menes_ok
Actu en France

« C’est moi qui ai demandé à partir » : Pierre Ménès claque la porte de Canal+ avec pas mal de ouin-ouin

Après les accusations de comportements sexistes et d’agressions sexuelles au sein de Canal+, le présentateur phare Pierre Ménès a annoncé son départ de la chaîne, non sans crier à l’acharnement.

Mise à jour du 13 juillet 2021 —

À l’en croire, c’est presque lui la victime de cette histoire : dans une interview pour Le Figaro, l’animateur Pierre Ménès, qui a longtemps officié au Canal Football Club, parle d’ « acharnement » à son encontre après les révélations sur son comportement envers de nombreuses collègues :

« Je suis arrivé en plein pendant l’affaire Duhamel, l’affaire Berry, l’affaire Poivre d’Arvor, qui eux, c’est tous les trois avéré, ont vraiment fait des choses. Moi, j’ai rien fait, j’ai rien fait à personne. »

Pierre Ménès affirme adapter aujourd’hui son comportement, il serait « moins familier, moins chaleureux, plus distant, plus froid », alors qu’à la base, on souhaitait surtout qu’il arrête de faire des blagues sexistes et de s’en prendre physiquement aux femmes avec qui il travaille. Mais rassurons-nous, Pierre Ménès ne fait « aucune différence entre les femmes et les hommes ». 

Des remords ? Pas vraiment, puisque lorsque la séquence où il a embrassé de force Isabelle Moreau est évoquée, il se fend d’un méprisant « dix ans pour chialer sur un baiser c’est long quand même, non ? ». Dans la vidéo, il attribue aussi certains mots et comportements à son état de santé.

« Ce n’est pas un licenciement, c’est moi qui ai demandé à partir. » Pierre Ménès a donc bien confirmé son départ de Canal+ ce lundi 12 juillet. Une trentaine de personnes ont mené une enquête au sein de la chaîne, enquête qui n’a finalement pas constaté d’autre cas de violences, mais qui pointe la responsabilité de Canal+. La direction s’engage donc à mieux lutter contre le sexisme en interne. 

Article publié le 18 juin 2021  —

Il pensait revenir et on lui claque la porte au nez (le pauvre). C’est Le Parisien qui l’annonce : Pierre Ménès, animateur phare du Canal Football Club, serait finalement sur le départ de la chaîne cryptée.

Des comportements sexistes de Pierre Ménès révélés dans un documentaire

Tout s’est accéléré pour lui depuis la diffusion de Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste de sa collègue Marie Portolano et Guillaume Priou en mars 2021. Deux scènes de confrontation coupées au montage sur les souhaits de la direction de Canal+ revenaient sur des agressions sexuelles perpétrées par Pierre Ménès sur ses collègues femmes : une où il soulevait la jupe de Marie Portolano, l’autre dans laquelle il embrassait de force la journaliste Isabelle Moreau.

Malgré cette délicate censure, et une séquence défense dans l’émisse Touche pas à mon poste, les choses ont commencé à chauffer pour l’animateur puisqu’une enquête interne sur les violences sexuelles à Canal+ a été lancée, avec des résultats attendus sous peu. Pierre Ménès est d’ailleurs lui-même absent de l’antenne de Canal+ depuis mars dernier.

Pierre Ménès s'explique sur le plateau de TPMP suite au documentaire

La fin de l’impunité du sexisme des animateurs ?

Il semble que Pierre Ménès pensait pouvoir faire un retour ni vu ni connu au CFC une fois que la tempête serait calmée, mais Canal+ semble déjà être passée à l’étape de la négociation à l’amiable. Le dialogue entre la chaîne et l’animateur se ferait par avocats interposés. Si la somme décidée ne convient pas à l’animateur, il n’exclut pas de porter son cas devant les prud’hommes.

Avec le départ de Pierre Ménès, pourrait-on imaginer une forme de fin d’impunité du sexisme des animateurs dans les médias ? Ou est-ce trop s’aventurer à rêver ?

À lire aussi : « Le problème va au-delà de Pierre Ménès » : les journalistes sportives veulent changer la donne

Les Commentaires
5

Avatar de megann31
14 juillet 2021 à 21h34
megann31
Cette maturité, il a tout compris c'est magnifique;
"M'en fous c'est pas eux qui me virent c'est moi qui choisi de partir. Nah. Vilaines féministes".
3
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Actu en France
resto-du-coeur-small

En France, on a davantage recours à l’aide alimentaire, crise sanitaire oblige

Maëlle Le Corre

29 juil 2021

Culture Web
Patrick-et-Bob-léponge-cassent-le-poignet

De Twitter et TikTok à l’IRL, casser son poignet devient un signe de ralliement entre queers et alliés

Anthony Vincent

29 juil 2021

Parentalité
parents-nouveau-ne-verticale

Pourquoi les enfants ne porteraient-ils pas automatiquement les noms de leurs deux parents ?

Maëlle Benisty

29 juil 2021

26
Ecologie
jeanne menjoulet marche pour le climat du 21 septembre 2019 à Paris

Quelle pandémie ? Le jour du dépassement est de retour à son niveau de 2019

Maëlle Le Corre

29 juil 2021

8
Sport
femme portant un hijab de sport avec un ballon de foot

« Nous voulons que le droit de chacune à faire du sport soit respecté » : les Hijabeuses organisent un entraînement au siège de la FFF

Aïda Djoupa

28 juil 2021

Société
Greta Thunberg fait un vaxxie afin de prêcher pour un meilleur accès au vaccin pour tous

Greta Thunberg : ​​« La distribution des vaccins est extrêmement inégale »

Anthony Vincent

28 juil 2021

7
Société
sex-education

Pourquoi il faut en finir avec le cliché du « mec homophobe qui est en réalité un gay refoulé »

Maëlle Le Corre

28 juil 2021

13
Féminisme
Sarah Voss Deutsche_Meisterschaften_Gerätturnen_Mehrkampf_weiblich_Einturnen_at_Internationales_Deutsches_Turnfest_Berlin_2017_(Martin_Rulsch)_024

Pourquoi la tenue des gymnastes allemandes aux Jeux olympiques est un vrai geste contre le sexisme

Maëlle Le Corre

27 juil 2021

3
Société
IEP_de_Paris_27_rue_St-Guillaume_Paris_7e

À Sciences Po, dysfonctionnements et omerta maintiennent l’existence des violences sexuelles

Maëlle Le Corre

27 juil 2021

Société
Assemblée_Nationale_Paris

La loi séparatisme a été votée. Mais qu’est-ce qu’elle va changer, en réalité ?

Maëlle Le Corre

26 juil 2021

La société s'écrit au féminin