Live now
Live now
Masquer
Lady Gaga et sa permanente dans House of Gucci
Coiffure

La permanente 80s de Lady Gaga dans House of Gucci, entre jugement et désir incontrôlable

Impossible de passer à côté de la permanente gonflée à l’hélium de Lady Gaga dans House of Gucci. Entre envie irrépressible de frisettes et yeux au ciel, notre coeur balance…

Sorti le 24 novembre dans les salles françaises, le film House of Gucci de Ridley Scott revient sur l’assassinat de Maurizio Gucci (interprété par Adam Driver), petit-fils et héritier du fondateur de la célèbre marque de luxe italienne, commandité par son ex-femme, Patrizia Reggiani (jouée par Lady Gaga).

Ce drame suit le couple de son mariage, au début des années 1970, jusqu’au meurtre de Maurizio, en 1995. Vingt-cinq années d’amour, de mensonges, de trahisons, mais aussi de looks mode et beauté particulièrement grisants !

La permanente froufroutante qu’arbore la « veuve noire » dans le film fait partie de ces tendances qu’on aime regarder de haut… mais qui, au fond de nous (parfois très très au fond), nous emplissent de joie et nous font nous dire « et pourquoi pas ? ».

La permanente, une tendance coiffure phare des années 1980

Entre la coupe mulet, les cheveux gaufrés, la banane et la permanente, on peut dire que les années 1980 ont été riches en expériences capillaires !

La permanente, avec ses frisettes plus ou moins contrôlées (et contrôlables), a été popularisée par un grand nombre de stars féminines comme Cher, Madonna, Whitney Houston, Julia Roberts — mais aussi par quelques hommes dont Jon Bon Jovi, Michael Jackson et le groupe suédois Europe.

Un look qui a laissé des traces dans l’histoire de la mode, mais pas que : certaines chevelures ont dû avoir du mal à s’en remettre…

La permanente, des boucles ultra serrées au wavy moderne

La permanente est une technique de mise en pli qui consiste à modifier chimiquement la nature des cheveux pour leur donner la forme souhaitée — ici des boucles, plus ou moins serrées.

Comme son nom l’indique, c’est un processus irréversible : les frisettes pourront se détendre avec les semaines, mais elle ne disparaîtront jamais complètement. Il faut donc être vraiment sûre de soi avant de dégainer ses bigoudis, car il n’y a pas de touche « rewind ».

Dans les années 1980, les cheveux étaient enroulés sur des tiges pour leur donner cet aspect « queue en tire-bouchon » si populaire, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Pour réaliser une permanente plus moderne, les professionnels ont pris l’habitude de mélanger les tailles de rouleaux, ce qui permet d’obtenir des cascades de boucles rebondissantes comme un wavy discret.

Aujourd’hui, il est même possible de demander une « mini perm » afin, par exemple, de ne toucher qu’à ses pointes. C’est qu’on se laisserait presque tenter, pas vrai ?

Mais concrètement, ça se passe comment, une permanente ? La coiffeuse professionnelle Michelle O’Connor explique au magazine Byrdie :

« On commence par enrouler les longueurs essorées sur des bigoudis du diamètre désiré, puis on applique un produit spécial sur les rouleaux afin de casser la structure des cheveux et de les remodeler sur le modèle des bigoudis.

Une fois le temps de pose passé, les boucles sont fixées à l’aide d’une lotion neutralisante. »

La permanente est adaptée aux cheveux raides et ondulés en manque de volume, mais elle est fortement déconseillée aux cheveux déjà bouclés, frisés ou crépus, qu’elle risque de fragiliser plus qu’autre chose.

La permanente, une technique qui frise la catastrophe capillaire

En effet, cette technique n’est pas anodine et peut grandement fragiliser les cheveux si elle n’est pas réalisée dans les règles de l’art. C’est pourquoi on vous conseille de confier votre tête à un pro si vous souhaitez sauter le pas, que ce soit pour une perm eighties comme pour sa descendance plus discrète !

Toujours au magazine Byrdie, l’experte se veut quand même rassurante :

« Les permanentes peuvent vraiment causer des dégâts, comme elles touchent à la structure même des cheveux. Mais généralement, ce n’est pas aussi dramatique qu’une décoloration ; une bonne routine de soin hydratante et réparatrice pourra aider à redonner de la vigueur aux cheveux abîmés. »

Après une permanente, il est conseillé d’attendre au moins une semaine avant de réaliser une coloration, et de faire attention à utiliser des produits thermo-protecteurs avant d’utiliser un sèche cheveux ou… un fer à lisser. Parce que oui, parfois, on veut se les re-lisser. Jamais contentes !

À lire aussi : Comment adapter votre routine capillaire à l’automne

Crédits photos image de Une : © Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Coiffure

Conseils coiffure
j-lo

Le coiffeur de J-Lo  révèle comment il double le volume d’une queue-de-cheval en seulement 5 minutes

Barbara Olivieri

21 jan 2022

3
Conseils coiffure
erreurs-apres-coloration-cheveux-conseils

7 erreurs à éviter après une coloration selon une coloriste pro

Sélection shopping
soins-cheveux-soldes

Ces 10 coffrets de soins pour les cheveux sont à prix cassé pendant les soldes

Coiffure
loreal-colorsonic-coloration-domicile

Le futur de la coloration capillaire est là et il s’utilise chez soi, détente

Témoignages
[Site web] Visuel vertical

Pour réapprendre à aimer mes cheveux frisés, je me suis rasé le crâne

Une madmoiZelle

07 jan 2022

17
Cheveux longs
coiffures-fetes-cheveux-longs

Ces 8 idées de coiffures vont donner un look festif aux cheveux longs et mi-longs

Cheveux courts
coiffure-fetes-cheveux-courts

Les cheveux courts sont à la fête avec ces 8 tutos coiffure

Conseils coiffure
astuce-coiffure-queue-cheval

Cette astuce va donner du volume à votre queue-de-cheval raplapla

Cheveux bouclés et crépus
cheveux-boucles-afro-coiffures-fete

8 tutos coiffure de fête pour les cheveux bouclés et afro

Bons plans
[Site web] Visuel vertical

Pour un brushing à couper le souffle, cette brosse Revlon est à -25%

Eva Dillais

21 déc 2021

La beauté s'écrit au féminin