Live now
Live now
Masquer
pourquoi-taille-vetement-differe-selon-marque
Actualité mode

Pourquoi les tailles de fringues sont parfois différentes selon la marque

Pourquoi votre taille de fringues est-elle si différente d’une marque à l’autre ? Voici les raisons pas si convaincantes de cette lubie saugrenue et perturbante de l’industrie de la mode.

Publié le 25 juin 2020

Un TikTok a beaucoup tourné ces derniers jours, car il met en évidence à quel point l’industrie de la mode n’est pas cohérente dans ses grilles de tailles.

Vous en avez sûrement déjà fait l’expérience : pour la même pièce, par exemple un jean, vous faites un 40 chez telle marque, un 38 chez une autre et un 42 chez une troisième ?

On va vous expliquer pourquoi les tailles varient à ce point et comment éviter de se faire avoir.

Un TikTok souligne l’incohérence des tailles de vêtements

L’auteure de cette vidéo déplore le fait que les tailles varient énormément selon les marques. Elle démontre cette différence en prenant pour exemple deux shorts, dont l’un est plus large que l’autre.

Ce n’est même pas un cas où les deux sont indiqués à la même taille et où l’un taille plus petit que l’autre. C’est encore pire, puisque le plus grand des deux est en fait un 38, et le plus petit est un 42 !

Un vrai casse-tête, cette histoire.

@ailizapookieptdrrr ça y’est je raconte ma vie sur tik tok tuez moi ?♬ son original – ailizapookie

Les deux shorts semblent certes avoir des coupes différentes, ce qui pourrait expliquer cet écart. Mais ce qu’il faut regarder, c’est le tour de taille… et clairement, le beige semble en effet tailler bien plus grand.

Et je rappelle que le beige est censé être deux tailles en-dessous de l’autre alors qu’il semble au contraire être deux tailles au-dessus !

Tout cela est frustrant. Pourquoi on peut faire un 38 quelque part et un 42 ailleurs ?

C’est peu pratique pour faire du shopping en ligne, ça rend les essayages en boutiques plus longs, et le shopping en général plus fastidieux.

Comment choisir la bonne taille de vêtements

Le meilleur moyen de ne pas se tromper et de prendre la bonne taille, c’est de se référer au guide des tailles de chaque marque, et de prendre ses mesures.

Pour ça, vous pouvez consulter nos contenus sur le sujet :

Car chaque marque a son propre guide des tailles, et on va vous expliquer pourquoi.

Pourquoi les tailles varient selon les pays

Les tailles de vêtements diffèrent selon la population à laquelle elles s’adressent, tout simplement car le gabarit moyen varie selon les régions du monde.

C’est pourquoi par exemple, les tailles dans les pays asiatiques sont plus petites qu’en Europe car la morphologie moyenne y est plus petite qu’ici, et que les tailles américaines sont plus larges conformément au gabarit de « l’Américain moyen ».

C’est pourquoi la taille M (moyen) varie selon les pays. Un M américain n’est pas un M français ni un M japonais.

Les tailles qui entourent les mensurations de l’habitant moyen vont donc partir de standards bien différent, et on ne peut pas se contenter de prendre un L partout, car ce ne sera jamais le même L !

Pourquoi les tailles varient selon les marques

Et en fait, c’est la même chose avec les marques. Sauf que la marque choisit son gabarit moyen par rapport à sa clientèle.

Chaque marque a un mannequin cabine, qui correspond à la taille standard recherchée.

Un mannequin cabine est la personne sur laquelle sont essayés les vêtements, souvent en taille S, et c’est sur elle que sont ajustées les pièces.

Il est décidé que cette personne correspond à la silhouette parfaite pour représenter la marque, elle est alors définie comme le standard, et toutes les autres tailles vont être déterminées en partant de ses mensurations.

