Pourquoi le porno gagnerait à redevenir punk

La pornographie est dominée par les tubes, ces énormes plateformes qui centralisent des milliards d'heures de vidéos X. Mais ce n'est pas une fatalité...

Pourquoi le porno gagnerait à redevenir punk

Le monde du porno est régulièrement décrié, parfois par des gens qui pensent que se montrer tout nu c’est pas bien, parfois pour des raisons un peu plus concrètes.

Les conditions de tournage, de rémunération, les schémas ultra-codifiés d’un porno par et pour des hommes hétéro, ce sont quelques-unes des critiques légitimes adressées au X…

Le porno et les « tubes », des chiffres incroyables

Datagueule consacre tout un épisode au milieu du porno.

En commençant par les tubes, ces énormes plateformes qui centralisent la quasi-totalité de la consommation mondiale de films de boule.

XHamster, Pornhub, RedTube, YouPorn… autant de tubes sur lesquels des centaines de milliers d’humains et humaines vont se toucher la nouille.

Le porno mainstream des tubes

Datagueule ne mâche pas ses mots : le porno mainstream, omniprésent sur les tubes, est perclus de défauts.

Il diffuse une vision de la sexualité par et pour les hommes hétéro, qui fait souvent l’impasse sur le plaisir féminin ; présente une vision étriquée du coït ; est centré sur la sacro-sainte pénétration…

À lire aussi : 5 trucs « vus dans les porno » que plein de meufs aimeraient ne plus vivre au lit

De plus, les acteurs et actrices sont souvent maltraitées par la production, n’ont que peu leur mot à dire sur les pratiques sexuelles prévues. Le consentement s’en retrouve brouillé, voire inexistant.

Un autre porno est possible

Mais Datagueule ne fait pas dans le défaitisme. Dans la seconde partie de la vidéo intervient Camille Emmanuelle, journaliste et auteure de Sexpowerment : Le sexe libère la femme (et l’homme).

Elle rappelle que le porno était, à la base, un milieu punk, et que vu à quel point il s’est codifié, ce ne serait pas plus mal qu’il le redevienne quelque peu…

Ce qui est le cas avec l’essor du porno féministe, comme par exemple les films X d’Erika Lust, loin de la monotonie des tubes !

Je vous laisse regarder en intégralité cet épisode passionnant de Datagueule, il vaut le détour :

À lire aussi : Les 20 min de porno qui m’ont émue comme jamais

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!