Ces étudiants ont-ils inventé LA solution contre les punaises de lit ?

Des étudiants chercheurs de Aix-Marseille ont mis leur savoir scientifique à profit pour inventer un piège contre les punaises de lit. Leur projet sera présenté à Boston au concours iGEM.

punaises de lit piege breaking bugs

Les punaises de lit sont un véritable cauchemar.

Une madmoiZelle a partagé son témoignage sur le sujet en deux parties que tu peux retrouver ici : mon plan d’attaque pour vaincre les punaises de lit et là : le bilan, 1 an après l’invasion.

Se débarrasser des punaises de lit peut prendre des mois, parfois plus selon la gravité de l’invasion. Il n’existe pas de produit qui permette d’éradiquer totalement ces insectes suceurs de sang.

Les sprays commercialisés ne sont pas tous efficaces ; au mieux, ils dispersent les punaises plutôt que de les tuer.

La science contres les punaises de lit

Pour en venir à bout, des étudiants chercheurs de l’Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille auraient mis au point un piège aux résultat probants.

À lire aussi : 180 000 morsures de punaises de lit pour l’amour de la science

Selon France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur, cette équipe de jeunes chercheuses et chercheurs a déniché une bactérie capable d’atteindre la punaise de lit et de la tuer entre une et deux semaines.

La bactérie, sorte de champignon, se trouve dans un piège en forme de boîte qui attire les punaises grâce à des phéromones présentes dans leurs cacas.

Une fois touchée par le parasite, la punaise de lit pourra sortir du piège, ensuite contaminer ses congénères et ainsi supprimer l’invasion.

Le nom de ce piège ? Breaking Bugs.

Bien vu.

Un projet présenté au concours IGEM

Composé d’une vingtaine d’étudiants (en biologie, en bio-informaticiens mais aussi élèves de Polytech), l’équipe rattachée à l’Université d’Aix-Marseille exposera son projet au concours de l’IGEM (International Genetically Engineered Machine), en octobre prochain à Boston, aux États-Unis.

Je t’avais parlé de cette compétition à travers un article sur Vagineering, un projet des étudiants de l’Université de Montpellier qui vise à transformer une bactérie en moyen de contraception sans hormones.

Pour suivre le combat de l’équipe iGEM Aix-Marseille contre les terribles punaises de lit, ça se passe sur Facebook.

À lire aussi : Ces endroits crado de ton appart que tu ne nettoies jamais

JulietteGee

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires

Lukicat

Si on a vu la même vidéo, à la fin du reportage ils disent que les étudiants n'ont jamais vu de punaise de lit... Du coup, je comprends pas trop... Comment ils ont testé leur truc ? Je n'y connais rien du tout, donc c'est peut être possible, ou peut être qu'ils disaient n'imp' dans leur reportage... Mais du coup, si tu peux m'éclairer (comme tu as l'air de t'y connaitre un peu et qu'il semble qu'on est vu la même vidéo) ? :fleur:
Je n'ai pas regardé la vidéo mais dans un autre article ils indiquent en effet que les tests en conditions réelles n'ont pas encore été fait. Je pense qu'il n'est pas simple d'introduire des insectes nuisibles dans un labo, il faut beaucoup de matériel pour s'assurer de ne pas créer un nouveau pôle d'invasion... D'où la demande de financement sur Helloasso : "Financer les expérimentations en laboratoire et le matériel pour réaliser les constructions biologiques et les tester". Arriver à synthétiser les phéromones et à faire croitre un champignon dans un piège est déjà une grande avancée :top: mais il reste encore beaucoup d'étapes avant que ce test puisse être commercialisé.
Les reportages de vulgarisation scientifique ont tendance à faire des conclusions très concrètes alors que les scientifiques sont encore en phase de recherche fondamentale
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!