Si on part du principe que le mannequin cabine est le S de la marque, on va rajouter quelques centimètres pour le M par exemple, mais si ça se trouve ce sera le S d’une autre marque qui aura un mannequin cabine avec des mensurations différentes !

C’est un joyeux bordel, on est bien d’accord…

Le manque de normes sur les tailles de vêtements

Chaque marque décide donc elle-même de ce qu’est une taille S ? N’y a-t-il pas de normes ?

Eh bien non, pas vraiment, et c’est de là que part le problème. Il n’y a aucune norme internationale sur les tailles, bien que des experts seraient sur le coup depuis plusieurs années.

C’est pourquoi chaque marque définit sa propre grille.

Comment est définie cette grille ? Comment décide-t-on que telles mensurations correspondent à un S ou un XL ? Tout est régi par la stratégie marketing de la marque et sa cible commerciale.

Pour vous donner quelques exemples, voici ceux dressés par BFMTV il y a quelques années, qui permettent d’y voir plus clair :

Prenons Gérard Darel. Sa cliente cible est une femme d’âge mûre, qui a eu des enfants et donc des kilos et des rondeurs.

Pour correspondre à sa morphologie, la marque aura tendance à tailler « grand ».

À l’opposé, un Pimkie ou un Morgan, qui s’adressent aux adolescentes, proposera plus de petites tailles, et étiquettera les modèles plus petits qu’ailleurs. On y trouvera des 34 et des XXS à foison.

Les différences de tailles viseraient à flatter la cliente

Dans la décision de chaque marque à déterminer quelles mensurations correspondent à quelles tailles, il y aurait aussi une stratégie marketing qui viserait à flatter la cliente.

C’est ce qui s’appelle communément le « Vanity Size » (la taille de la vanité).

Certaines marques feraient délibérément tailler leurs vêtements plus grand, afin qu’une personne qui fait un 44 quelque part fasse un 40 dans leur magasin, et se sente alors « flattée », ayant l’impression qu’elle taille moins que ce qu’elle croyait.

Une étude publiée dans le Journal of Consumer Psychology explique en effet que rentrer dans une plus petite taille augmenterait l’estime de soi des clients.

Et d’après le New York Times, cette pratique est davantage présente chez les vêtements pour femmes (chouette, encore une conséquence de l’ode à la minceur).

Le problème, c’est que toutes les marques s’y sont mises, et que désormais, on est autant flattée que perturbée par tous ces changements, un résultat aux antipodes de la volonté de base !

En 2016, BFMTV a fait le test dans différents magasins et rapporte :

Sur les pantalons, de Zara à Kiabi, la différence de tour de taille pour un 42 varie de 10 centimètres, bien plus large pour la marque espagnole.

Chez La Halle, le tour de poitrine du chemisier est plus étroit que son équivalent chez Zara. D’une bonne douzaine de centimètres !

La marque qui a rendu son fondateur, l’Espagnol Amancio Ortega riche comme Picsou, a visiblement bien compris que plus elle taillait « grand », plus elle valorisait ses clientes… et plus elle vendait.

À force d’être adopté par toutes les marques, ce principe est devenu ultra bancal, puisque ça a l’effet inverse quand on passe chez une marque qui taille plus petit !

Bah ouais, ça marche que dans un sens, votre truc… Si tout le monde le fait, ça ne fonctionne plus, et vous faites complexer autant que vous flattez, les gars. Il y aura toujours une marque qui taille plus petit.

Pour des normes de tailles internationales ou nationales

Finalement, pour régler tout ça, il faudrait réussir à mettre au point un sytème de tailles internationales ou au moins nationales imposées.

Que cela diffère selon les pays pour s’adapter aux gabarits moyens des différentes populations est compréhensible, mais que ça diffère selon les marques au sein d’un même pays semble plus chaotique qu’autre chose

Il est temps de décider d’une taille européenne standard et de l’imposer à toutes les marques, tant pis si ça les secoue un peu et qu’elles ne pourront plus mentir à leur cliente pour (soi-disant) les flatter !

