Les personnages féminins les plus badass de La Casa de Papel saison 3

La Casa de Papel saison 3 a agréablement surpris Alix, et ses personnages féminins incroyables sont de réelles inspirations pour elle !

Les personnages féminins les plus badass de La Casa de Papel saison 3

Publié le 26 juillet 2019

J’ai tardé avant de commencer La Casa de Papel saison 3.

Déjà parce que j’étais en vacances dans une maison à la plage sans wifi le 19 juillet, quand les épisodes sont sortis, mais aussi parce que j’étais PERSUADÉE que ça serait tout pété.

Les deux premières parties étaient si géniales, et la fin n’appelait tellement pas à une suite que quand j’ai vu l’annonce de la troisième saison, j’ai immédiatement pensé à un gros coup marketing malvenu.

Et puis… J’ai eu tort.

Attention spoilers

Quelques petits spoilers de la saison 3 de La Casa de Papel peuvent s’être glissés dans cet article.

La Casa de Papel saison 3 m’a encore bien eue

Quand j’ai enfin pris mon courage à deux mains pour entamer ce que j’attendais comme la pire saison de trop depuis la saison 5 de Lost (le drama ma passion), j’ai englouti tous les épisodes en deux soirs et demi.

Pourtant, j’ai mis du temps à réaliser que j’aimais ce que je regardais. Je trouvais ça cousu de fil blanc, répétitif, je n’aimais pas que les nouveaux personnages soient simplement de pâles copies des anciens…

Bref, la mauvaise foi à son paroxysme.

Et puis, quand j’ai terminé, un vrai vide s’est créé en moi. J’ai littéralement crié « NON ! » depuis le fond de mon lit en matant le dernier épisode.

Donc j’ai décidé de prendre un peu de recul et d’arrêter de me mentir.

Quelle autre série me fait encore aujourd’hui cet effet-là ? Quelle série me happe au point de ne me laisser d’autre choix que d’appuyer sur « épisode suivant » ? Quelle série pourrais-je binger jusque 4h du matin tout en sachant que je travaille le lendemain ? Je n’en vois pas une.

La Casa de Papel saison 3 m’a bien eue. Elle a repris la même recette, et j’ai encore mordu. À tel point que je trépigne d’excitation et de frustration de savoir que la saison 4, déjà tournée, pourrait sortir à n’importe quel moment cette année.

Et surtout, ce qui m’a fait plaisir par-dessus tout, c’est de retrouver ces personnages que j’aime tant, et notamment les figures féminines.

Cette saison-ci, le féminisme continue d’être aussi bien représenté, voire mieux encore, que dans les précédentes. Toutes ces meufs badass me donnent envie de déménager à Madrid pour hurler « JODER » et « HIJO DE PUTA » à tout bout de champ.

Voici donc mon hommage aux meilleurs personnages féminins de La Casa de Papel saison 3 !

La Casa de Papel saison 3 : Stockholm, la nouvelle de la bande

Je ne suis pas la première fan de Mónica Gaztambide, que je trouvais un peu trop vicos à mon goût dans les premières saisons. Mais il faut dire qu’elle a subi une belle évolution depuis !

Dans la saison 3, celle qui a été en proie au syndrome de Stockholm (d’où son nom de ville tout trouvé) s’émancipe de Denver, son ex-geôlier et nouveau mari.

Elle est la mère de leur enfant, et pour autant, elle ne se prive pas de participer au nouveau braquage, malgré les opinions et les inquiétudes de son mari. Elle lui tient tête, s’allie avec les autres femmes de la bande, et elle remet bien ce boloss d’Arturito à sa place, le moment venu.

La Casa de Papel saison 3 : Tokyo, l’électron libre

Si j’ai parfois quelques soupirs pour ses mimiques badass un peu forcées, l’agaçante mais attachante Tokyo parvient tout de même à me séduire pour son côté électron libre.

La jeune femme est une impulsive qui assume complètement son besoin d’indépendance, dont elle a besoin dans sa relation avec Rio.

Elle a beaucoup de mal à gérer sa douleur, et sa méchanceté cache un désespoir qui la rend complètement humaine, et donc touchante. J’aime autant ses failles que ses forces. C’est une véritable tornade, aussi belle que destructrice !

La Casa de Papel saison 3 : Nairobi, la leadeuse badass

J’aime Nairobi d’un amour profond. Drôle, juste et bosseuse, la jeune braqueuse est le pilier de la bande.

Elle n’hésite pas à bien remettre à leur place ses collègues aux remarques misogynes, avec fermeté, mais sans énervement. J’aimerais tellement avoir sa répartie pour répondre à mes détracteurs !

Son énergie solaire et sauvage fait d’elle la réelle leadeuse du braquage.

Ce que j’admire le plus chez Nairobi, c’est qu’elle a la force de savoir se montrer vulnérable sans jamais perdre son statut de femme forte. NAIROBI = LA MEILLEURE PERSONNE, ne me la prenez pas je vous en supplie !

La Casa de Papel saison 3 : Alicia Sierra, l’inspectrice ZINZIN

Je la classe au sommet de mon classement, car ce nouveau personnage m’a tout simplement bluffée, c’est mon coup de cœur de la saison 3 ! Elle est complètement folle, manipulatrice et très marrante, et je la trouve écrite avec beaucoup de nuances.

Après avoir bien torturé Rio, elle remplace Raquel Murillo, devenue Lisbonne, dans les négociations avec les voleurs. Et elle met tous ses collègues masculins à l’amende.

J’ai adoré qu’elle soit enceinte jusqu’aux dents et que ça ne soit jamais un sujet utilisé contre elle. Elle est respectée, voire crainte, et perd rarement son sang froid. Elle ne laisse pas ses émotions empiéter sur son travail.

Pour le coup, j’ai trouvé son arrivée pleine de fraîcheur, et voilà enfin un nouveau personnage qui ne se veut pas ressemblant à un ancien ! J’ai vraiment hâte de la voir opérer dans la saison 4, encore plus zinzin que jamais !

Et toi lectrice, elles t’inspirent quoi ces femmes de La Casa de Papel saison 3 ?

À lire aussi : On en était où de Orange is The New Black ?

Alix Martino

Alix Martino

Alix Martino, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et Lidl.

Tous ses articles

Commentaires

marierogers

Nairobi, la queen <3 Déjà dans la saison 1 elle était badass et se rebellait contre Berlin mais cette saison elle était encore plus badass
Pour les "mimiques badass forcées" de Tokyo je suis tellement d'accord ahah parfois l'actrice en fait un peu trop, mais cette saison j'ai trouvé qu'elle faisait moins ces fameuses mimiques là !
J'ai du mal à voir la Alicia comme badass, moi tout c'que j'retiens c'est qu'elle a torturé Rio :mad:
Et je suis d'accord avec le commentaire du dessus avec la série qui se veut féministe, avec des femmes féministes, des débats féministes, mais aime bien montrer des plans de Tokyo... Pas indispensables on va dire, voire pas pertinents :dunno: Et encore là cette saison pour moi ils se sont calmés, parce-que l'autre saison, ça me fait rire qu'ils aient fait se déshabiller Tokyo quand Berlin la livre, pour vérifier qu'elle a pas caché de bombe sous ses fringues... Pas sûre qu'ils auraient fait déshabiller Oslo, Helsinki ou Moscou si c'est eux qu'avaient été livrés ;)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!