Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Conseils mode

Portraits de jeunes stylistes (1)

Shoukoujo te propose de partager ses découvertes de jeunes stylistes talentueuses et te dressent le portrait de 4 jeunes filles pleines de talent.

Elles sont jeunes, souvent encore étudiantes, et déjà, elles ont créé une ou plusieurs lignes de vêtements. Lassées par l’uniformisation des collections que l’on trouve aujourd’hui en magasin, ces jeunes femmes ont su créer leur propre monde. En mixant les genres et les codes, elles bouleversent le monde de la mode, et s’attirent la sympathie de plus en plus de femmes en quête d’originalité. Portraits de quelques-unes de ces graines de talents.

Notre hexagone regorge de créateurs qui méritent d’être connus. Tel est le cas de Laurianne Foyard, qui depuis 5 ans s’exprime à travers « L’usine à bulle », la marque qu’elle a créée. Au départ un simple goût pour la customisation, qui devient une passion pour la couture. Laurianne se fixe alors un objectif : créer toutes ses tenues elle-même.
Sans cours de couture, elle réussit son pari, et sa garde-robe regorge aujourd’hui de créations toutes plus originales les unes que les autres. Son style s’affirme au fur et à mesure des collections, et L’usine à bulle propose aujourd’hui des vêtements toujours féminins, mais peu communs. Amoureuses des formes atypiques, Laurianne crée des jupes aux finitions arrondies, des guêtres rigides, des vestes queue de pie… En dégradé de violet, sa couleur fétiche, son site web permet d’apprécier l’ensemble de ses collections. Mais si Laurianne ne jure que par sa machine à coudre, elle ne souhaite pas faire de la création à grande échelle, et vend donc uniquement les créations qu’elle a déjà réalisées. En attendant un jour de devenir costumière…

Dans son univers kawaï et coloré, Zar Zar, 23 ans, s’enferme pour créer des vêtements des plus originaux : des tabliers ! Customisés à base de soieries japonaises, rubans, et autres gri-gris, ces vêtements de cuisine, une fois décorés, deviennent furieusement féminins et gracieux. Depuis son site Internet, il est possible de choisir son modèle ou de se faire créer un modèle unique.

Gracieuse blonde à dread locks, la demoiselle mixe habilement décors enfantins et détails inattendus. Tout droits sortis de son imagination, elle fabrique aussi des petits monstres porte-clés personnalisables aux couleurs choisies par l’acheteur. Les créations de Zar Zar composent donc un monde acidulé qu’il fait bon visiter.

Plus développées grâce au potentiel commercial offert par les Etats-Unis, Supayana et Shrinkle commencent à devenir deux phénomènes outre-Atlantique.

Yana Golbursky, d’origine russe, arrive aux USA à l’âge de 4 ans. Elle y commence à créer des vêtements pour ses poupées, avant de s’intéresser à la customisation de ses vêtements.

Lasse de la mode qui l’entoure qu’elle trouve sans saveur, elle commence donc à modifier ses tenues, avant de se lancer et de les frabriquer elle-même.
Le talent est au rendez-vous et, à seulement 22 ans, Yana a déjà créé plus d’une centaine de tops, et quelques jupes, sous son enseigne Supayana. En vendant des créations sur ebay, elle se constitue une base de clientes fidèles qui n’a de cesse de s’agrandir. Ses créations s’arrachent aujourd’hui à partir de 90$ et jusqu’à plus de 200$. Sold out dès leur mise en vente sur son site, son succès est indéniable. Son talent l’est lui aussi, car Yana trouve toujours le petit détail qui fera d’un top basique un haut ultra tendance : dentelles, cols travaillés, finitions inattendues, matières et imprimés originaux… Il semble que l’ascension de Yana n’en est pourtant qu’à son début, mais sa clientèle toujours plus grande, et l’attention dont elle semble commencer à bénéficier laisse présager qu’elle atteindra rapidement le firmament…

Enfin, Amy, alias Shrinkle, une amie de Yana, a choisi des tenues plus provocantes et flashys. Sans être vulgaires, ses créations s’inspirent du rock, du punk, et empreintent souvent des couleurs vibrantes.

