Live now
Live now
Masquer
japon-sexisme-discrimination-université-
Actu mondiale

Le Japon condamne une école de médecine pour discrimination sexiste

Ce 19 mai 2022, l’université Juntendo à Tokyo a été condamnée pour discrimination sexiste après avoir placé la barre plus haute à l’examen d’entrée pour les femmes. Ce n’est une première fois au sein du système scolaire japonais.

À Tokyo, en 2018, l’université Juntendo a fait le pari de rendre plus difficiles pour les femmes les épreuves de sélection pour son école de médecine, afin de « réduire l’écart avec les étudiants de sexe masculin ». Les raisons d’une telle différence ? L’université a assuré que les femmes avaient des capacités de communication supérieure et seraient donc avantagées par rapport aux hommes lors des entretiens oraux.

L’école de médecine a été condamnée pour discrimination sexiste, le 19 mai dernier, et a été contrainte à verser aux 13 plaignantes une somme totale de 8 millions de yens, soit 59.000 euros, a confirmé une porte-parole du tribunal de première instance de Tokyo, comme l’a relayé Madame Figaro.

Toutefois, c’est une victoire en demi-teinte : d’après les avocats des plaignantes, l’indemnisation obtenue est sept fois inférieure à celle réclamée initialement, soit près de 400 000 euros, et ne tient pas compte de la tourmente émotionnelle que les femmes avaient subie.

Les 13 plaignantes avaient passé les examens d’entrées à l’université entre 2011 et 2018. Deux d’entre elles auraient réussi si les critères de réussite n’avaient pas été manipulés, a expliqué le tribunal. Ces jeunes femmes avaient décidé de poursuivre la fameuse école après qu’une enquête gouvernementale en 2018 avait dévoilé que la faculté de médecine manipulait les examens pour favoriser les candidats masculins.

jeshoots-com–2vD8lIhdnw-unsplash
© Jeshoots Com – Unsplash

Cela ne fait pas figure d’exception dans le système japonais

Cette condamnation relance un débat qui n’est pas sans précédent au cœur des établissements scolaires japonais. Quatre ans auparavant donc, le gouvernement nippon avait été contraint d’ouvrir une enquête lorsque l’université de médecine de Tokyo avait dû reconnaitre avoir falsifié les notes des candidates féminines. Quelles étaient les motivations cette fois-ci ? Que les étudiantes ne représentent que 30% des effectifs au total. Cette pratique aurait été mise en place depuis 2006 au moins.

Pour justifier cette discrimination sexiste, le comité de sélection de ladite université avait expliqué que les femmes, même si elles parvenaient à devenir médecins, abandonnaient souvent leur carrière pour se marier et avoir des enfants…

Cette actualité avait alors défrayé la chronique et le ministère de l’Éducation s’était penché sur les concours d’entrée de 81 écoles publiques et privées. Sans surprise : dans dix des établissements du panel, des procédures répréhensibles par la loi avait été dénichées, et quatre mettaient ouvertement en œuvre une discrimination contre les candidates. Plusieurs actions en justice avaient été lancées à la suite de la publication du rapport ministériel.

À lire aussi : Au Japon, #MeToo débarque dans l’industrie du cinéma avec du retard

Image en Une : © Stephanie Hau – Unsplash

Les Commentaires
3

Avatar de Guerriere-75
31 mai 2022 à 14h14
Guerriere-75
je sais que y'a eu des réformes mais y'a quand même encore des discriminations sur le sexe , mais je sais que il font des progrès dans ce domaine
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

Actu mondiale
droit-des-femmes-irlande-du-nord-ivg-avortement-

En Irlande du Nord, l’IVG est encore difficile d’accès et les femmes sont contraintes de voyager

Marie Chéreau

06 juil 2022

1
Bons Plans
Sponsorisé

Envie d’emmener vos livres partout ? Les liseuses Kobo by Fnac sont en promo pour une durée limitée

Humanoid Native
Actu mondiale
[Site web] Visuel horizontal Édito (9)

En Suisse, les premiers couples de même genre se sont dit « oui »

Maya Boukella

06 juil 2022

1
Actu mondiale
De fausses recettes de tisanes abortives vraiment dangereuses pullulent sur TikTok, pas merci les États-Unis

De dangereuses recettes de « tisanes abortives » pullulent sur TikTok

Anthony Vincent

05 juil 2022

8
Actu mondiale
Iran-skate-droitsdesfemmes-féminisme-voile-

Des adolescentes iraniennes refusent de porter le voile lors d’un rassemblement et ça fait scandale !

Marie Chéreau

04 juil 2022

7
Actu mondiale
[Site web] Visuel horizontal Édito (6)

La loi « Don’t say gay » entre en vigueur en Floride

Maya Boukella

01 juil 2022

7
Actu mondiale
Les députés britanniques Wes Streeting et Sir Iain Duncan Smith avec le gilet simulateur de bouffées de chaleur. © Capture d'écran Instagram @overthebloodymoon

Le Parlement britannique donne des bouffées de chaleur aux hommes, et c’est pour la bonne cause

Anthony Vincent

01 juil 2022

7
Société
4

Les femmes grandes absentes des publications scientifiques

Marie Chéreau

30 juin 2022

7
Actu mondiale
brittney griner mba wikimedia commons

Toujours incarcérée en Russie, la basketteuse Brittney Griner va être jugée à compter du 1er juillet

Maëlle Le Corre

30 juin 2022

3
Actu mondiale
[Site web] Visuel horizontal Édito (4)

Changement climatique : l’ONU alerte sur « l’état d’urgence des océans »

Maya Boukella

30 juin 2022

1
Actu mondiale
Le chanteur R. Kelly condamné à 30 ans de prison pour crimes sexuels

Le chanteur R. Kelly condamné à 30 ans de prison pour crimes sexuels

Anthony Vincent

30 juin 2022

8

La société s'écrit au féminin