Relapse Eminem


Tout le monde connaît Eminem, si ce n’est à cause de sa voix si particulièrement nasillarde, au moins pour la relation chaotique qu’il entretient avec sa mère. On se demandait quand Marshall Matters allait revenir sur la scène avec son copain Dr Dre, parce que ça voudrait dire qu’il serait guéri. Guéri de 5 années […]

Relapse Eminem

Tout le monde connaît Eminem, si ce n’est à cause de sa voix si particulièrement nasillarde, au moins pour la relation chaotique qu’il entretient avec sa mère.
On se demandait quand Marshall Matters allait revenir sur la scène avec son copain Dr Dre, parce que ça voudrait dire qu’il serait guéri. Guéri de 5 années cauchemardesques durant lesquelles il a dû surmonter la mort de son meilleur ami Proof, une dépression et d’autres trucs qui lui ont fait perdre l’envie de sortir et de rapper.

Fin 2008, Dr Dre et Eminem entrent en studio. Ils n’en ressortiront que quelques semaines plus tard, avec Relapse dans la boîte. Les deux compères sont même tellement inspirés qu’ils viennent d’annoncer un Relapse 2 qui devrait sortir fin 2009.

 Les thèmes : serial Killer, Mum & Drugs

Idéalement, pour bien entrer dans l’univers de cet album, il faut avoir les paroles pas loin. Parce que sur Relapse, pas d’effet de voix ni de choeurs au service d’un contenu trop pauvre. Eminem rappe, et le beat est au service de son flow : les jeux de mots sont fouillés et servis par des thèmes traités sur un ton sarcastique. C’est ce qui a fait son succès depuis le début, Marshall reste fidèle à ça.

Eminem a révélé que pour composer cet album, il s’est beaucoup inspiré de documentaires sur les serial killers qu’il visionnait des nuits entières. Cette ambiance étrange se ressent sur des titres comme « Same song & Dance », l’histoire d’un homme qui entraîne une jeune femme dans un guet-apens.

D’autres chansons comme My mum (la n°2) rappellent que la catharsis est toujours en cours :

« Il n’y a personne de plus lâche que ma mère
Je sais que je devrais enterrer le passé
Mais c’est a cause d’elle que je suis tout le temps camé, parce que (…)
Je suis ma mère
« 

Marshall Matters est toujours aussi bon parce qu’il a quelque chose au fond de lui qui ne guérit pas, et tant que la rage sera là, le flow suivra.

Un flow au service des paroles

Entièrement produit par Dr Dre (sauf Beautiful) Relapse a donc une signature musicale assez constante. Du pur Dre, c’était ce que voulait Eminem pour poser ses lyrics toujours plus fouillées.

Au bout d’une dizaine de titres, l’album peut devenir entêtant, mais il suffit de le laisser un peu de côté pour que les mélodies se fassent plus agréables à chaque nouvelle écoute. Quant au phrasé de Marshall Matters, il est à signaler que c’est un des seuls à donner le même rendu sur l’album et en live. Une performance à noter quand on connaît l’engouement des rappeurs pour les effets de voix et autres gadgets qui ruinent les performances live….

En bref, un album qui nous fait apprendre à écouter la musique, et découvrir à chaque nouvelle écoute une autre subtilité vocale ou musicale.

Mademoiselle So

Mademoiselle So


Tous ses articles

Commentaires
A

AnonymousUser

Je l'ai écouté, copine d'un fan inconditionnel d'Eminem, et je suis d'accord, sa voix peut être limite agaçante et soulante par moment, je pense à 3am notamment, au bout d'un moment on en a pleins la tête.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!