Live now
Live now
Masquer
antifa
Actu en France

Le jeu Antifa affole l’extrême droite, la Fnac le retire de la vente

Sous la pression du Syndicat de Commissaires de la Police nationale et de plusieurs élus du Rassemblent national, la Fnac a retiré de la vente ce jeu de simulation pensé pour contrer les violences de l’extrême droite.

Le saviez-vous : à la Fnac, il est possible d’acheter pléthore d’ouvrages « problématiques », si ce n’est relayant des discours de haine et racistes, comme Le Grand Remplacement de Renaud Camus, un livre d’extrême-droite ayant inspiré les attentats racistes de Christchurch survenus en Nouvelle-Zélande en 2019.

En revanche, il n’a suffi que d’une poignée de tweets pour interdire la vente d’un jeu dont le seul tord est de déplaire à l’extrême droite. Mis en vente le 10 novembre, le jeu Antifa n’est aujourd’hui plus disponible sur le site du magasin.

« Les antifas, qui cassent, incendient et agressent »

Cette décision d’annulation de la Fnac est une réponse aux revendications du Syndicat de Commissaires de la Police nationale (SCPN) et du Rassemblement National. Plusieurs élus du parti d’extrême droite se sont mobilisés sur les réseaux, interpellant l’entreprise.

« Mettre à l’honneur les antifa, ces groupuscules haineux qui ne connaissent que la violence pour s’attaquer à notre démocratie et à ce que nous avons de plus cher dans notre pays… Absolument scandaleux ! » se fendait dans un tweet datant du 26 novembre le député RN Victor Catteau, bientôt rejoint par le SCPN : « Ce « jeu » est en vente à la Fnac. Un commentaire pour ainsi mettre en avant les antifas, qui cassent, incendient et agressent dans les manifestations ? »

La réaction du géant ne s’est pas faite attendre : « Nous comprenons que la commercialisation de ce « jeu » ait pu heurter certains de nos publics. Nous faisons le nécessaire pour qu’il ne soit plus disponible dans les prochaines heures. » peut-on ainsi lire sur le compte Twitter de la Fnac.

Une censure critiquée par les militants antifascistes

Antifa est un jeu de cartes pensé comme un outil de formation par le groupe antifasciste La Horde. Le principe consiste à animer un groupe antifasciste fictif dans lequel chaque joueur « interprète un·e militant·e, avec des compétences particulières. » Sur le site de Libertalia, le groupe ayant édité le jeu en septembre 2021, on peut lire : « Propos racistes, manifs homophobes, violences fascistes, ça suffit : contre l’extrême droite, à vous de jouer ! »

Malgré cette tentative de mettre dos à dos la violence de l’extrême droite et l’action des militants qui la dénoncent et la combattent, il semble y avoir eu du positif dans cette campagne. En effet, le jeu a été victime de son succès et n’est plus dispo, en attendant d’être réédité. Un exemple parfait d’effet Streisand !

antifa

Antifa, le jeu, éditions Libertalia, 25€ (victime de son succès, le jeu est momentanément épuisé).

À lire aussi : Transphobie : attaqué par l’extrême-droite, le Planning familial envisage de porter plainte

Crédit de l’image à la Une : © capture d’écran du site de Libertalia

L'affiliation sur Madmoizelle

Cet article contient des liens affiliés : toute commande passée via ces liens contribue au financement de Madmoizelle. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les Commentaires
6

Avatar de Holy_Raccoon
30 novembre 2022 à 22h08
Holy_Raccoon
Mais c'est pas un jeu comme Cards against humanity ou Blanc Manger Coco ? Dans le sens où c'est pensé pour être provocateur, sacarstique/2ème degré et fait pour être joué avec les bonnes personnes ?
Sinon il est marrant l'autre à dire que les antifa sont violents, c'est vrai que les fascistes ont toujours parlé de leur idées sans violence.
6
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

10
Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1
women-protesting-together-for-their-rights
Société

L’accès à l’IVG est loin d’être acquis dans les campagnes françaises

Élodie Potente

24 jan 2023

1
pexels-markus-spiske-3671136
Société

Le sexisme a encore de beaux jours devant lui en France, selon le HCE

La société s'écrit au féminin