Très talentueuse, elle s’amuse également à déstructurer des vêtements pour un résultat étonnant, tel un t-shirt de groupe de métal détourné en robe.
Changeant de couleur comme de chemise (avec une prédilection pour le rose), la jeune femme d’origine asiatique laisse parler son imagination dans chacune de ses créations, et permet à ses clientes de ne pas passer inaperçues, sans ressembler à un sapin de Noël…

Dédouanées du système traditionnel de la mode, ces jeunes femmes créent toutes en autodidactes. Leur succès est la preuve qu’une dose de talent associée à une pointe d’originalité et beaucoup de persévérance peut également amener à la reconnaissance du public. Car c’est là toute la révolution permise par le développement des nouvelles technologies : chacune d’entre elle s’est fait connaître via Internet. Créations en vente sur Ebay, sites personnels permettant de voir leurs créations, et plus récemment créations de leurs propres pages sur myspace.com ; la reconnaissance se fait d’abord via les proches et se répand sur la Toile. Cette génération de jeunes talents n’a plus besoin de l’aval de ses aînés pour fidéliser sa clientèle. Indépendants et talentueux : les jeunes stylistes s’affirment !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

15
Avatar de kittyangel
17 novembre 2006 à 19h11
kittyangel
  • Oh oui ce serait chouette
Bon a la demande general d'une personne loOl je l'ai met voila :
  • Moi qui me maquille avant de monter sur scene !!!​

  • Dernier petite preparatif la tention monte la musique a commencer​
  • Virgule notre petite mascotte est prete le defiler va pouvoir commencer...​

  • ... Oh j'avais oublier que je passer en premier petite stress de premiere manequin du defiler​


Le show continue et les manequins s'enchaine c'est au tour de Virgule et celine de passer en scene





Fin du defiler nous revons toutes pour saluer :



Pour voir l'intégraliter des photos de touts les défilers allez sur le lien suivant :
http://l.usine.a.bulle.free.fr/defiles/pagedefiles.htm
0
Voir les 15 commentaires

Plus de contenus Conseils mode

Où trouver de belles robes de cérémonie en seconde main, jolies et pas cher ? // Source : Des robes jolies, éthiques et au prix juste vendues sur l'eshop We Dress Fair
Conseils mode

Où trouver de belles robes de cérémonie en seconde main, jolies et pas cher ?

1
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
La chanteuse Thérèse présente ses meilleures pépites de fripes et son rapport à la mode auprès de Madmoizelle // Source : Madmoizelle
Mode

Thérèse, 700 € de shopping annuel : « Les vide-greniers de campagne regorgent de méga pépites »

6 gilets sans manches tendance pour le printemps-été 2024 // Source : Antik Batik / Balzac Paris / Shiwi via Zalando
Conseils mode

Les gilets sans manches sont-ils toujours tendance ?

https://www.sorbetisland.com/ariel-one-size-one-piece-swimsuit.html // Source : Etam / Sorbet Island / La Redoute Colections
Conseils mode

4 maillots de bain one size (taille unique) chics et confortables à porter cet été et les suivants

1
Deux femmes en train de déballer des vêtements d'une boîte en carton // Source : Vinted
Conseils mode

Seconde main : les choses à savoir (absolument) pour éviter d’acheter des contrefaçons mode

Pour changer de Vinted, et chiner du Sézane, ba&sh ou Maje pas cher, ce nouvel e-shop devrait vous plaire // Source : Paradigme.fr
Conseils mode

Pour changer de Vinted, et chiner du Sézane, ba&sh ou Maje pas cher, ce nouvel e-shop pourrait vous plaire

Sur Vinted, comment bien chiner un jean levi's de seconde main à sa taille // Source : Capture d'écran Vinted
Conseils mode

Sur Vinted, comment bien chiner un jean Levi’s de seconde main à sa taille ?

Si vous aimez les sacs Jacquemus, ces 3 dupes luxe à petit prix pourraient vous plaire // Source : Capture d'écran Instagram
Conseils mode

Si vous aimez les sacs Jacquemus, ces 3 autres modèles à petit prix pourraient bien vous plaire

Eva, 24 ans, 3500 € de shopping annuel : « Mes parents pensent que j'ai un problème : je suis acheteuse compulsive » // Source : Madmoizelle
Mode

Eva, 24 ans, 3500 € de shopping annuel : « Je suis une acheteuse compulsive, mais je tente de me corriger »

4
À gauche, une femme en lingerie Sculptresse. À droite, une femme en lingerie Elomi // Source : Sculptresse / Elomi
Conseils mode

Les 5 meilleures marques de lingerie grande taille (jusqu’au bonnet L)

La vie s'écrit au féminin