C’est fatiguant de ne jamais faire la même taille nulle part.

Et même si on peut prendre ses mensurations soi-même comme on l’expliquait au début, le fait qu’il existe des tailles déterminées est justement censé nous faire gagner du temps. Sans compter le fait que tout le monde n’a pas un mètre-ruban sous la main.

Alors chop chop les experts, il est temps de faire quelque chose.

Si vous-même vivez constamment dans la galère de ne faire la même taille nulle part, partagez vos anecdotes dans les commentaires !

À lire aussi : Les Kardashian ressuscitent le corset, et c’est inquiétant


Aidez-nous à construire l’avenir de Madmoizelle en répondant à cette enquête !

Les Commentaires
19

Avatar de vercoquin
30 décembre 2020 à 09h40
vercoquin
Je me pose la question des "tailles se situant entre". Je sais que chez MONKI, ils le pratiquent et je trouve ça vraiment pratique ! Je suis toujours entre deux tailles et leurs jeans marquent bien ça (ex, je mets du 37 ou du 39, parce que le 36 est parfois trop serré et le 40 trop grand). Du coup, je ne sais pas si c'est assez courant. Pour le moment, comme je n'achète rien en boutique, je ne suis tombée que sur eux.
1
Voir les 19 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Les plissés d’Haider Ackermann pour Jean Paul Gaultier
Actualité mode

Le défilé Jean Paul Gaultier par Haider Ackermann redéfinit la haute couture

Anthony Vincent

27 jan 2023

2
Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
Le défilé Christian Dior haute couture printemps-été 2023 rend femmage à Joséphine Baker
Actualité mode

À la fashion week, le défilé Dior rend femmage à Joséphine Baker

Anthony Vincent

26 jan 2023

Le court métrage de présentation de la collection Iris van Herpen haute couture printemps-été 2023, révélé le 23 janvier 2023
Actualité mode

Pour la fashion week haute couture, la créatrice Iris van Herpen présente un film sous-marin

Anthony Vincent

25 jan 2023

Les créations haute couture de Schiaparelli pour représenter un lion (pour symboliser la fierté), un léopard (la luxure), et une louve (l'avarice)
Actualité mode

Les têtes de lion, louve et léopard du défilé Schiaparelli scandalisent les réseaux et Peta

Anthony Vincent

24 jan 2023

4
Une femme en manteau à carreaux, pantalon rouge et escarpins au milieu d'un terrain vague en béton © Nappy de la part de Pexels via Canva
Actualité mode

Mode In Seine-Saint-Denis, l’appli pour une mode engagée localement, fera-t-elle des émules ?

Anthony Vincent

23 jan 2023

La couverture de Vanity Fair France décembre 2022-janvier 2023
Mode

Comment la mode se lasse du body-positive et revient à la maigreur heroin chic

Anthony Vincent

22 jan 2023

37
La marque de culotte menstruelle Thinx, reconnue coupable de contenir des substances nocives.jpg
Actualité mode

Les culottes menstruelles Thinx contiendraient des substances nocives, conclut un procès

Anthony Vincent

19 jan 2023

3
Un drapeau chinois qui flotte au vent © glaborde7 de la part de pixabay via Canva
Actu mondiale

En Chine, la population décroit pour la première fois en 60 ans

Anthony Vincent

17 jan 2023

La machoire de Bella Hadid fascine encore et toujours TikTok
Conseils Beauté

La technique TikTok pour avoir la mâchoire de Bella Hadid

Anthony Vincent

16 jan 2023

Delphine Arnault, aînée du clan Arnault, devient PDG de Christian Dior, joyau du groupe LVMH
Actualité mode

Comment Bernard Arnault, PDG de LVMH et 1e fortune du monde, place ses 5 enfants en tête du luxe

Anthony Vincent

12 jan 2023

9

La mode s'écrit au féminin