Ce qu’il faut retenir des 150 propositions de la Convention pour le Climat

La Convention pour le Climat, un rassemblement de 150 citoyens tirés au sort pour travailler sur des solutions à la crise climatique, vient de publier ses propositions. Faustine t’explique ce qu’il faut en retenir.

Ce qu’il faut retenir des 150 propositions de la Convention pour le Climat

As-tu entendu parler de la Convention pour le climat ?

Il s’agit d’une convention de 150 citoyens volontaires tirés au sort pour chercher des solutions concrètes à la crise climatique et répondre à la question :

Comment réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans un esprit de justice sociale ?

Ses membres ont entre 16 et 80 ans et viennent d’horizons très différentes !

La Convention pour le Climat présente ses propositions !

La Convention pour le Climat avait été réunie en octobre 2019 à la demande d’Emmanuel Macron pour répondre à la crise des gilets jaunes, qui contestait des mesures environnementales édictées par le gouvernement pesant sur le pouvoir d’achat des citoyens.

Depuis, ses membres ont étudié des rapports d’experts, se sont réunis à plusieurs reprises, bref, ont beaucoup travaillé. Ils ont présenté jeudi 18 juin un ensemble de mesures pertinentes, étoffées et prises au sérieux !

Le Monde dévoile en effet que 55 députés ont écrit le 15 juin une lettre ouverte aux membres de la Convention, les félicitant pour le « haut degré d’ambition » de leurs propositions et en les assurant qu’elles seraient portées à l’Assemblée.

Plusieurs ONG saluent leur travail, et des militants de Youth for Climate et Extinction Rébellion ont assuré leur soutien à la Convention.

La Convention pour le Climat avait essuyé pas mal de critiques, notamment parce qu’elle était composée de citoyens pour la plupart non experts de la question environnementale, comme je te l’explique dans cet article.

L’essentiel des propositions de la Convention sur le Climat

Les citoyens de la Convention pour le Climat ont rendu des documents très fournis, de près de 500 pages, mais je vais tenter de t’exposer les propositions phares !

Si tu souhaites lire un compte-rendu plus détaillé des mesures, je te conseille de consulter cet article du journal Le Monde.

Convention pour le Climat et révision de la Constitution

Une des propositions les plus fortes de la Convention est la révision de la Constitution pour y intégrer la protection de l’environnement.

Les membres proposent de préciser dans le préambule que :

« la conciliation des droits, libertés et principes ne saurait compromettre la préservation de l’environnement, patrimoine commun de l’humanité. »

Ils proposent aussi d’ajouter à l’article 1 que :

« la République garantit la préservation de la biodiversité, de l’environnement et lutte contre le dérèglement climatique. »

Convention pour le Climat : les propositions relatives aux déplacements

Concernant le domaine des déplacements, la Convention pour le Climat a proposé une mesure radicale : réduire la vitesse sur les autoroutes à 110km/h !

C’est la proposition qui a le plus fait débat au sein de la Convention, selon Le Monde ! Mais cette mesure a été justifiée par le fait qu’elle permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% en moyenne.

Le groupe de citoyens propose aussi d’interdire à partir de 2025 la vente de véhicules neufs très émetteurs de gaz à effet de serre et de mettre en place un système de bonus et de malus forts selon le type de véhicule acheté.

Enfin, la Convention pour le Climat affirme la nécessité d’accroître l’utilisation des transports en commun, notamment du vélo, tout en limitant les effets néfastes du transport aérien.

Pour cela, elle suggère de supprimer les vols sur lesquels il existe une alternative peu polluante.

Convention pour le Climat : les propositions relatives au logement

Autre domaine visé par la Convention pour le Climat : le logement, deuxième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre après les transports.

Ses membres proposent de contraindre les propriétaires à rénover leurs logements pour les rendre moins polluants.

Ils suggèrent également d’interdire l’utilisation des terrasses chauffées et l’éclairage des magasins la nuit, de ne pas dépasser une température de 19°C dans les bâtiments privés et de renoncer à la climatisation en dessous de 25°C.

Convention pour le Climat : les propositions relatives à la nourriture

La  Convention pour le Climat propose de développer une « alimentation saine, durable, moins animale et plus végétale, respectueuse de la production et du climat », selon Le Monde.

