je me dis que rencontrer quelqu'un sur une "appli pour rencontres extra-conjugales" ça veut bien dire ce que ça veut dire non ?
Soit, un truc caché. Enfin je le vois comme ça.
Ce qui m'ennuie dans le récit, sans vouloir juger, c'est qu'on est pas sur le dérapage d'une soirée un peu alcoolisé.
C'est qu'elle a pris le temps de sélectionner des profils sur un site de rencontres (extra-conjugale) pour tromper son copain.
La démarche n'est pas la même je trouve.
0
Voir les 263 commentaires

Plus de contenus Sexo

Sexo
sextoy-namii-biird-masturbation
Sponsorisé

Ce sextoy fait aussi lampe de chevet et on a hâte de refaire notre déco

Madmoizelle Brand

02 août 2022

Food
Sponsorisé

On démêle le vrai du faux autour des céréales

Humanoid Native
Société
Chrysoula Zacharopoulou- ordre des médecins-violences-sexuelles-femmes-viol

Zacharopoulou, Daraï, Hazout… L’Ordre des médecins protège-t-il ses praticiens accusés d’agressions sexuelles ?

Marie Chéreau

04 juil 2022

3
Sexo
sextoy-lelo-ida-wave-vibromasseur
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Sexo
Charles Deluvio/Unsplash

Pourquoi les hommes hétéros ont-ils si peur de leur prostate ?

Pauline Ferrari

20 juin 2022

3
Féminisme
Lasso-consentis-lutte-contre-les-violences-sexuelles-en-soirée

La fête reprend, le combat aussi : comment l’asso Consentis lutte contre les violences sexuelles en soirée

Anthony Vincent

26 mai 2022

Santé
monika-kozub-95-cYFObGH0-unsplash

Saigner durant l’ovulation, est-ce grave ?

Marie Chéreau

25 mai 2022

Actu sexe
Fauxceste

MILF, DILF, et autres fauxcestes : pourquoi les scénarios porno « en famille » fascinent les tubes ?

Pauline Ferrari

18 mai 2022

2
Témoignages
Des fruits

La pénétration n’est plus au centre de ma vie sexuelle, et c’est pour le mieux

Une madmoiZelle

15 mai 2022

10
Sexo
sextoy-couple-masturbation-lelo
Sponsorisé

Si vous n’avez jamais testé de sextoy en couple, ce mois de mai est le moment ou jamais

Société
Des-podcasts-pour-comprendre-comment-aider-les-personnes-intersexes-1

3 podcasts pour comprendre l’intersexuation et soutenir les personnes intersexes

Anthony Vincent

14 mai 2022

La sexualité s'écrit au féminin