Tous les parcs deviennent non-fumeurs à Strasbourg, une 1ère en France

Strasbourg rend ses parcs non-fumeurs ! Dès le 1er juillet 2018, la cigarette sera bannie des espaces verts dans cette grande ville d'Alsace.

Tous les parcs deviennent non-fumeurs à Strasbourg, une 1ère en France

J’ai peu de souvenirs de l’époque où on pouvait fumer dans les lieux publics.

Pourtant, j’avais 16 ans quand c’est devenu interdit, en 2007 ! J’étais déjà adulte. Je fumais déjà.

Il faut croire que je me suis vite adaptée à cette nouvelle règlementation, qui me permet de manger au restaurant, de prendre le train et d’être soignée sans respirer de fumée malodorante et dangereuse.

J’ai beau être fumeuse, jamais je ne voudrais revenir sur cette loi — j’ai même récemment publié un plaidoyer pour que plus d’endroits soient interdits à la cigarette, ce qui a fait débat.

Eh bien la ville de Strasbourg en Alsace vient d’aller dans mon sens…

Strasbourg interdit de fumer dans ses parcs et jardins

À partir du 1er juillet 2018, les espaces verts de Strasbourg deviennent non-fumeurs, suite à une décision votée à l’unanimité par le conseil municipal !

Le Point indique qu’à partir de 2019, les contrevenant·es pourront faire l’objet d’une amende de 68€.

La municipalité ne s’arrête pas là : en octobre (le mois sans tabac), Strasbourg engagera des personnes allant à la rencontre des fumeurs et fumeuses pour faire de la sensibilisation et de l’accompagnement auprès des gens qui le demandent.

À lire aussi : Les économies d’un an sans clopes, ça donne envie d’arrêter de fumer

Personnellement, j’espère que les alsacien·nes comme les touristes vont respecter cette règle et profiter du soleil dans les parcs sans l’accompagner de clopes.

Je trouve que c’est plus facile de limiter sa consommation quand il faut se déplacer pour fumer, quand le geste ne peut pas devenir machinal.

Si j’arrive sans souci à ne pas cloper au cinéma, au supermarché ou dans le train, je devrais pouvoir me retenir dans un parc !

À lire aussi : En France, les jeunes fument moins mais ce n’est pas grâce au paquet neutre

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

MaryJAnna

@Cépamoi : Pour le HS sur le vapotage, j'ai bossé dans un musée qui l'interdisait sur sa terrasse et j'avais demandé pourquoi.On m'avait répondu un truc vague comme quoi si les fumeurs/ses voyaient des gens vapoter iels ne comprendraient pas forcément qu'on leur interdise de fumer donc plus simple de tout interdire.

Je crois qu'il y aussi l'idée de ne pas banaliser le vapotage qui même s'il est bien moins mauvais que la cigarette utilise les même codes (même geste, de la fumée ect ...) et n'est pas anodin pour autant. Donc ne pas en faire la promotion quoi.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!