Pour cela, elle propose notamment que la restauration collective propose deux repas végétariens par semaine dès 2025, d’atteindre 50% d’agroécologie d’ici 2040, et d’interdire les pesticides les plus nocifs d’ici 2035.

Pour cela, le groupe de citoyens insiste sur la nécessité d’une réforme de l’enseignement et de la formation agricole.

Convention pour le Climat : les propositions relatives à la consommation

L’objectif donné par la Convention pour le Climat ? Moins et mieux consommer.

Pour ce faire, le groupe de travail propose d’interdire les produits les plus polluants (notamment certains véhicules) et de limiter les incitations à la consommation en régulant la publicité (par exemple en interdisant la pub des produits les plus polluants).

La Convention enjoint également à créer des mentions pour consommer moins, telles que « En avez-vous vraiment besoin ? », selon Le Monde.

Autre mesure : la généralisation de la vente en vrac dans les magasins, avec un objectif de 25% des rayons sec et liquide en 2023.

Enfin, la Convention insiste sur la nécessité de mieux contrôler et sanctionner « les atteintes aux règles en matière environnementales », car de nombreuses lois existent mais ne sont pas appliquées.

Convention pour le Climat : les propositions relatives à la production et au travail

Pour ce qui est du domaine du travail la convention a travaillé sur une mesure choc : passer de 35h à 28h de travail hebdomadaires !

Elle justifie sa mesure par le postulat suivant :

« Pour aller vers un nouveau modèle, orienté autour de la sobriété, du partage et de la justice sociale, nous devons consommer moins, produire moins et donc travailler moins. »

Le groupe de citoyens propose aussi de supprimer tous les plastiques à usage unique d’ici 2023, augmenter la durée de vie des produits, mieux recycler, réutiliser et réparer.

Que vont devenir les propositions de la Convention pour le Climat ?

En janvier, Emmanuel Macron a promis de reprendre certaines propositions pour organiser un référendum ou en faire des projets de loi.

Pour ma part, je me réjouis de cette initiative qui implique des citoyens dans la lutte face à l’urgence climatique.

Reste à savoir si ces propositions seront prises au sérieux et appliquées, ou si la Convention pour le Climat servira seulement de « vernis écolo et citoyen » au gouvernement.

En tout cas, selon Le Monde, un tiers des propositions font l’objet d’une traduction juridique, ce qui veut dire qu’elles sont prêtes à faire l’objet d’une proposition de loi.

J’espère maintenant que les propositions de la Convention pour le Climat se transformeront en mesures concrètes !

Et toi, que penses-tu de ces propositions et crois-tu qu’elles vont être appliquées, chère lectrice ?

À lire aussi : Agissons pour le climat comme nous agissons face au coronavirus

Faustine M

Faustine M


Tous ses articles

Commentaires

GingerBraid

Alors je n'ai pas lu toutes les propositions mais parmi celles que vous citez, autant certaines me paraissent du pur bon sens, autant d'autres je trouve que ça revient surtout à fliquer la population :ninja:
Je prends l'exemple de mes parents, ils sont excessivement frileux et chez eux la température l'hiver dépasse souvent les 19 degrés recommandés... Ce que je trouve dommage personnellement mais bon en contrepartie ils n'ont pas de clim, pas de voiture, et prennent très rarement l'avion. Donc je l'aurais un peu mauvaise si hypothétiquement le gouvernement les "obligeait" à baisser leur chauffage.

Vu qu'il y a tellement de situations différentes parmi les français (on n'est pas tous égaux face aux nécessités d'avoir une voiture, à la frilosité, à l'isolation des bâtiments ...) Je trouve que ça aurait plus de sens de se focaliser sur les entreprises et les services, qui aident justement la population à s'ajuster à une vie plus responsable (en augmentant les transports publics en zones rurales, en permettant des repas végétariens à la cantine...) Baisser la clim des magasins et des bureaux où on gèle l'été, et qui chauffent les rues environnantes, ce serait bien aussi.
Edit: ah et rénover les bâtiments qui sont des gouffres énergétiques ce serait pas dommage non plus.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!