Live now
Live now
Masquer
pass-interail-gratuit-abandonne
Voyages

L’Union européenne offre des voyages gratuits à des milliers d’étudiants

En lieu et place du pass Interrail initialement proposé par la Commission Européenne, celle-ci proposera des voyages gratuits à des étudiant·es !

Mise à jour du 28 mars 2017

Le fin mot de l’histoire vient de tomber de la part de la Commission Européenne, qui s’est fendue d’un communiqué le 27 mars.

Une subvention pour voyager en Europe

Le projet de pass Interrail gratuit pour les étudiant·es de 18 ans est finalement abandonné, au profit d’une subvention valable un an, à l’occasion des 30 ans d’Erasmus.

Intitulée Move2Learn, Learn2Move, l’initiative sera proposée à des jeunes d’au moins 16 ans participant au réseau d’eTwinning (un site qui met en relation les écoles d’Europe qui souhaitent collaborer entre elles, et permet de mettre en avant des jumelages entre les établissements scolaires).

Environ 5000 à 7000 étudiant·es seront donc sélectionné·es pour partir en voyage gratuitement (et pas uniquement par train), entre août 2017 et décembre 2018, avec une enveloppe personnelle pouvant aller de 350 à 530€.

Comme le souligne cet article du Monde, sous ses allures de bonne nouvelle, il s’agit en réalité d’une « opportunité manquée ».

Le coût de la mesure initiale devait être de 1,2 à 1,6 milliards d’euros par an, tandis que ce nouveau projet est estimé par la Commission Européenne à 2,5 millions d’euros « [somme] prélevée sur le budget d’Erasmus+ ».

C’est donc une nouvelle en demi-teinte mais qui offrira tout de même de belles perspectives à 5000 veinard·es.

Des pass Interrail gratuits pour les jeunes

Article initialement publié le 5 octobre 2016

À qui revient la palme de la bonne idée du jour ?

 À l’Europe ! Enfin, à certain·es parlementaires européen·nes. D’accord, j’arrête de m’exciter et j’explique.

La commissaire européenne aux transports, Violeta Bulc, vient de rebondir sur une proposition soulevée par plusieurs parlementaires socialistes ou socio-démocrates et remise à l’ordre du jour par le président du groupe parlementaire de droite (PPE), l’Allemand Manfred Weber : celle d’offrir à chaque jeune européen·ne de 18 ans un pass Interrail.

Interrail, c’est quoi ?

Un pass Interrail permet de voyager en train à travers Europe.

Il en existe un grand nombre de formules différentes, la plus connue étant celle qui permet de voyager à volonté dans toute l’Europe, pendant un mois. Actuellement, un pass comme celui-ci vaut 408€ (avec la réduction early-bird dont on peut bénéficier sur Internet).

S’il en existe consacrés à un seul pays, et pour des durées plus ou moins longues, c’est de cette formule qu’il est question dans le projet abordé par la Commissaire Européenne aux transports.

À lire aussi : Voyager à petit prix : astuces et conseils 2/2

Elle a en effet expliqué qu’elle voulait lancer une étude de coûts et de financements pour une idée qu’elle considère importante « car elle recentre l’attention sur la jeunesse et facilite la mobilité des citoyens avec une faible émission de gaz à effets de serre ». Bien dit Josie !

En attendant que Violeta Bulc puisse négocier avec les opérateurs de chemins de fer européens, cette idée pourrait faire l’objet d’une phase pilote restreinte, ou bien revêtir la forme d’une loterie.

Le pass Interrail pour tou·tes, une très belle idée

Cette idée me met personnellement en joie parce que d’une part, elle me renvoie aux voyages que j’ai fait à travers l’Europe et à tout ce que j’ai appris grâce à eux.

Entre les langues, la découverte culturelle, l’apprentissage de l’autonomie et l’émancipation… Ils ont clairement contribué à définir la personne que je suis aujourd’hui.

D’autre part, je crois personnellement fermement en l’Union Européenne. Et quoi de mieux que de partir à sa découverte pour en apprécier la beauté et les avantages, et pour s’ouvrir un peu à l’Autre qui, oh surprise, n’est pas si différent ?

D’ailleurs, si vous voulez un aperçu, le compte instagram d’Interrail fait plutôt envie, ainsi que le compte YouTube avec lequel on part déjà à l’aventure sur les chemins de fer européens.

Je vous laisse, je suis partie me plonger dans mes albums photos en espérant que tou•tes les jeunes puissent, un jour, partir à la découverte du continent !

big-union-europeenne-9-mai


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

6
Avatar de Lolo6
29 mars 2017 à 00h03
Lolo6
Donc si tu ne fais pas de longues études, tu n'as pas d'occasion de partir en voyage ? En gros.
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Voyages

voyager en solo en train // Source : Rachel Claire/Pexels
Voyages

Où partir en vacances seule ? Voici LA meilleure destination voyage pour les femmes, selon Time Out

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Nickolya / Getty Images
Voyages

« J’ai ressenti un immense sentiment de liberté » : elles ont traversé l’Atlantique à la voile

Source : Kesu01 / Getty Images
Voyages

Entre red flags et concurrence féroce, pas simple de trouver un voilier pour traverser l’Atlantique

1
Source : RossHelen / Getty Images
Voyages

Ma vie d’expat’ à Amsterdam, entre choc culturel et slow life

1
Source : AndreyPopov / Getty Images
Voyages

« J’ai passé 5 heures à écouter des théories complotistes » : le pire du covoiturage

15
Source : Nadezhda1906 / Getty Images
Daronne

Voyager à long terme avec des enfants, elles l’ont fait et nous racontent

1
Source : Drazen_ de Getty Images Signature
Voyages

« Coincée en haute mer, ça a été terrible de garder un tel secret » : le pire des vacances entre ami·es

1
Source : Prostock-studio
Voyages

« Il m’a larguée après 9 heures d’avion à l’autre bout du monde » : vos pires histoires de voyage en couple

1
Source : carloprearophotos / Canva
Voyages

« Ce n’était pas un lit, mais un hamac en plein air » : vos pires histoires d’auberge de jeunesse

Source : roman-r294872442 / Canva Pro
Argent

Combien ça coûte, un voyage en solo autour du monde ? 3 voyageuses témoignent

La vie s'écrit au féminin