Live now
Live now
Masquer
marc-olivier-fogiel-pub-preservatifs-180×124
Culture

Marc-Olivier Fogiel dans une pub pour les préservatifs Make Love

La nouvelle campagne de pub pour les préservatifs Make Love vient de sortir : on y retrouve Marc-Olivier Fogiel qui nous vante la marque à l’aide de 3 couples en pleine action.

L’animateur télé (qui reviendrait sur M6 dès la rentrée 2011) participe au nouveau spot pub de Sida Info Service. Il partage la vedette avec 3 stars du porno : Virginie Caprice, Jasmine Arabia et Anna Polina. On peut voir les trois jeunes femmes forniquer gaiement avec leur partenaire pendant que Marc-O se balade entre eux pour vanter les mérites du préservatif Make Love façon télé-achat.

Un petit conseil avant de visionner la vidéo si vous êtes en présence d’autres personnes : baissez le son, on pourrait croire que vous être en train de mater un bon vieux porno tellement ça crie fort.

http://www.youtube.com/watch?v=boLi1i9-rZQ

Même si Marc-Olivier Fogiel s’en sort pas si mal que ça, la pub reste globalement WTF. Je fais une fixette sur la découpeuse à jambon, Virginie Caprice semble complétement paniquée comme si c’était la première fois qu’elle voyait un pénis et la dernière demoiselle a les paupières très lourdes on dirait. Vous avez tilté aussi sur la « capacité de stockage de 300ml »

? Je croyais qu’il parlait que du réservoir, et à ce niveau c’était un réservoir à l’usage de jeunes hommes n’ayant pas croisé l’amour depuis des lustres. Hors non, il s’agit bien de 300ml de pénis.

Cette pub vidéo sera diffusée à la télé en deuxième partie de soirée. Car le pseudo-cryptage façon porno du dimanche de Canal + reste quand même vachement explicite : « Pourquoi la madame elle a les fesses dans le nez du monsieur ? », « Et pourquoi le monsieur il met des coups de fesses à la madame ? »

Rappelons que les préservatifs Make Love sont toujours vendus par 5 pour la modique somme de 1€, de quoi s’envoyer en l’air gaiement tout en étant protégés !


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

4
Avatar de flyspanish
14 juillet 2011 à 19h07
flyspanish
Moi ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi il n'interroge que les filles. Les préservatifs, ça concerne aussi les hommes, non?
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Capture d'écran Youtube
Culture

À Coachella, Lana Del Rey fait un duo avec une invitée surprise et met le public en émoi

Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

3
Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

La pop culture s'écrit au féminin